jeudi 3 mars 2011

Trop c'est comme pas assez

Bon, où cé que je vais ben me garocher maintenant?

Vous voyez, ça fait un ti bout de temps que je mène plusieurs chantiers de front : le roman jeunesse, des nouvelles pour divers concours, une commande qui m'a donné du fil à retordre...

Et là, soudainement, on dirait que tout vient d'arriver à terme. J'ai reçu le chèque d'avance de droits d'auteur pour le roman jeunesse (merci Pierre! :), j'ai envoyé presque toutes les nouvelles aux concours (oui, oui, Richard, celles pour les 1000 mots s'en viennent),  j'achève les corrections sur la commande...

Bref, j'en suis au stade où je dois choisir dans quel projet je me lance, histoire de commencer à le cogiter intensément... Mais je sais pas lequel choisir! J'ai un milliard d'idées, dans tous les genres possibles!!! Trop, c'est comme pas assez!

J'ai en tête :
- une nouvelle vaguement SF pour l'atelier d'Élisabeth (oui, j'y retourne cette année... même après la dir lit du roman... je dois êtes maso!)
- une novella fantastico-religio-pas-sûro qui serait bourrée d'action (enfin, si j'arrive à bien la rendre)
- un roman policier (dont le concept m'a été inspiré par la lecture de "La proie des ombres" de Connolly concurremment à l'écoute de Dexter, saison 5)
- un roman de chick lit (oui, oui, je sais, j'ai pas le profil pour la chick lit, mais je pense que j'ai eu une bonne idée...)
- la suite du roman jeunesse (mais les samouraïs commencent à me sortir par les trous de nez)

Pffff! Et y'a toujours juste 24 heures dans une journée...

20 commentaires:

Sylvie a dit…

LOL
Je crois que tu es possédée !! Si tu n'optes pas pour l'exorcisme, il y a toujours la pièce de monnaie et son pile ou face. :D

Gen a dit…

@Sylvie : Je me sens effectivement un peu possédée. Pour tout couvrir, il me manque une idée de roman d'horreur, une idée de saga de fantaisie et une idée de littérature générale... et je suis sûre que si j'y pense 5 minutes, je vais trouver!!!

ClaudeL a dit…

Une avance? Déjà? Un bon éditeur! Je suis plus surprise que jalouse.

Gen a dit…

@ClaudeL : C'est l'avantage d'être publiée chez un éditeur juste après Élisabeth Vonarburg ;) Les combats côté contrat ont déjà été menés! hihihihi

Je suis fort consciente de ma chance. Cela dit, c'est une petite avance, mais on est confiant que mon éditeur n'y perdra pas un sou ;)

Isabelle Lauzon a dit…

Que de projets, que de projets!!! Dans un cas comme ça, voici ce que je fais : je résume ces projets sur papier et j'étale le tout sur ma table de travail. Je me détends, je me change les idées, je fais autre chose, et j'y jette un coup d'oeil de temps à autre. Un moment donné, l'un des projets s'impose davantage que les autres. Je fonce dans celui-là et je range les autres pour ne plus les voir! (dur, dur de discipliner nos cerveaux possédés!!!)

Enfin, toi, tu es capable de mener plusieurs projets de front, alors tu peux bien tous les faire en même temps aussi... ;)

Gen a dit…

@Isa : Non, je pense pas pouvoir mener ceux-là de front. Ils sont trop imposants et différents.

Bonne idée les résumés papier et la méthode du "lequel m'attirera l'oeil"! :) Je crois que je vais essayer ça! :)

Pierre H.Charron a dit…

une novella fantastico-religio-pas-sûro qui serait bourrée d'action ...Je suis acheteur :)

Gen a dit…

@Pierre : Comique! J'en dis pas beaucoup, mais je le considère mon projet le plus "guy oriented" et te voilà qui accroche dessus! hihihihi ;)

Éditions Trampoline a dit…

@Gen: Les avances sont dans le contrat depuis mes premiers contrats. Les changements ont été assez mineurs suite aux demandes d'Élisabeth (elle est pas si méchante que ça :-) ). Le contrat était un peu moins précis et je pense qu'en le rendant plus précis il est un peu moins avantageux pour les auteurs. Par exemple, s'il se fabriquait des petites figurines de Yukié et de Satô, tu n'aurais drois qu'à 50% des redevances, ce qui n'était pas le cas avant; le contrat était flou à ce sujet et d'après moi ça voulait dire que l'auteur avait 100% des produits dérivés. Le contrat est maintenant plus standard et plus précis; c'est mieux comme ça. Mais c'est vraiment négligeable.

