jeudi 4 mars 2010

La génération des buveurs de thé

Au bureau, le café est fourni gratuitement. Enfin, un breuvage filtré, noirâtre, à l'odeur de céréales brûlées et d'infusion recuite est fourni gratuitement. Du vrai acide à batterie. Et il s'en boit des litres et des litres.

Je ne touche jamais à cette mixture douteuse. Pour une raison très simple : le café filtre me donne des brûlements d'estomac. Pour moi, c'est donc latté ou rien. Et comme, depuis les Fêtes, j'essaie de ne pas dépenser tout mon argent de poche chez Starbucks, c'est désormais rien. Ou plutôt, non : je suis passée au thé vert. Chez moi, j'en ai quelques variétés raffinées. Au bureau, j'amène une énorme boîte de sachets ben ordinaires.

Ce midi, j'étais dans la cuisinette du bureau, en train d'attendre que la bouilloire daigne remplir son office lorsqu'est arrivée une collègue dans la quarantaine, visiblement de mauvais poil.
- T'attends quoi? qu'elle me lance. Si tu fais pas de café, il arrivera pas tout seul.
Aiguillée par sa charmante remarque, je note que le silex de la cafetière est vide. Ce dont je n'ai rien à foutre.
- J'bois pas de café. Je fais chauffer de l'eau pour mon thé, lui dis-je.
La logique de ma réponse ne semble pas l'effleurer.
- Ben là, tu pourrais partir le café quand tu vois qu'il y en a plus!
- J'bois pas de café.

Le ton de cette dernière réponse a semblé lui faire comprendre que j'envisageais, très zennement, de lui déverser le contenu de la bouilloire sur la tête si elle s'obtinait. Elle a donc parti le café toute seule, comme une grande. Puis elle a attendu à côté de moi dans ce qu'elle devait espérer être un silence glacial. Comme je me récitais mon prochain chapitre, je m'en suis pas souciée. Mon eau frémissait enfin quand son café a été prêt. Elle s'en est versé une tasse. En sortant de la cuisinette, elle a grommelé :
- Génération de buveurs de thé!

Je crois que ça se voulait une insulte. L'équivalent de "bouffeur de grenouilles" probablement. J'ai ramené ma tasse de thé à mon bureau et, en attendant qu'il infuse, j'ai réfléchi. Au bureau, le café il est là, à portée de main. On passe à la course et voilà, on en a une tasse prête à boire. Pour faire du thé, c'est plus long. Il faut attendre que l'eau soit chaude, mais sans bouillir. Il faut ensuite être attentif pour que le thé infuse, mais pas trop. Enfin, on peut déguster notre boisson au léger goût de terre et de feuillage, qui contient juste assez de caféine pour se réveiller, mais également un paquet d'antioxydants et d'autres trucs supposés nous aider à rester en santé.

Bref, boire du thé, ça signifie s'arrêter, faire une pause, vivre dans l'instant, prendre soin de nous.

Ah ben, j'ai reçu tout un compliment finalement! :) Comme il s'adressait à toute ma génération, je le partage ;) C'est vrai qu'il nous va bien.

29 commentaires:

Karuna a dit…

Je n'avais jamais vu l'opposition thé-café sous cet angle. Fine observation, Gen.

Pat a dit…

Cette situation était une occasion de pratiquer un rear choke. :)

Gen a dit…

@Karuna : J'ai une grande capacité à comprendre ce que je veux! hihihihi ;) Cela dit, l'opposition n'est valable qu'en milieu de travail je crois.

Gen a dit…

@Pat : Je suis une personne très pacifique, tu sais. Je pense qu'un bon ton menaçant peut sauver bien des énergies! hihihihihi

Vincent a dit…

Haha! C'est sans doute la pire insulte que j'ai entendu de ma vie. :P Je pense que je serais parti à rire directement dans sa face.

Ouin, des frustré y'en a partout. Faut pas s'en faire pour ça.

Gen a dit…

J'étais surtout perplexe. En fait d'insulte manquée, c'est effectivement dur à battre! hihihi

ClaudeL a dit…

Visiblement, elle devrait se mettre au thé vert la madame, serait moins susceptible. Elle devait être dans ses PMS! ou pré-ménop!
Toujours est-il que je suis au café le matin, un seul et au thé vert ou mieux thé vert à la menthe le reste de la journée. Parce que tout autre thé: pas capable avec ou sans lait, avec ou sans sucre.
Et j'ai une de mes amies qui a 63 ans et qui est au thé depuis ses dix ans. Parfois café "instantané", le seul qui ne l'étourdit pas. Alors je ne crois pas que ce soit une question de "génération".
Ça fait un joli exercice d'écriture en tout cas. Je visualisais très bien la scène.

ClaudeL a dit…

SPM et non PMS!!!!! J'en ai plus alors j'ai oublié, hihihi.

Gen a dit…

@ClaudeL : Oui, j'ai trouvé ça drôle de me faire dire "génération de..." puisque le thé a pendant longtemps été associé aux personnes plus âgées, dont l'estomac fragile ne supportait plus le café. Mais c'est vrai que ma génération y revient.

Et c'était effectivement comique à raconter ;)

PMS ou SPM = même chose, deux langues.

