samedi 26 juin 2010

Genèse du texte d'hier (Atelier : jour 4)

Le texte d'hier, "La malédiction de l'éditeur", m'a été inspiré par deux conversations que j'ai eues au dernier Salon du livre de Montréal.

La première s'est déroulée autour de la table des Six Brumes, avec Jonathan Reynolds, Guillaume Houle et Dominic Bellavance. On discutait du fait que la série de fantasy de Dominic ne contient aucun elfe et que c'était fort original dans le contexte actuel. Jonathan, en déconnant, m'avait dit que de toute façon, les elfes, il était plus capable. Que s'il tombait sur le mot elfe dans une histoire, il ne la finissait pas et il jetait les manuscrits à la poubelle.

Quelques heures plus tard, j'ai brièvement discuté avec Michel Vézina, de la collection Coup de tête. Il avait soupiré que 2009 avait été une très mauvaise année, entre ses problèmes de santé et le suicide de Nelly Arcand. Sur le coup, je m'étais dit qu'il était maudit.

De retour chez moi après le salon, j'avais noté les deux idées : un éditeur maudit et un éditeur ne voulant rien savoir des elfes. Quand l'Ermite a lancé son concours et que je suis passée à travers ma banque d'idées à développer pour voir si quelque chose ne m'inspirerait pas, les deux idées se sont greffées l'une à l'autre et hop, mon petit récit était trouvé.

Pas une pièce d'anthologie, mais de quoi faire sourire je pense :) ... quoique c'est peut-être parce que l'histoire de sa genèse m'amuse...

Bon, de mon côté, j'en suis à ma quatrième journée d'atelier. Je m'ennuie de Vincent à en devenir folle (ou à en rendre les autres dingues) et je manque manque de sommeil. Par contre, alors que je m'attendais à taper un peu sur les nerfs de tout le monde et à ce que les autres commencent à taper sur les miens, on dirait qu'un drôle de phénomène se produit. À force de souffrir tous ensemble et de vivre plutôt entassés les uns sur les autres, une belle complicité se crée. Ça aide à se défoncer au travail et à oublier le reste! :)

Bientôt de retour!

8 commentaires:

Isa Lauzon a dit…

1. Dors la nuit, et tu seras moins fatiguée! ;)

2. Intéressante, ta genèse! Comme quoi, dans la vie, tout peut nous inspirer!

3. Bon courage pour la fin de l'atelier! Profites-en au maximum, c'est certainement une expérience dont tu te souviendras toute ta vie!

Gen a dit…

@Isa : À date, on a un rythme de travail qui fait qu'on se lève à 7h00 et qu'on bosse/discute/déconne jusqu'à minuit tous les soirs. ;) Dur d'aller dormir quand tout le monde est encore debout!

Merci pour les bons voeux. Oui, je pense que je vais m'en souvenir longtemps de cet atelier... mais j'en referais un autre n'importe quand... quoique j'aimerais pouvoir rentrer coucher chez moi de temps à autre...

ClaudeL a dit…

Pourquoi je ne trouve pas que tu fais pitié!!!!!!!

Gen a dit…

@ClaudeL : Jalouse ;p Hihihihi

Karuna a dit…

Nous sommes certainement plusieurs à t'envier! Profite de ton atelier, chanceuse.

Gen a dit…

J'viens justement de finir le premier jet de la nouvelle qu'il fallait écrire sur place.

I'm on FIRE! :D

Luc Dagenais a dit…

Burn baby burn! It's a writing inferno...

Gen a dit…

Élisabeth m'a traitée de monstre... c'est bon je pense ;)