mercredi 2 février 2011

Écrivain, mémoire d'un métier de Stephen King

Il existe énormément de livres sur l'écriture. Ils se classent, je crois, en deux catégories : les livres de technique et les livres d'expérience. Dans les livres de technique, on nous enseigne les types de narrateur, l'art de faire passer de l'information sans abrutir le lecteur, la manière de ponctuer un dialogue. Dans les livres d'expérience, un écrivain nous parle de sa méthode à lui. Il tente de nous donner deux-trois conseils, mais surtout de nous expliquer ce qui marche pour lui et pourquoi.

Comment écrire des histoires d'Élisabeth Vonarburg est un livre de technique : instructif mais froid et un peu indigeste. Écrivain, mémoire d'un métier (ou plutôt On writing, puisque je l'ai lu en anglais) de Stephen King est à l'autre bout du spectre. C'est un livre très personnel, où King nous raconte surtout sa propre histoire... et où, mine de rien, si vous avez lu beaucoup de ses romans, vous apprendrez la manière de puiser dans votre expérience pour enrichir un texte et lui donner l'air vrai.

J'ai adoré ma lecture! Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai eu aussi envie de souligner des passages dans un bouquin. :)

Oubliez les discussions interminables sur l'importance du plan. Plan ou pas, King nous dit en gros de trouver la méthode qui nous plaît et de nous y tenir. Fait curieux : il se présente lui-même comme quelqu'un qui écrit sans plan, mais j'ai l'impression qu'il nous ment (ou qu'il se ment à lui-même, comme ma chère Isa, qui n'écrit pas de plan, mais des "résumés"). Parce qu'à plusieurs reprises, King mentionne des notes préparatoires 

Oubliez aussi les notions de technique de base. King se contente de nous dire d'apprendre la grammaire et d'économiser les adverbes. Bref, si vous avez besoin de conseils au niveau de la formulation de vos phrases ou de la cohérence des temps de verbe, ce livre-là n'est pas pour vous.

Cependant, si vous en êtes à l'étape de votre démarche littéraire où vous vous interrogez sur la symbolique, sur les thèmes, sur l'art de retravailler votre texte, sur la manière d'exploiter votre vécu, hé bien je crois que ce livre est celui qu'il vous faut. King ne donne pas de réponses toutes faites, mais avec ses romans dans une mains et ses réflexions dans l'autre, vous devriez arriver à trouver vos propres réponses... ou au moins à commencer à vous poser les bonnes questions.

Moi, en tout cas, je crois qu'il va beaucoup m'aider! :)

(Lecture 2011 #7)

21 commentaires:

Dominic Bellavance a dit…

J'ai adoré ce livre, on nous l'avais imposé au certificat en création littéraire à l'UL et, oui, la manière de nous transmettre l'information est subtile. Ce n'est pas un recueil de sermons comme d'autres ouvrages du genre, mais carrément une histoire, et une histoire intéressante, en plus.

Pat a dit…

J'ai étonnamment rarement lu King.

Mais ce livre m'intéresse. Y a moyen d'y puiser un peu quand même?

Dominic Bellavance a dit…

Beaucoup, même. Je ne connais personne qui a été déçu par ce bouquin.

Gen a dit…

@Dominic : En effet, ça se lit comme un roman! :)

@Pat : Oui, y'a moyen d'y puiser, j'en suis sûre. Tu pourras faire un peu moins de parallèle, mais ce sera pas perdu. (De toute façon, King fait lui-même certains rapprochements).

François Bélisle a dit…

Je regrette seulement de ne pas l'avoir lu plus tôt. S'il n'y avait qu'une seule «recette» ou truc lorsqu'on rencontre un blocage, c'est bien l'angle de l'archéologue. À lire.

ClaudeL a dit…

Je n'ai retenu de King (dont je ne lis pas les romans et ne regarde plus les films depuis Misere, je déteste que le coeur me débatte autant et avoir aussi peur)que sa chambre close. Mais lecture fort intéressante quand même.
J'ai beaucoup plus appris, et voulu souligné comme dit Gen, avec le livre d'Elisabeth George, Mes secrets d'écrivain.
Au fond, inutile de comparer, je prends tout et chacun retient ce dont il a besoin.

Clin d'oeil à Gen: merci d'avoir mentionné le titre en français parce que même si je l'ai lu, je ne l'aurais pas trouvé si j'avais demandé "On writing" à la bibliothèque. Merci pour les autres.

Pierre H.Charron a dit…

Je suis en train de le lire. J'en suis à la moitié et je confirme que c'est un livre très enrichissant. Et moi aussi, j'ai souligné plusieurs lignes !!!

Comme celle-ci: Pour l'écrivain,la route vers l'enfer est parsemé d'adverbes

Sylvie a dit…

... un peu indigeste ? Ou la grande dame ne vient pas par ici ou la direction te sort vraiment par les oreilles. Néanmoins, si tu dis que l'ouvrage en question est indigeste, je te crois. ;)
En ce qui concerne King, je ne l'ai pas vraiment lu mais le commentaire que tu fais sur ce bouquin est définitivement vendeur. Je commande.

