vendredi 11 décembre 2009

Est-ce que violent équivaut à mauvais?

Voilà un billet qui fait suite à celui de vendredi dernier. Je m'y demandais si les combats ultimes étaient vraiment violents. Même les amateurs (dont moi) en sont arrivés à une réponse affirmative. Pourtant, je trouvais encore qu'il fallait catégoriser. Qu'il y avait pire comme violence...

J'ai poursuivi la réflexion de mon côté et j'en suis arrivée à la conclusion que la question que je me posais, au fond, était celle-ci :

Est-ce que violent équivaut nécessairement à mauvais et négatif?

Pour alimenter ma réflexion, je suis allée consulter mon ami Robert le Petit. Voilà ce qu'il m'a dit au sujet de "violent" :
1. Impétueux; qui agit ou s'exprime sans aucune retenue.
2. Qui a un intense pouvoir d'action ou d'expression (des sentiments). Par ext. Qui a un effet intense sur les sens.
3. Qui exige de la force, de l'énergie.
Hum... pas nécessairement négatif, donc.

À "violence", il a été plus clair :
1. Abus de la force.
Je vous épargne la suite. Tous les sens sont identiques. Qui dit violence dit abus, destruction.

Donc, j'en arrive maintenant à la conclusion que les combats ultimes sont violents, certes, mais qu'ils ne sont pas une démonstration de violence. Au sens où il n'y a pas d'abus.

C'est peut-être jouer sur les mots, mais me semble que ça se tient... Vous en dites quoi?

Si vous voulez réserver votre jugement en attendant d'avoir vu plus de combats ultimes, y'a le UFC 107 ce samedi. Et la carte est alléchante. Le combat Sanchez-Penn nous donne un (petit) espoir d'être débarrassés d'un champion antipathique, tandis que les combats Mir-Kongo et Florian-Guida devraient être intenses!

----

Puisque je parle déjà d'arts martiaux... Il y a un film de combat au cinéma (intitulé très originalement "Fighter") qui semble présenter, enfin, une vedette féminine qui a vraiment l'air athlétique. Problème : elle fait du... kung-fu. Misère.

Au chapitre des déceptions cinématographiques, je suis d'ailleurs servie ce mois-ci. J'avais envie de voir "Trois Royaumes", qui présente l'une des batailles légendaires de l'histoire de la Chine et qui n'est pas du wire-fu. Problème : y'a juste le Quartier Latin qui le présente. Je vais attendre le DVD ça a l'air...

11 commentaires:

Pat a dit…

La violence est partout, et pas nécessairement mauvaise dans la mesure ou elle est contrôlée. Exemple: être violent avec une pâte a tarte, ça fait de la bonne pizza.

Je pense que les pacifistes extrêmes utilisent le mot barbarie pour désigner les sports de combats.

Gen a dit…

Ouais, barbarie, combat de coqs humains, concours de bites (celle-là elle me fait particulièrement rire...)

Mais oui, le contrôle est la clef. La violence est nécessaire je crois pour permettre un certain défoulement, surtout dans notre société policée, sécurisée, aseptisée.

Pat a dit…

Pour les films, j'ai un faible pour les Bruce Lee, Bloodsport et les premiers de Steven Seagal.

Maintenant, le cinéma de combats d'arts martiaux est plutôt merdique. C'est trop sérieux sans l'être ou trop niaiseux.
Tu devrais écrire un scénario de film avec Vincent.

Vincent a dit…

Haha! :) On envisagera ça Pat!

Pour Bloodsport, je t'appuie, c'est un excellent film. Les Bruce Lee, je n'ai pas trippé fort fort. Et Steven Seagal, je ne suis pas capable. Mais je dois dire que je n'ai pas vu beaucoup de films de Seagal, peut-être que je n'ai pas vu ses premiers?

Si tu ne les as pas vu, je te recommande Best of the Best (le premier de la série) et Lionheart. (Bon, ce sont des vieileries, mais si tu as aimé Bloodsport, tu devrais aimer ces deux-là aussi.)

Au sujet des combats ultimes, je pense qu'il faut ne pas connaître du tout le combat en général pour assumer qu'il s'agit de barbarie. C'est trop cérébral pour qu'on considère ça comme de la violence physique uniquement. Mais il faut encore savoir passer le mur de l'apparence (sang et coups qui font peurs) pour saisir ce qu'il y a derrière.

Gen a dit…

Le cinéma d'arts martiaux maintenant, c'est 5 minutes d'un scénario écrit sur un coin de table et 1h30 de chorégraphies de combat tirées par les cheveux avec des câbles partout et des adversaires qui se retrouvent jamais KO... bon, c'est sûr qu'à se battre au Kung Fu, y'ont moins de chance de se faire mal...

Bloodsport est le deuxième meilleur film de combat jamais fait selon nous. Le premier, c'est Best of the best (qui porte très bien son nom). Bruce Lee a la qualité d'avoir introduit l'Occident aux arts martiaux. Seagal... c't'une joke, hein? :p

Pour ce qui est d'écrire un scénario... c'est pas l'envie qui manque, mais y'a plus personne qui veut voir ça des vrais arts martiaux, avec des combats courts et efficaces.

Gen a dit…

Hihihihi! Nos commentaires se sont croisés, Vince ;)

Vincent a dit…

Sans que ce soit un film d'arts-martiaux, j'ai adoré les chorégraphies de combat de Bourne Identity. Les deux films suivants sont moins intéressants parce que la caméra est tellement secouée qu'on ne voit pas les combats.

Par contre, le premier film était parfait pour les chorégraphies de combat. Elles étaient courtes, efficaces et sans répit. C'est comme ça que devrait se dérouler un combat. Pas des chorégraphies "flashy" qui n'en finissent plus. Un vrai combat se termine au bout d'un ou deux bons coups bien placés.

Mais bon, puisque c'est moins "spectaculaire" c'est moins cinématographique il faut croire.

Pat a dit…

Sais-tu si Jean Frenette est le chorégraphe en chef pour Bourne? Parce qu'il est assez bon d'habitude.

Vincent a dit…

Selon wikipedia, le chorégraphe pour Bourne Identity était Nick Powell. Et toujours selon Wikipedia, il aurait gagné le prix "American Choreography Award". Ça se comprend!

richard tremblay a dit…

Je m'insinue là sur la pointe des pieds, juste pour dire que ça fait suer pour Trois Royaumes. Attendons, attendons.

Gen a dit…

T'es bienvenu de partager ma déception, Richard! ;) Ouais, patientons.