mardi 25 janvier 2011

Je le jure de Marais Miller

Je suis tombée sur le titre de ce recueil de nouvelle par pur hasard : à la demande de l'un des avocats de la boîte, je faisais une recherche dans de vieux numéros du Journal du Barreau et j'ai vu un article annonçant que deux juges de la Cour du Québec venaient de faire paraître un recueil de nouvelles policières sous le pseudonyme de Marais Miller. Intriguée, je me le suis procuré.

Le résultat m'a beaucoup plu (même si je me suis dit plusieurs fois en riant qu'il aurait fait dressé les cheveux sur la tête de ma directrice littéraire, notamment à cause de l'emploi fréquent d'un narrateur au "je" qui, non, n'apporte rien de plus au récit, mais ne lui enlève rien non plus).

Le recueil présente des nouvelles courtes, de quatre à huit pages en moyenne, des avocats, des juges, des prévenus, des coupables, des innocents, l'impersonnalité du système de justice... Des histoires qui ne semblent pas dépasser l'anecdote au premier regard, mais qui, dans le non-dit et l'ellipse, trouvent toute leur profondeur.

Je n'ai qu'un seul reproche à formuler : bien que le recueil s'annonce un peu partout comme contenant des nouvelles policières, il s'agit tout au plus de nouvelles noires, voire de littérature générale prenant le système de justice pour cadre de référence lointain. Cela ne m'a pas dérangée, mais je préfère prévenir! :)

Autre mise en garde : si vous êtes comme moi, vous refermerez peut-être le livre en regrettant d'avoir un boulot "ordinaire". Pendant un instant, vous vous direz peut-être que vous auriez beaucoup plus d'idée si vous pouviez travailler comme policier, juge, avocat... bref dans un milieu où ça bouge...

Et puis vous réaliserez que vous êtes mieux de dépenser vos énergies à créer les personnages de roman qu'à tenter d'en devenir un! lol! ;)

(Lecture 2011 #6)

8 commentaires:

ClaudeL a dit…

En tout cas, moi qui aime les séries qui mettent en vedette des avocats, ou les films où il y a procès (genre Grisham), je trouve que tu as l'emploi tout trouvé pour approvisionner tes petites neurones.

Quoique avocats au civil-qui-s'occupent-des-divorces ou à les autres là qui s'occupent de criminels?

Gen a dit…

@ClaudeL : Bof, tsé, du point de vue de la secrétaire, dossiers civils ou dossiers criminels, c'est juste un tas de paperasses! ;p

Et puis on a jamais vu de série policière où la secrétaire tient la vedette ;)

Mais bon, non, je bosse pas pour des criminalistes. Ça donnerait peut-être plus de jus... ;)

richard tremblay a dit…

Ça semble intéressant pour ce lecteur-ci. Ça été publié où ?

Gen a dit…

Guy Saint-Jean. Je l'ai acheté sur le site de l'Empire. Avec les dollars de l'Empire! ;)

Et oui, je crois que ça tombe dans tes cordes.

Pierre H.Charron a dit…

Moi aussi, je trouve ce recueil très intéressant...Et j'ai des dollars de l'Empire moi aussi à dépenser ;)

Gen a dit…

@Pierre : Allez-y, encouragez les juges créatifs! ;)

Alexandre Babeanu a dit…

Ouaip ça a l'air interessant!

Sûr, ces métiers là ne sont pas faits pour tout le monde, mais je comprend que certains préfèrent vivre comme un personnage de roman (mais je me demande si dans ce cas ils le réalisent vraiment).

Gen a dit…

@Alex : Non, je ne pense pas que la plupart des "romançables" sont au courant de leur état! ;)