Annie Perreault a dit…

Le livre de Stephen King est le premier que j'ai lu sur l'écriture quand j'ai entammé de façon plus sérieuse ma démarche pour devenir écrivaine. J'aime beaucoup sa vision de l'histoire, surtout quand il affirme que les histoires se fabriquent en partie d'elles-mêmes. Elles « sont des reliques issues d'un monde préexistant. » Il a raison !! Ces foutues histoires existent déjà ! La tâche de l'écrivain consiste simplement à les voir et à les retranscrire, avec l'aide de sa boîte à outils, comme le spécifie King.
Ce livre m'a beaucoup aidée. Je le recommande à tous ceux et celles qui veulent apprendre à écrire. TRÈS, TRÈS, TRÈS bon !!!! :-)))

Gen a dit…

@François : Oui, j'aime bien sa façon de présenter le fossile et le fait de le dégager moi aussi. Ça et les "que se passerait-il si?"

@ClaudeL : Mais le titre en français ne mène pas à grand chose sur Google! ;) Et oui, le concept d'écriture porte ouverte/porte fermée m'a beaucoup parlé à moi aussi.

@Pierre : J'ai adoré aussi quand il parle de donner un coup de hache dans sa télé... ;)

@Sylvie : Le livre de la Grande Dame se voulant un livre de référence, il est indigeste, je crois qu'elle le sait très bien. C'est pas pour rien qu'elle nous dit de le relire avant chaque atelier. On peut en absorber seulement un bout à la fois.

@Annie : Heu, bon, moi je ne prends pas cette partie-là au pied de la lettre, mais tant mieux si ça te parle! ;)

Marico a dit…

"On Writing" fait partie de ma bibliothèque personnelle, celle que je trainerai au bout du monde s'il le faut. Pas que je sois une fan finie de Stephen King (quoique son imagination débordante et sa manière de créer une atmosphère me sidèrent parfois), mais le monsieur a beaucoup, beaucoup écrit et depuis son jeune âge. Il écrit avec tout ce qu'il est, des tripes aux neurones. Apprendre à écrire....en écrivant!
Dans "On Writing", il partage généreusement son expérience!

Gen a dit…

@Marico : En effet, on pourrait résumer la majorité du bouquin par : arrête de parler d'écrire et fais-le! :) Ce qui est un excellent conseil je pense!

Alexandre Babeanu a dit…

J'ajoute à ma liste!

Maxime DeBleu a dit…

J'ai "On writing" dans ma pile à lire. Je vais le mettre un peu plus sur le dessus, alors...

Le livre qui m'a le plus marqué, est "Worlds of Wonder, How to write Science fiction and Fantasy" de David Gerrold. C'est un livre d'expérience qui semble être connecté directement sur ma fibre d'auteur. Dzit.

Gen a dit…

@Alex et Maxime : Je vous le suggère fortement. Je ne suis pas du tout une fan de ce genre de livre d'habitude, mais celui de King se lit vraiment bien!

Didie a dit…

J'ai également "On writing'' dans ma bibliothèque. Je l'ai adoré, pas le choix, parce que Stephen King est l'un de mes auteurs préférés. Mais avec recul, si le livre m'a suggéré d'excellents conseils, je ne crois pas qu'il m'aie beaucoup aidée. Ma véritable petite Bible perso est "The first five pages" (Noah Lukeman, un agent littéraire), bien que ça soit beaucoup plus technique, cependant. J'ai également dévoré " How to write science fiction and fantasy" (Orson Scott Card, mon idole ;P ) et " Make a scene" (Jordan Rosenfeld).

" Bird by bird" (Anne Lamott) a l'air d'être dans la même veine que "On writing". Est-ce que tu l'as lu, celui-là?

Gen a dit…

@Didie : Je dois dire que je ne suis pas une grande fan de ce genre de livres, alors non, j'ai lu aucun des autres que tu nommes. En fait, le conseil de King que j'ai préféré c'est : "Vous voulez écrire? Ben écrivez" Parce que c'est comme ça que j'ai toujours fonctionné! ;)

Didie a dit…

Moi j'ai bien aimé le truc de la "porte close": ne laisser rien ni personne te déranger pendant que tu écris ton premier jet, ensuite faire reposer ledit premier jet pendant quelques semaines avant de le sortir du tiroir pour le réviser et le faire lire à un bêta lecteur.

Difficile à mettre en marche, though...

Isabelle Lauzon a dit…

Aye toé! Tu parles dans mon dos quand je suis pas là? MDR!

Ouais, je sais, mes "résumés" ressemblent de plus en plus à des plans... C'est juste que la structure et moi, ça ne fait pas toujours bon ménage, surtout pas en écriture... alors je triche le plus possible! :D

Gen a dit…

@Isa : Ben c'est plus facile que si tu y étais! :p hihihihi! Faudrait que je baisse la voix et tu sais moi et la discrétion... ;)

Pwahahahahaha!

Mais sans farce, je pense que toi et King avez une méthode de travail semblable!

Michel Gingras a dit…

Il est dans ma bibliothèque. Je termine de lire ÇA et deux autres bouquins et je m'y attaque ! Ça m'intrigue de savoir où King puise tout ces univers et comment il s'y prend pour créer ses villes imaginaires et des personnages aussi crédibles. Je suis un fan fini de King.