Isa Lauzon a dit…

Quelle charmante dame! Et totalement accro au café, à ce que je vois...

Tu as très bien fait de ne pas te plier à ses volontés de droguée. Car le café est une drogue, ne l'oublions pas!

Personnellement, le café ne me fait pas à moi non plus. Je n'en prends qu'une ou deux fois par mois, pour tuer un mal de tête persistant (eh oui! Ça fonctionne!).

Car, je le clame fièrement, je fais partie de la "foutue génération des buveurs de thé"! Thé vert au jasmin, menthe poivrée, camomille et pommes, thé chinois, etc. Pour moi, la découverte d'une nouvelle sorte est une fête! Je savoure, je déguste et rien n'égale une bonne tisane. Sauf peut-être un bon chocolat chaud... mais pas trop souvent, gare aux calories!

Gen a dit…

@Isa : Je sais que le café est une drogue : j'ai eu des maux de tête pendant des jours quand je me suis "désintoxiquée" après mon année d'enseignement (où je buvais deux à trois latté double dose d'espresso par jour)!

Et oui, c'est passionnant d'explorer les variétés de thé! :) Mon préféré : Hôjicha, un thé vert rôti.

Frédéric Raymond a dit…

Je n'ai jamais réussi à accrocher au thé. Je préfère de loin le café, même quand il est pas trop bon (sauf le Folgers qui est pratiquement imbuvable). Je suis dépendant, ça c'est clair. Mais je suis quand même tenté d'essayer ton thé vert roti...

Gen a dit…

Il est vraiment bon, mais faut aimer le goût terreux du thé! :) C'est sûr que si tu aimes l'amertume et l'acidité du café, tu trouveras pas ton bonheur dans les thés... (pauvre toi! ;)

Pierre H.Charron a dit…

je bois du café le matin, par habitude je crois. Jeune , je voyais mes parents boire du café à profusion mais je me rappelle qu'àprès le diner et le souper c'était toujours du thé.
Je bois du thé vert à l'occasion, j'aime beaucoup. Je devrais prendre le temps. C'est vrai que le café est souvent à portée de main.
Tiens, je monte en haut et je m'infuse un sachet de ce pas :)

Gen a dit…

lol! :) Lâche-toi lousse Pierre! hihihihi

Gen a dit…

Cela dit, c'est vrai que pour la première boisson chaude de la journée, j'aime bien prendre un café moi aussi (quand j'en ai un latté à portée de main). Je me demande si c'est un réflexe acquis ou si c'est vraiment parce que ça réveille davantage.

Joe G a dit…

Je suis pro-thé aussi. Et voir mon coloc avoir le système nerveux sur le bord d'éclaté renforcie ma position.
Puis un bon thé vert froid en cannette c'est mon remède de lendemain de veille par excellence.

Sinon j'aime bien le thé chinois Perle du Dragon.

Frédéric Raymond a dit…

Défi : D'où vient cette citation?

"Prendre le thé, l'éthé."

Gen a dit…

lol! Ton coloc pourrait servir dans une campagne anti-café en effet :p

Thé vert froid les lendemains de veille? Hum... je note! ;)

Gen a dit…

@Fred : de Sol?

Frédéric Raymond a dit…

Nope. Indice : C'est de la littérature de genre québecoise...

Gen a dit…

Google le sait pas non plus, alors je me sens mieux :p

Une femme libre a dit…

Je découvre le thé depuis mon défi sans café de trente jours. C'est tout un art et il y en a tant de sortes et puis il y a le cérémonial, le thé, ce n'est pas n'importe quoi. Thé noir anglais, thé vert japonais, thé blanc chinois, chacun avec un rituel différent. Il y a de gros bouquins super intéressants sur l'histoire du thé. Je veux m'y mettre et mon voyage en Chine va certainement m'y prédisposer.

Éléonore a dit…

"Bouffeur de grenouille" c'est pas une expression du trone de fer lol (saga que tu as surement lu)

je bois les deux, mais le soir je préfère le thé :)

Pas cool ta collègue :(

Gen a dit…

@Femme libre : Disons que pour l'instant j'écourte le cérémonial, bien que je connaisse assez bien celui du Japon (et c'est pas le plus simple). Je me contente de déguster sans chichi... en essayant de pas l'ébouillanter.

@Éléonore : Oui, c'est une expression du Trône de fer, que j'ai lu. Mais c'est aussi de là que vient l'appellation de "Frog" pour les francophones.

Et c'est pas la pire collègue du bureau...

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Pas la pire collègue du bureau??? Wash! Quelle ambiance de travail! Mets des prozac dans leur café, ça va les mettre de meilleure humeur... ;)

Gen a dit…

@Isa : Ambiance pourrie ces temps-ci. Je pense que je vais leur faire du décaféiné en douce...

Isabou a dit…

Boire du thé fait parti d'une génération ??? Ta collègue ne doit pas savoir que le thé existe depuis la nuit des temps !!!

Gen a dit…

@Isabou : Sans vouloir être bitch, si ça a pas passé à Star Académie ou à Occupation Double, ladite collègue ne le sait pas.

Cela dit, le thé fait un retour en force après quelques années de baisse de popularité.