jeudi 28 janvier 2010

J'aime ça écrire des critiques, mais...

J'aime ça écrire des critiques, mais je trouve toujours ça triste aussi, parce que les jours où je vous parle d'un livre, film ou autre, j'ai rarement beaucoup de réactions. Je m'ennuie de vous autres, chers lecteurs, dans ce temps-là!

En même temps, je sais que vous êtes là pareille et que, demain, quand je vais me remettre à chialer sur l'actualité ou à raconter le dernier truc idiot que j'ai fait, vous aller vous resignaler à nouveau...

Mais bon, la journée est longue quand même aujourd'hui! ;)

12 commentaires:

Frédéric Raymond a dit…

Ne lâche pas Gen. C'est la même chose par chez moi. Les billets sur lesquels j'ai le plus de commentaires sont ceux où je chiale ou commente quelque chose (surtout en lien avec l'écriture). Beaucoup moins de commentaires sur les critiques. Pourtant, si je regarde les stats de visiteurs, c'est similaire pour les deux types de billets.

Gen a dit…

C'est sûr, mais je suis une incorrigible bavarde : j'aime ça placoter avec mes lecteurs!
(Surtout quand je suis pognée à la réception du bureau, bordel que c'est plate!)

Frédéric Raymond a dit…

Profite de ces temps morts pour aller commenter sur d'autres blogs! Ils aiment ça eux aussi ;-)

Pat a dit…

Je vous lis tous les deux, qu'importe les sujets.

Frédéric Raymond a dit…

@Pat : Merci de ton support moral!

Une chose que j'ai remarqué c'est que je suis moins enclin à commenter sur un blogue où il y a peu souvent des commentaires. C'est plus intimidant...

ClaudeL a dit…

Et quelle critique voulais-tu faire?

Gen a dit…

Voir le message d'en dessous de celui-ci! ;)

Bon "critique" faut le dire vite...

Gen a dit…

@Pat : Oui merci de ton support.

@Fred : En effet, c'est intimidant quand y'a aucun commentaire ou très peu... De là mon habitude de répondre à presque tous les commentaires : ça fait paraître l'activité plus importante qu'elle ne l'est! ;) hihihihihi

François Bélisle a dit…

Ça peut être purement circonstanciel. Ou plus simple: si le lecteur ne connait pas le volume, genre moi, il se taira, mais prendra de bonnes notes.

Sois patiente. Il arrive des « affaires » comme dans le cas de l'ermite (sublime...)

Ou quand j'ai mis un lien de ma critique de Maudits sur le profil de l'auteur sur FB. Pis lui, il ortourne l'ascenseur su son blogue. Beau feeling!

Et merci de toujours laisser ta trace sur le mien. Des fois, j'ai l'impression que je t'écris directement!

Gen a dit…

@François : Je comprends pour le silence attentif : je fais pareil. Mais bon, ça m'empêche pas de m'ennuyer ;)

Pour Maudit, ça devait effectivement être un beau feeling. Mathieu Fortin m'a fait le même genre de truc pour le Protocole.

Et de rien pour ma trace sur ton blogue... des fois ça devient gênant d'être toujours la première à commenter, mais tant mieux si tu apprécies ;p

richard tremblay a dit…

François a raison. Des fois on lit un commentaire sur une œuvre, livre ou film, dont on ne sait absolument rien... et il y a une petite gêne à dire : c'est bien ce que tu écris mais ça ne m'interpelle pas.

Je voudrais trouver chaque fois un commentaire pertinent, intelligent, amusant ou simplement encourageant... mais parfois rien ne vient. Mes deux neurones restent assoupis.

D'autant plus que dans mon cas particulier, j'ai toujours peur de déranger pis d'avoir l'air niaiseux. C'est moi et c'est la vie 8-)

Gen a dit…

@Richard : Comme je disais à François, je comprends totalement ce silence. :)

C'est juste que j'ai eu une journée particulièrement plate au bureau et y'avait même pas d'action sur mon blogue pour me distraire! lol! ;) Ça m'apprendra à mieux planifier mes billets! hihihi