samedi 23 octobre 2010

Pas tout de suite le retour au boulot

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous mettre à pleurer, subitement, de simple découragement?

Moi ça m'est arrivé. Vendredi matin. Crise de larmes. Je venais d'essayer de rester assise 30 minutes en déjeunant. La veille, j'avais passé 3 heures assise à table en soupant avec un ami. Et là, je payais. Mal de ventre, diffus, mais constant. Sutures qui tirent. Impossible de me tenir droite sans lutter constamment pour ne pas penser à la douleur.

Je me suis alors rendue à l'évidence : j'étais pas encore prête à retourner au boulot et à passer 8 heures par jour assise sur une chaise. Malgré toute ma bonne volonté, il me fallait une autre semaine de repos.

Après avoir reçu des encouragements de mon chéri par courriel et arrêté de brailler (ou presque), j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai appelé mon travail, mon assureur, le bureau de ma gynéco, mon papa pour qu'il me donne un lift, bref la moitié du pays, puis je suis allée affronter un autre 5 heures d'attente une clinique sans rendez-vous (mon médecin traitant étant en vacances) pour obtenir une prolongation de mon arrêt de travail. Ce qui m'a été accordé aisément, avec même un regard fort surpris du médecin. Il semblerait que deux semaines, c'était court en maudit pour une récupération post-opératoire de ce type-là!

Enfin... C'est assez rare que j'ai des crises de larmes comme celle-là. C'est aussi la première fois de ma vie que je demande plus de temps que prévu pour me rétablir d'un ennui de santé. Cependant, je suis en train d'apprendre que mon corps n'exprime pas beaucoup de douleur, alors quand il le fait je suis mieux de l'écouter! Et de tendre l'oreille à ses autres signaux, comme les larmes intempestives et l'envie profonde d'aller me coucher à 3h de l'après-midi.

Le pire, c'est que j'aimerais vraiment avoir été capable de rentrer au bureau lundi. Juste pour pouvoir croire que ma vie est enfin en train de reprendre son cours normal (et que mon blogue va arrêter de parler de médecins, de santé, d'attente et d'hôpitaux). Oh well... ce sera pour plus tard!

18 commentaires:

Joe G a dit…

Le genre de situation qui donne envis de se petter la face solide sur l'alcohol.
Mais sa risque d'être long à coup de Virgin Mary.

En autant que t'es pas rendu à écouter des Kiwis et des Hommes ainsi que Corronation Street quotidiennement.

Annie Bacon a dit…

Tu n'as pas à te sentir mal de prendre une semaine supplémentaire pour te remettre d'une opération! Tu n'es ni paresseuse, ni une "petite nature" pour autant!

Ton corps a besoins de temps, c'est tout!

Isabelle Simard a dit…

Oh! mon coeur se désole. Prend soin de toi ma chère amie bloggueuse. L'effet crise de larme spontanée, je l'ai vécu 3 fois dans ma vie. La première à l'université (épuisement professionnel), la seconde après mon premier accouchement, la troisième quand j'ai eu la «fameuse» grippe A H1N1. Je n'avais pas la force de rester assise, ni celle de m'occuper de mes 3 grippés, pas capable de changer une couche.
C'est pas un petit rhume automnal que tu as eu... c'est un méga-traumatisme de tout ton corps que tu as subi. C'est tout à fait normal de prendre le temps de récupérer. Je t'envoie plein d'énergie bienveillante.

Gen a dit…

@Joe : En effet, à coup de truc désalcoolisé, j'ai pas fini d'essayer d'en virer une! lolol! Et non, pas de trucs sentimentaux pour moi. La série Supernatural fera la job (quoique mon chum semble dire que c'est un chick flick...)

@Annie : Ouais, c'est ce que je me dis (et ce que tout le monde me répète). Ça a pris du temps pour me convaincre disons...

@Isabelle : Merci pour l'énergie bienveillante :) Épuisement professionnel... oui, c'est pas mal comme ça que je me sentais... à l'avance! O_o Je savais que si je rentrais au bureau, je ferais pas la semaine.

