lundi 26 juin 2017

Lexique du monde littéraire

À l'usage des néophytes, voici un petit lexique du monde littéraire. Quand un écrivain dit les phrases suivantes, ce qu'il veut vraiment dire, c'est...

Je suis en phase de recherche = Je me livre à un peu de procrastination légale.

Mon intrigue est bloquée = Je devrais me faire des plans mais je m'y refuse.

J'aurais besoin de faire de la recherche sur le terrain = J'suis dû pour des vacances.

J'haïs pas la page couverture finalement = Je la déteste purement et simplement.

C'est pour un futur roman = Je suis juste curieux.

Je débranche Facebook pour quelques jours afin d'écrire = Je vais découvrir Instagram et Snapchat.

Mes personnages font ce qu'ils veulent = Il me faut soit un plan, soit un psy.

Je manque de concentration ce matin = Je n'ai pas encore pris assez de café ou de thé.

J'ai écrit 10 000 mots aujourd'hui = Au secours, Gen planifie mon assassinat!

En avez-vous d'autres à suggérer? ;)

11 commentaires:

Ariane Gélinas a dit…

Je plaide trop coupable pour celui-ci ;)

"J'aurais besoin de faire de la recherche sur le terrain = J'suis dû pour des vacances."

Gen a dit…

@Ariane : Pwahahahahaha! J'avais même pas pensé à toi en l'écrivant, mais... à ta défense, tu reviens véritablement avec des projets de roman de tes vacances! hihihihi ;)

Gen a dit…

@Ariane : Quant à moi "C'est pour un roman", je l'utilise vraiment souvent! :p

Ariane Gélinas a dit…

Huuum, à force de faire toutes ces "recherches sur le terrain", je me sentirais mal de ne pas m'en inspirer un peu pour les projets de romans de temps en temps ;-) Le "c'est pour un roman" est utile aussi !

Gen a dit…

@Ariane : En même temps, soyons réalistes : avec nos cervelles constamment en surrégime, peu importe où on ira en vacances, pardon, en recherches sur le terrain, on finira inspirées! :D ("C'est pour un roman" est malheureusement devenue l'excuse parfaite pour justifier ma curiosité maladive! hihihihihihi!)

Guillaume Voisine a dit…

Perso, j'ai été un bon bout en mode "mon intrigue est bloquée"... pendant que je faisais un plan, justement ;)

"C'est pour un roman [ou une nouvelle]" est aussi quelque chose que j'ai envie de rajouter à la fin de certaines requêtes Google qui pourraient être, mettons, compromettantes si prises hors contexte d'un projet littéraire ;)

Gen a dit…

@Guillaume : Lol! Comme quoi, le plan, y'a pas à dire, ça aide! ;)

Ah oui, ce cher Google, il en voit des vertes et des pas mûres avec nous! :p Heureusement, il ne s'étonne pas trop de nos curiosités (mais si un jour des policiers fouillent dans mon historique de recherches, j'espère que j'aurai le temps de leur dire "C'est pour un roman!" avant qu'ils ne m'arrêtent! :p )

savantefolle a dit…

"J'haïs pas la page couverture finalement = Je la déteste purement et simplement" m'est arrivé quelque fois, mais pas pour mon prochain livre!

Gen a dit…

@savante folle : tant mieux! :)

Alain a dit…

Écrivant souvent mes premiers jets sur papier, "Je vais prendre le temps de retaper ça à l'ordinateur" me sert beaucoup quand je n'ai pas la tête à écrire mais que je veux me donner un semblant de productivité avec une tâche pas compliquée.

Gen a dit…

@Alain : J'écris déjà à une lenteur de tortue rhumatisante, s'il fallait que je retape en plus, je n'aurais jamais fini de texte! lol!

Mais je comprends l'effet "semblant de productivité". ;)