jeudi 11 mars 2010

C'est la merde au bureau

Présentement, c'est la merde au bureau.

J'ai une collègue qui occupait un poste temporaire. Le poste vient de devenir permanent. Question de politique interne, il a donc été ouvert à tous. C'est un poste intéressant. Beaucoup plus que le mien en fait. Je n'ai cependant pas essayé de l'avoir. Je préférais donner une chance à ma collègue de le garder.

Seulement voilà, il a dû se passer quelque chose du côté des ressources humaines, parce que le fameux poste, je viens de me le faire imposer. Je peux pas dire que ça m'attriste, car il est intéressant.

Par contre, là j'ai l'air de l'intriguante, de l'hypocrite, de la fille qui joue dans le dos des collègues (alors que vous devez commencer à savoir que je suis plutôt du type bonnasse et grande gueule). Certains semblent penser que j'aurais dû refuser le poste, même s'il me plaît... au risque de me retrouver à mon tour sur le siège éjectable. 

Bref, ce fut une situation de type "tué ou être tué". N'écoutant que mon instinct de conservation, j'ai tué.

Mais maudit que c'est détestable quand les morts viennent ensuite demander des comptes!

14 commentaires:

ClaudeL a dit…

Je n'en reviens pas que tu publies ça sur ton blogue. Personne de ton bureau ne le lit? Pas difficile de taper ton nom dans Google et voir ce qui en sort.
Tu es de la trempe des battantes ou tu aimes vivre dangereusement. Moi, je n'ose même pas parler de ma municipalité.

Gen a dit…

Je ne nomme personne et la situation est maintenant connue au bureau, alors non, j'ai pas tellement l'impression de vivre dangereusement.

J'ai juste l'occasion d'exposer mon point de vue pour une fois. Y'a des gens qui ne semblent pas comprendre que je ne suis qu'un pion sur un foutu échiquier.

Et non, personne du bureau ne lit mon blogue que je sache. Ce serait étonnant : une bonne partie ne lisent pas mes publications (même quand je les leur photocopies).

ClaudeL a dit…

Tant mieux si tu es à l'aise dans ce monde public. En passant ton nouveau poste t'enlèvera-t-il du temps pour tes projets d'écriture, blogue compris?

Pat a dit…

En plus, ton boulot est hanté? :P

Frédéric Raymond a dit…

C'est l'heure de te tapper quelques histoires de zombies je crois...

Gen a dit…

@ClaudeL : Non, théoriquement, je ne ferai pas plus d'heures... il est fort possible que j'aie moins de temps pour vous répondre "en direct" par contre ;)

@Pat : Ouaip, par le fantôme de l'émotivité mal placée! hihihi

@Fred : lol! On dirait bien...

Pierre H.Charron a dit…

Ton bureau semble être un volcan d'inspiration pour inventer des histoires de toutes sortes .

"Gen 007 Postuler n'est pas tuer " Tome 1

Gen a dit…

lolol! J'ai même pas postulé! C'est ça le pire!

Mais oui, le jour où je vais écrire un chick lit, y'a du monde du bureau dont les oreilles vont ciller!

Karuna a dit…

Ton histoire me rappelle une expérience personnelle très semblable. Bien contente d'être sortie d'un monde pareil et je suis loin de m'en ennuyer.
L'important, c'est que tu aies l'occasion d'un nouveau poste intéressant. Célèbre,point à la ligne.

Gen a dit…

@Karune : Difficile de célébrer. J'aurais l'impression de me réjouir du malheur des autres.

Parce que le pire dans tout ça, c'est que je n'arrive pas vraiment à en vouloir aux filles qui déblatèrent sur mon compte. La situation est merdique pour elles aussi.

Karuna a dit…

Pourquoi te sentir mal pour quelque chose dont tu n'es pas responsable?? Bon, je comprends que ce serait de mauvais goût de leur célébrer ça en pleine face, mais au moins, au fond de toi, tu peux certainement apprécier l'opportunité qui te tombe dessus. Tu n'as rien volé à personne.

Gen a dit…

@Karuna : En effet, au fond de moi, je suis très heureuse ;) Mais y'a des gens ici qui ont du mal à comprendre que je n'ai pas de responsabilité dans tout ça... Volonté un peu immature de trouver un coupable je suppose...

Isa Lauzon a dit…

C'est pas juste, c'est pas juste... Méchante belle ambiance, en tout cas! Bof! Ça va occuper les radoteuses un temps, puis elles vont en revenir. C'est comme ça, dans les mondes de filles : le "bitchage" fait loi. Si ce n'était pas toi, ce serait une autre.

Accroche-toi et dis-toi que tu as bien fait d'accepter ce poste qui t'était imposé. Il aurait été ridicule de le laisser à une autre parce que ça ne faisait pas le bonheur de tes collègues! Si ton employeur a décidé de te mettre sur cette chaise, ça doit être parce qu'il considère que tu as les qualifications pour ce poste, non? Moi je pense que oui.

En tout cas, pour te défouler, tu sais quoi faire! Quelques lignes bien sanglantes dans un carnet n'ont jamais fait de mal à personne... ;)

Gen a dit…

@Isa : En effet, je vais me retrouver dans cette chaise parce qu'on semble penser que je peux remplir la tâche... ce qui me stress un peu (pour ajouter au stress du bitchage).

Enfin, en effet, tout va finir par se résoudre.

D'ici là, je sais qui seront mes prochaines victimes dans mes nouvelles policières! hihihihi ;)

... c'est juste plate que je sois en train de travailler sur un roman jeunesse! O_o