Vincent a dit…

Wow, ce serait malade des figurines! :-D

Gen a dit…

@Pierre : Ça m'étonne pas vraiment de découvrir que tu étais un éditeur généreux dès le départ ;) (par contre, un flou juridique, ça joue normalement pour la personne qui a le plus les moyens de se payer un avocat! lol! alors mieux vaut de la précision, même si elle semble désavantageuse)

@Vincent : lolol! J'pense qu'il va falloir que j'écrive une couple de tome avant ça...

Éditions Trampoline a dit…

@Gen: Je ne sais pas si je suis généreux ou non. Je ne sais pas quelle est la norme dans d'autres maisons de littérature jeunesse lors de la publication de nouveaux auteurs. J'ai juste publié 3 petits trucs comme auteur et je n'ai jamais eu d'avance.

Gen a dit…

@Pierre : J'ai cru comprendre que les avances n'étaient pas la norme, mais je vais pas me plaindre! hihihihihi ;)

Éditions Trampoline a dit…

Si la norme est "pas d'avance" c'est correct. Mais j'aimerais bien savoir les montants que d'autres versent. Je ne veux pas être radin non plus. J'essaie de calculer mes avances pour que ce ne soit pas trop risqué. La plupart du temps le résultat est que je paie juste la première portion des redevances un an d'avance. Est-ce que c'est être "généreux", "juste" ou "radin"?

Gen a dit…

@Pierre : Je suppose que ta meilleure option pour avoir tes réponses serait de saouler quelques éditeurs au prochain salon pour leur tirer les vers du nez! :p

"Généreux" était ptêt pas le bon terme... "Confiant" serait sans doute plus approprié, puisqu'au fond tu prends le pari que nos romans vont vendre assez pour que tu n'y perdes rien.

Éditions Trampoline a dit…

Je n'ai jamais pensé demander, mais je crois que si je le faisais certains me répondraient.

Finalement, je ne crois que que Confiant soit le bon terme. Je donnerais plus que ça. Je suis donc probablement radin :-)

Pat a dit…

Hum!
Billet et discussion très intéressante.

C'est trop indiscret, n'est-ce pas, de demander l'avance correspond à combien de livres vendus?
T'inquiète, je comprends. C'est un peu intime comme question.

Pour le prochain projet, je parie sur le roman policier, même si je suis très intrigué par ton idée de chick litt ;)

J'suis persuadé que aborderais le genre avec un angle surprenant...

Gen a dit…

@Pierre : lolol!

@Pat : Non, je pense pas que ce soit indiscret. Y'a un grand mouvement de transparence sur les blogues ces temps-ci, alors... L'avance correspond à environ 250 livres vendus. Entre papa-maman, amis, collègues et autres, ça devrait s'atteindre assez facilement. (J'espère entk!)

Pour le choix du prochain projet, je suis vraiment confuse... Je vais mettre mes résumés par écrit et ça devrait aller mieux...

Lucille a dit…

Est-ce que tu réussis à manger, dormir et prendre le temps de vivre (genre aller à l'épicerie, faire du ménage, magasiner, aller au ciné...) à travers tous ces projets ?

En tout cas, on peut pas dire que ta vie soit monotone, Gen. Bravo pour les projets. Lâche pas ;o)

Gen a dit…

@Lucille : Hein!?! Faut que je fasse ça aussi?!?

:p

Manger, oui, trop d'ailleurs. Dormir, très peu. Prendre le temps de vivre... euh... l'épicerie et le ménage sont faits. ;)