lundi 31 janvier 2011

Merci à Luc

Merci à Luc qui m'a prêté le numéro du magazine Summum où on parlait de Jonathan Reynolds, Claude Bolduc et Édouard Bond. Il m'a évité la gêne d'avoir à aller acheter un magazine figurant une femme trop maquillée et à poils en couverture! :p

Si seulement il avait aussi pu me le tenir pendant que j'attendais le bus, il m'aurait évité de l'échapper par terre et de rougir comme une tomate en le ramassant, persuadée que tout le monde autour de moi avait eu le temps de voir la couverture (que je tenais soigneusement repliée jusque là) et de se poser des questions à mon sujet! lol!

Bon, enfin, bref, grâce à Luc et à cause du trio d'auteurs ci-haut mentionné, je me suis retrouvée à lire Summum pour les articles. Lol! Ce fut une expérience instructive. Pas à cause des articles, quoiqu'il y en ait eu deux ou trois de relativement intéressants (dont celui sur la littérature d'épouvante), mais à cause du public-cible qui se dessinait à travers ces articles.

Au début, je pensais que ce genre magazine de pitounes soft (on dirait un catalogue de lingerie avec des poses provocantes) s'adressait à des adolescents ne pouvant pas acheter le vrai stock (avec nudité complète). Après ma lecture, je dois conclure que le Summum s'adresse probablement plutôt à des gars financièrement à l'aise, en couple, dont les blondes jalouses ne supporteraient pas qu'ils achètent le Play Boy. À moins que j'aie mal compris...

Je sais pas si c'est parce que ça faisait longtemps que j'avais pas feuilleté un magazine montrant des photos de femmes (vous vous doutez peut-être que les magazines de mode et moi, on se rencontre rarement..), mais j'ai ressenti un curieux sentiment d'irréalité, comme si ce n'étaient pas des femmes réelles qui étaient représentées... Entre les poitrines en silicone, le maquillage lourd et le Photoshop omniprésent, ça irait pas plus vite de modeler des filles directement en 3D? Anyway, les photos finales ressemblent à rien de vivant...

15 commentaires:

Luc Dagenais a dit…

J'ai failli te l'amener dans une enveloppe jaune en plus... J'aurais dû! LOL.

Pour ce qui est des filles, ce que je trouve déprimant et débile, c'est que, à part les poses, c'est les même filles/corps/esthétique qui se retrouvent dans les magasines de filles que de gars... O_o

Gen a dit…

@Luc : lololol! Ah non, je travaille avec des avocats : je peux pas accepter d'enveloppes ;)

Oui, en effet, j'ai eu l'impression moi aussi que c'est les mêmes genres de fille qu'on retrouve dans les magazines féminins.

Cela dit, je suis pas bon juge : je fuis les magazines de mode comme la peste. Les articles du genre "Devenez aussi svelte que notre mannequin de 13 ans retouchée au Photoshop grâce à ce programme d'exercice en 10 minutes par jour", ça m'écoeure.

Ah et puis j'y repense et je pense que non... les filles dans le Summum avaient quand même plus de chair sur les os. Les filles des magazines féminins n'ont ni hanche, ni fesse.

Sylvie a dit…

Je te lis, là, et ce n'est pas évident que tu as lu les articles, tu sais ? lol
Qu'est-ce qu'ils disaient à propos des trois auteurs ci-haut mentionnés ?

Gen a dit…

@Sylvie : Ben pas grand chose de neuf pour ceux qui les connaissant! ;) En gros, que ce sont des auteurs prolifiques, que l'horreur se vend bien au Québec (quoique Ed serait sans doute pas d'accord), qu'il faut pas se mettre de tabou et que l'important c'est de raconter une bonne histoire.

Frédéric Raymond a dit…

J'ai trouvé l'article sur l'horreur très bien. Il abordait des sujets pertinents et était loin d'être aussi superficiel que ce que je craignais avant de le lire, même s'il était très, très court. Ça parait que l'auteur de l'article aime l'horreur ou qu'il a fait une bonne recherche. Le graphisme était très bien aussi.

