jeudi 8 juillet 2010

Mais comment j'ai fait ça!?!

Parfois, pendant un entraînement d'arts martiaux, j'ai un moment de grâce. Arrêtant de me demander comment je dois faire un truc ou d'anticiper les difficultés ou d'essayer de trop penser à une stratégie globale, je me lance, je réussis et, après coup, je me demande comment j'ai bien pu arriver à faire ça. (Réponse de Vincent-Yoda : "Tu d'habitudes échoues parce que pas assez tu n'y crois". Oui, oui, je sais...)

À date, ça ne m'était jamais arrivé dans un autre domaine que les arts martiaux. En écriture, suffit que je relise quelque chose que je pensais avoir écrit en état de grâce six mois plus tôt pour y découvrir une myriade de défauts...

Mais pas cette fois-ci. On m'a demandé de retravailler un texte que j'ai écrit il y a un an environ. Un truc qui m'avait demandé du travail et dont je gardais un bon souvenir. En le relisant, fait à souligner, je l'ai trouvé pas mal. Bon, il ne manque pas de problèmes, mais l'ensemble a du style, du souffle. C'est donc avec plaisir que je me suis attelée à la ré-écriture.

Et là... Merde! C'est en essayant d'y replonger que je découvre l'ampleur de ce que j'ai réalisé. Mais comment j'ai fait ça!?! Le point de vue, le vocabulaire, l'ambiance. Rien n'est parfait, mais, mautadine, pour moi c'est du beau boulot. Tellement que j'arrive pas, pour le moment, à me remettre dedans, à reprendre le fil de la narration, à retrouver le bon point de vue, le bon ton...

Ça va revenir. Je vais le relire 7 ou 8 fois, je vais le réapprendre par coeur, me remettre à avoir la nausée à chaque fois que j'en lis une ligne... et là je pourrai le retravailler. D'ici là, j'ai un petit moment d'exaltation.

Comme lorsque la planche casse à la fin du hurricane kick...

12 commentaires:

Vincent a dit…

Wow, je suis encore plus difficile à comprendre que Yoda. :p

Francois Lambert a dit…

C'est le fun quand on reprend un texte et qu'on se demande si c'est vraiment nous qui l'avons écrit. Ça m'est arrivé une seule fois je crois d'avoir relu un fichier texte sans titre et sans nom de fichier particulier et je me demandais bien qui avait pu écrire une telle chose. Ça m'est revenu vite, mais à quel que part, je me suis aussi dit que ce que j'écrivais maintenant était plus moche qu'à l'époque, donc comme s'il y avait eu régression. Donc, sentiments partagés à ce propos. É: )

Gen a dit…

@Vincent : Je pense que la traduction est le problème ;P

@François : Disons que j'en suis pas au point de me demander qui a écrit ça, mais oui, je me demande si j'ai pas régressé depuis! lol! (En fait, c'est parce que l'écriture de ce texte était très travaillée, plus même que les idées contenues)

Alamo a dit…

Ça ne m'arrive pas souvent non plus, mais maudit que j'ai un texte que j'ai retravaillé tellement que je n'arrive plus à l'amélioré et quand je le relis je suis comme "wow"... C'est fucké comment je me suis approprié mon histoire pour la raconté et la forme est quand même éclatée. Au pire j'te l'enverrai un de ces quatre pour que tu y décèle les défauts que je n'arrive plus à voir! :p

Gen a dit…

@Alamo : T'es mieux de l'envoyer directement à Guillaume, c'est lui que tu dois séduire si tu veux le publier! lolololol (Sans blague, ça me ferait plaisir de lire ça)

Mais c'est le même genre de texte en effet : un texte très travaillé au plan de l'écriture. Et là je le regarde et je me demande bien comment je vais réussir à "l'ouvrir" pour rajouter les bouts qui manquent...

Alamo a dit…

Oh mon texte est en fait une nouvelle noire/gore. Je la qualifierais plus personnellement de "bain de sang héroïque"... ;) Alors on oublie Brins d'éternité lol.

Gen a dit…

Y'a toujours Clair-Obscur... ou carrément Solaris, ça ferait différent ;)

Alamo a dit…

Ouais pour Clair/Obscur j'en avais parlé à François-Bernard Tremblay lors du dernier Boréal et il semblait intéressé à la lire. Mais je n'ai pas eu vent de la suite ou si même il l'a lu... Mais Guillaume m'a dit que c'était normal, que François-Bernard était comme ça héhé.

Pour Solaris, je ne crois pas de un être de calibre pour cette revue (du moins pas encore, je suis novice après tout) et elle n'a aucun élément SF/Fantasy/Fantastique. C'est, à la limite, policier? 0_o

Au pire je te l'envois cette après-midi et tu l'a lira quand tu voudras (ou non lol). :) D'ailleurs j'ai une question à te demander alors ça me donnera l'occasion de t'écrire un seul courriel plutôt que deux.

Gen a dit…

@Alamo : Shoot! Je sais pas quand j'aurai le temps de la lire. Mais si c'est noir et pas trop gore, ça pourrait intéresser Alibis. Je te dirai après avoir lu! :)

Alamo a dit…

J'ai déjà envoyer à Alibis et reçu un refus. ;) Je crois qu'il ne sont pas prêt à prendre de risque encore, ça sort quand même du moule classique... (du moins je le crois).

Pierre H.Charron a dit…

me remettre à avoir la nausée .... Tellement vrai cette analogie ... J'ai un texte que j'ai écris et que j'ai tellement relis et que je trouve, non pas l'écriture génial, mais sa construction et sea accroches de fin de chapitre.
Mais, là aussi je vois qu'il lui faudrait encore de la réécriture, mais j'ai perdu l'ambiance..Je te comprends alors..

Gen a dit…

@Pierre : Essaie de le laisser reposer. Peut-être que tu arriveras à reprendre le fil un moment donné. On dirait qu'il y a des textes qu'on n'arrive à travailler que lorsqu'on est dans un certain état d'esprit...

@Alamo : Trop hard pour Alibis?!? Tu m'étonnes. "Le Double" faisait pas dans la dentelle. Faut que je lise ça! :)