jeudi 6 août 2009

Soutien-gorge rose et veston noir : une soirée de filles à emporter

Un petit mot sur un livre qu'on m'a prêté : "Soutien-gorge rose et veston noir", le premier roman de l'auteure Rafaële Germain (elle a aussi écrit "Gin tonic et concombre").

Bon, c'est définitivement de la chick lit. Après un chapitre, j'avais l'impression d'être en train de prendre une bière avec une amie de l'université qui me racontait ses derniers déboires amoureux. Après deux chapitres, j'avais l'impression que je savais pas mal où son histoire s'en allait... comme souvent quand je prends une bière avec mes chums de filles, quoi.

J'ai bien rigolé par bout et j'ai apprécié le naturel de la langue (quoiqu'à certains moments, j'en ai eu marre qu'on nous traduise par la porte d'en arrière le moins mot d'anglais... on n'en est plus là au Québec, non?). À part ça, c'était assez convenu comme histoire, mais bon, ça ne se voulait pas révolutionnaire. De la chick lit qui s'assume.

Est-ce que je lirai le suivant? Oui, si on me le prête. J'ai pas assez apprécié pour sacrifier une partie de mon mince budget "bouquin".

Est-ce que je le recommanderais? À une fille qui assume sa tendance féminine naturelle à vouloir deux choses opposées en même temps et qui veut lire quelque chose de léger, oui, sans hésitation. À mon chum... ben...

Je lui ai dit de ne pas le lire, mais il s'y est mis... Il m'avait entendu rire, alors il était curieux... Là il pousse des soupirs de découragement aux endroits où je rigolais. :p

1 commentaire:

Isabelle a dit…

J'avais bien aimé soutien-gorge rose et veston noir et j'ai eu gin tonic et concombre en cadeau et heureusement car ce n'est pas qu'il n'est pas bon, mais c'est la même chose que le premier. J'ai été un peu déçu.