jeudi 14 octobre 2010

Y'a pire que le système de santé

Notre système de santé est pas toujours fameux. Mais y'a pire. Y'a le système des assurances!

En effet, les compagnies d'assurance ne vivent pas sur la même planète que vous et moi. Imaginez : elles croient que les médecins ont le temps de remplir des formulaires pour confirmer que vous êtes bien en arrêt de travail!

Ne vous méprenez pas : le médecin a bel et bien remplit un formulaire disant que j'ai besoin de deux semaines de congé. Mais il a pas remplit le formulaire de l'assureur. Juste celui de l'hôpital. Qui dit la même chose, mais pas dans le même ordre. Sacrilège!

Alors là, au moment même où je suis immobilisée, je dois courir après le médecin que j'ai vu deux fois cinq minutes (bon, il a aussi été là pendant mes trois heures de chirurgie, mais j'étais pas vraiment en état de lier connaissance avec lui...) pour lui faire remplir des papiers, afin que l'assureur accepte de me verser la somme faramineuse équivalent à 70% de mon salaire pour les deux prochaines semaines. Le tout, dans les dix jours ouvrables suivant la date de ma première absence, soit mercredi passé.

Elle est passée où l'époque où vous remettiez le papier du médecin à votre employeur?

Oh et je rectifie : l'assureur va me payer 70% de mon salaire pour mes deux semaines d'arrêt de travail... moins 5 jours de "délai de carence". Si je calcule le total, je pense que j'ai versé plus de cotisations à l'assureur dans les deux dernières années que ce qu'il va me payer!!! Mon réflexe normal serait de dire : "D'la marde, j'annule mon paiement d'assurance". Oh, mais attendez : je peux pas. La loi m'oblige à être assurée. Ostie de gang de....

Heureusement, mon employeur est bon joueur : il m'accorde 10 jours de congé de maladie payés par année. Alors il va couvrir le délai de carence. Sauf qu'avec toutes mes histoires de grossesse ectopique (plus les habituels rendez-vous chez le dentiste, chez le médecin, les indigestions du lundi matin, etc) il ne me reste pas 5 jours de congé de maladie pour l'année en cours. Pas grave, mon employeur va gentiment m'avancer ceux de l'an prochain. J'espère que je serai pas malade à nouveau l'année prochain!!!

Le système de santé est peut-être gratuit, mais être malade, ça revient cher en maudit!

Et là je ne mentionne pas le fait que mon chum a été à mes côtés pendant mes trois jours d'hospitalisation et que ces jours-là sont à ses frais. Son employeur en a rien à foutre du fait qu'il aurait pas été en état de travailler même s'il s'était pointé au bureau.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh oui, tu vas découvrir de première main que la maladie, c'est pas trop payant. Et que les histoires d'assurance, ça devient vite kafkaïen. Je pourrais t'assommer avec nos propres péripéties à Valérie et moi, mais tous les gens qui ont des problèmes de santé ont les mêmes histoires d'assurance. Bonne chance à travers tout ça.

Joël Champetier

ClaudeL a dit…

Ouais, ça va mal à choppe!

Gen a dit…

@Joël : Merci! Je ne m'attendais pas à ce que ce soit payant, mais je ne m'attendais pas non plus à ce que deux malheureuses semaines d'arrêt de travail nous coûtent aussi cher! Kafkaïen, c'est le terme!

@ClaudeL : Le billet ayant été écrit hier, c'est en grande partie arrangé là. J'ai fait perdre une demi-journée à mon généreux papa et j'ai réussi à faire remplir les papiers. Au passage, je me suis fait chicaner par l'infirmière du bureau de ma gynécologue parce que dans mon état je devrais rester coucher. Je veux ben moi!

Isabelle S. au boulot a dit…

Je te parlerai pas d'histoire de 7 mois pour se faire payer par les assureurs privés... même si c'est vrai.

Il existe tout de même des recours. Quand tes maladies et ton court terme est passé, il reste 15 semaines de chômage maladie et ensuite l'invalidité long terme.

Mais y'a du positif... lol, si tu épuise ta banque de maladie chez ton employeur. http://www.servicecanada.gc.ca/fra/sc/ae/prestations/maladie.shtml

Bonne lecture lol

Gen a dit…

@Isabelle : On me dit que je retournerai au travail dans moins de deux semaines. Alors je vais m'épargner de la lecture de formulaires gouvernementaux! lololol

(7 mois pour te faire payer!?!?! Misère!)

Isabelle S. au boulot a dit…

eh oui! Ma soeur a eu un arrêt de travail de 6 mois pour un problèm de santé et ça lui a pris 7 mois pour avoir la somme de son assurance-prêt, et 3 mois de son assurance-salaire.

Gen a dit…

@Isabelle : Ils font vraiment exprès pour tout laisser en longueur en espérant qu'on se fatigue et qu'on n'exige pas d'être payés finalement!

Pat a dit…

Si ton assureur croyait se débarrasser de toi, c'est mal te connaître ;)

Isa Lauzon a dit…

Comme si c'était pas suffisant d'être mal en point... Me semble que tu devrais pas avoir à te soucier de ce genre de considérations monétaires dans ton était, mais hé! Pas le choix, la vie continue, les comptes continuent de rentrer...

La bureaucratie, c'est vraiment la plaie de ce siècle! (dit la fille qui travaille les deux pieds dedans 4 jours semaine!) :p

MDR pour le commentaire de Pat : en effet, ton assureur est mal tombé avec toi! Il ne le sait pas encore, mais il a plutôt intérêt à payer, pis vite! Parce que quand tu vas retrouver la forme... iiiii! que j'aimerais pas être à sa place! Il risque d'en manger toute une! :D

Pas mal plate pour Vincent. Y a vraiment des employeurs sans coeur...

Vincent a dit…

@Isa: Mets-en. Je ne porte pas mon employeur dans mon coeur: plus le temps passe, plus il me donne de raisons de le mépriser.

Gen a dit…

@Pat : Hep! Mais je pense à tous ceux qui se remettent mal de la chirurgie ou qui ne supportent pas bien les médicaments. Ils auraient été complètement démunis!

@Isa : Moi aussi je nage dans la bureaucratie à longueur de journée, mais on sacre patience aux gens qui sont malades d'habitude...

@Vince : On va faire un gros party le jour où tu vas changer de place!