Guillaume Voisine a dit…

Je trouvais ça un peu intense, aussi, deux semaines seulement... Prends soin de toi :)

ClaudeL a dit…

On peut même pas se réjouir de t'avoir avec nous pour bloguer chaque matin, tu le faisais déjà! (tu vois mon petit sourire taquin j'espère) Le samedi par contre, c'était rare.
Juste pour la journée passée à tout régler te méritait cette prolongation.

C'est Bibitte qui va être contente.

Gen a dit…

@Guillaume : Quand les médecins disent quelque chose, j'ai tendance à croire qu'ils savent ce qu'ils font... mais justement ma gynéco-chirurgienne avait dit qu'elle me donnait 3 semaines... et le papier remis n'en comptait que 2. Je vais finir par penser qu'elle avait juste fait une erreur de dates!

@ClaudeL : lol! En effet, dans notre système de santé, la preuve que t'es malade, c'est que tu te décides à courir après un médecin! :p

Et je sais pas si Bibitte va être contente. Elle doit commencée à être surmenée, la pauvre ;)

Petite libellule a dit…

Pauvre toi qui a dû attendre 5 heures dans une clinique dans ton état... Faut être fait fort, hein? Je te souhaite que tout rentre dans l'ordre comme prévu cette semaine...

Gen a dit…

@Petite libellule : Rien de tel que d'essayer de ne pas s'asseoir trop à la verticale sur une chaise droite! :S Mais bon, c'est fait. J'ai 7 jours pour m'en remettre. J'espère moi aussi que vous va être rentré dans l'ordre, merci! :)

Une femme libre a dit…

L'erreur à la base a été de ne donner que deux semaines alors qu'il y aurait dû en avoir trois. Du repos,du repos,du repos. Cessez de lutter et de faire la superfemme. Se faire dorloter un peu. Ne rien s'imposer, même pas d'écrire. Prendre son temps. On court trop. Arrêt. Stop. Et si vous avez besoin de quatre semaines, vous en prendrez quatre.

Gen a dit…

@Femme libre : Vous aussi vous trouvez que deux semaines, c'était pas long? Enfin, oui, je faire taire mes angoisses de superwoman ;) et je vais profiter du temps de plus qui m'a finalement été accordé.

... par contre, faudrait que je sois très très très mal en point pour me retaper un 5 heures d'attente pour avoir une autre extension!

Isa Lauzon a dit…

Ah! Gen, que je suis contente pour toi! Pas que tu aies pleuré, non, ça, ça me rend triste. Et que tu aies attendu 5 heures pour ça, dans ton état actuel, ça m'enrage. Non, je suis contente que ton congé ait été prolongé. Que tu aies insisté, que tu aies trouvé le moyen.

Bravo! Il fallait que tu le fasses, et c'était très justifié. Franchement, après une telle intervention, c'était cinglé, 2 semaines de repos seulement!

Repose-toi bien et profite de cette extension! :D

Gen a dit…

@Isa : Merci. Je dois dire que ça m'enlève un grand poids là. Depuis quelques jours, dès que j'avais un peu mal je me forçais à serrer les dents et je stressais... Là quand j'ai mal, je m'étends, je relaxe, j'essaie de laisser à mon corps toute l'énergie qui lui faut pour guérir. Beaucoup plus sain.

S@hée a dit…

C'est rare que je te réponds, même si je te lis tout le temps...

Mais je n'ai pu m'empêcher de sourire à ta prétention de superfemme :-) Tu es normale...

Et tu viens de (re)faire connaissance itou avec les hormones. Enjoy :-)

S@hée a dit…

Prends soin de toi et je t'embrasse.

Gen a dit…

@Sahée : Hé! :) C'est le fun de te lire ici! :) Pour la superfemme... on est toutes un peu folle avec ce maudit concept-là, hein? ;P

Ouaip, je prends soin de moi là.

Lucille a dit…

Et en plus, Gen, le 23 était soir de pleine lune ! Donc, sûrement un effet sur toi et ta chute de larmes ;o)

Prends ça cool... repose le corps mais fais marcher l'esprit ! Sûrement le meilleur temps pour l'inspiration. Ciao ;o)

Gen a dit…

@Lucille : Mes meilleures idées me venant quand je suis complètement épuisée après un séance d'exercice, non, pas sûre que c'est le meilleur temps pour l'inspiration. Mais bon... je lis à la place!