Pour ce qui est du reste de la revue, ça m'a laissé un peu froid. Une série de sujets de gars avec au travers des photos de pitounes. À part pour lesdites pitounes, je ne me sens pas trop comme le public cible. Et même les pitounes, elles manquaient un peu de personnalité à mon goût. Tout ça est trop aseptisé pour vraiment m'accrocher. Et quand on lit les entrevues avec les filles, ça fait un peu débander...

Gen a dit…

@Fred : En effet, on sentait que l'auteur apprécie beaucoup l'horreur. :) Il a même eu la gentilesse de ploguer Brins d'éternité dans les revues qui en publient (ce qui est plus ou moins vrai : soyons francs, c'est loin d'être le créneau principal).

Aseptisé, oui, en effet, bon terme. Pour ce qui est des entrevues avec les filles... Heu, j'pense que c'est là comme décoration! lolol! C'est comme les fleurs en plastique sur les gâteaux : t'es pas supposé y toucher! :p

claude b. a dit…

Gen, même chose pour les auteurs: peau Photoshop, bajoues silicone et babines botox.

Gen a dit…

@Claude b: Hein? Tu trouve que les auteurs ont des photos retouchées? Moi je trouve plutôt qu'il y a une lourde tendance à utiliser des photos qui ont 10 ou 15 ans... ;)

Isabelle Lauzon a dit…

En tout cas, s'cuse Gen, mais ton billet ne m'a pas du tout donné envie d'acheter cette revue... :D

MDR pour les photos vieilles de 10-15 ans! C'est une bonne idée, ça! Je vais tout de suite faire du ménage dans mes albums photo, on sait jamais... :D

Gen a dit…

@Isa : lol! Je dois dire qu'il y avait pas grand chose de nouveau pour nous qui suivons les blogues. Et les photos... ben... ;)

Ah, mais je proteste ici par contre : t'as pas le droit d'avoir l'air plus jeune que moi sur tes photos, Evil Matante Isa! :p (sinon va falloir qu'on te trouve un autre surnom)

ClaudeL a dit…

Il a fallu que j'aille dans Google images pour voir les dessus de cette revue. Me semble que je ne l'ai jamais vue, point. Je boycotte moins que ça!
N'empêche, pas mieux que les autres: tu as écris plus sur le dessus que sur le dedans qui t'intéressait, hihi!
Sais-tu, je vais apprendre à connaître les auteurs d'une autre façon!

claude b. a dit…

Non, je parle des photos qui accompagnent ce dossier!

Lucille a dit…

Bon, les filles, comme vous avez pu le voir (avec la photo de Richard Tremblay), moi j'ai un avantage sur vous...j'ai un fils photographe, qui manipule Photoshop comme d'autres manipulent le clavier !

Donc, le moment venu, va sûrement m'en servir (un t'tit peu de rien du tout). N'ayez crainte, pas de là à publier dans le Summun... mais sur ma quatrième de couverture de mon premier roman... en 2011 ;o)

Gen a dit…

@ClaudeL : Je proteste, je n'ai fait qu'un paragraphe sur les photos! (Et deux sur le malaise que la couverture a provoqué chez moi! lol!) Mais tout le monde a sauté sur le sujet! hihihihi Je me suis aussi interrogée sur le public cible...

@Claude b : Ah, j'avais pas remarqué... ou alors c'est que tu as un excellent chirurgien, parce que tu te ressembles en personne! :p

@Lucille : Si tu réussis à publier en 2011 un roman pas encore écrit, t'es forte : le délai est d'environ ça un an d'habitude! :p

Mais bon, un peu de Photoshop on crachera pas dessus pour nos photos de 4e de couverture... faut pas faire peur aux enfants qui voudront acheter les bouquins! ;p

Isabelle Lauzon a dit…

Photoshop, hein? Peut-être, peut-être... Comme j'ai pas le droit d'utiliser mes photos du secondaire pour mon futur 4e de couverture... ;)