mercredi 18 mai 2011

Ted Chiang, La tour de Babylone

À Babylone, la construction de la tour de Babel touche à sa fin. On va bientôt atteindre la voûte du ciel et découvrir les secrets de Jéhovah.
Une mathématicienne aurait trouvé une démonstration capable de mettre à mal les mathématiques, sa vie de couple... et sa vie tout court.
Le premier contact avec les extraterrestres aura également des répercussions inattendues sur le quotidien d'une linguiste réputée.
Le destin de Neil Fisk bascule le jour où sa femme est tuée par la visitation d'un ange...

J'ai manqué Ted Chiang au Boréal 2010, où il était l'invité d'honneur. Je le connaissais pas, d'autres tables rondes m'attiraient davantage, alors je ne suis pas allée l'écouter parler. De toute façon, je n'avais rien lu de lui...

Et là maudit que je regrette de l'avoir manqué! Maudit que je regrette de ne pas l'avoir lu avant!

Ted Chiang est un américain aux parents d'origine chinoise. Si je comprends bien, depuis 1990, il écrit en moyenne une nouvelle par année. Une seule. Et avec elle, il rafle des prix, plus prestigieux les uns que les autres!

La tour de Babylone, c'est un recueil qui regroupe ses huit premières nouvelles. Huit texte qui flirtent tantôt avec la SF, tantôt avec le fantastique, souvent avec la récupération d'éléments de mythologie.

Huit nouvelles où ce ne sont pas les personnages, pas les univers qui sont mis de l'avant, pas même l'écriture qui sont mis de l'avant (quoique ces trois aspects soient également excellents), mais où c'est la beauté des concepts qui ressort, leur imbrication, la réflexion qu'elle apporte. On lit et on s'émerveille de l'interraction des idées anciennes recombinées avec brio de façon à donner un objet totalement nouveau, mais qu'on avait pourtant sous les yeux, en pièce détachées, depuis toujours.

Bref, un pur trip intellectuel, mais dans le bon sens du terme (pas dans le sens "universitaire pédant avec termes obscurs", mais bien dans le sens "orgasme cérébral").

J'en veux encore!!!

(Lecture 2011 #21)

15 commentaires:

Prospéryne a dit…

Wow, belle critique Geneviève, je me renseigne là-dessus en arrivant au boulot! Et je comprends ta déception d'avoir manqué un auteur, ça m'est arrivée tellement souvent dans ma vie que je sais ce que ça fait :'(

Less a dit…

Parfaitement d'accord, Chiang c'est du bonbon !

annemariebouchard a dit…

Moi aussi j'ai vraiment aimé Chiang! Surtout la nouvelle avec la linguiste qui étudie le langage des extraterrestres... Chiang fait une superbe démonstration de la relation complexe entre le langage et la compréhension du monde par l'individu, entre le langage et l'identité. Comme toi, je lirais Chiang plus et encore!

Gen a dit…

@Prospéryne, Less et annemarie : Wow, ça ça s'appelle être au diapason! Quelqu'un sait s'il a publié un recueil avec ses autres nouvelles (il en a écrit 12 semble-t-il et celui-là n'en contient que 8)

Less a dit…

Je l'ignore, Gen. Pour ma part, je ne connais que ce bouquin.

Prospéryne a dit…

Rien d'autres actuellement de disponible en français Gen, désolé! (Et tu aurais pu me poser la question directement, c'est pratique d'être libraire, on a accès à toutes les banques de données sur les livres :P)

Prospéryne a dit…

Au fait, tu es maintenant inscrite dans la base de donnée de la BTLF (Banque de titre de la langue française) avec la date de sortie d'Hanaken et tout. :)

Gen a dit…

@Prospéryne : C'est vrai, j'avais oublié que tu étais libraire. Et pour Hanaken, oui, je sais il commence à être inscrit partout. Ça fait peur! ;p

Luc Dagenais a dit…

@Gen: C'est drôle, pour exactement les mêmes raisons que tu donnes dans tes 2 derniers paragraphes, je n'ai pas été capable de lire le recueil au complet. J'ai arrêté après la 3e ou 4e....

Prospéryne a dit…

@Luc, comme de quoi tous les goûts sont dans la nature! ;)

Gen a dit…

@Luc : Je dois dire qu'en lisant je me suis dit que ça ferait sans doute cet effet à certaines personnes. Dans un roman, j'aurais pas été capable, mais en nouvelles, c'était parfait.

Lily a dit…

J'adore cet auteur depuis que je l'ai découvert il y a déjà.. au moins 6 ou 7 ans ! Ses nouvelles sont d'une créativité incroyable. J'étais vraiment contente de pouvoir lui parler et je comprends tout à fait que tu regrettes de ne pas l'avoir vu de plus près à Boréal. Il écrit environ une nouvelle par an et est primé à chaque fois... impressionnant.

Gen a dit…

En effet, c'est impressionnant. On se demande ce que ça donnerait s'il écrivait plus! Enfin, je le découvre en retard, mais je suis tout de même contente de l'avoir découvert! Je vais rester à l'affût de ses prochains recueils!

Emmanuel a dit…

" pas les personnages, pas les univers qui sont mis de l'avant, pas même l'écriture qui sont mis de l'avant (quoique ces trois aspects soient également excellents)"
Autant je partage parfaitement l'avis concernant le "trip intellectuel", autant je suis en désaccord avec les propos ci-dessus. Ces trois aspects sont en effet assez faibles et disproportionnellement banals en regard de la portée des concepts mis en question, ce qui fait que ce recueil, si intéressant soit-il, manque d'un petit quelque chose pour entrer dans le top des écrits SF.

Gen a dit…

@Emmanuel : Chacun son opinion, mais pour moi les concepts de ce recueil suffisent à lui donner un poids non négligeable. Dans le domaine de la SF, qualifier les personnages et l'écriture de "banal", ce n'est déjà pas si mal. Il y a tellement de "mauvais" qui traîne... et bon, pour moi net, clair et sans fioriture ne veut pas dire banal...

Mais comme je disais : c'est affaire de goût! ;)

Merci d'être passé! :)