lundi 1 février 2010

Dans Internet?

Je veux bien qu'on évite les anglicismes et qu'on crée des mots français. J'arrive même à m'habituer à utiliser courriel (enfin, à l'écrit). Et je fais des grands efforts pour remplacer blog par blogue.

Mais franchement, qui c'est qui a décidé qu'il fallait dire, en bon français, dans Internet?

À chaque fois que je lis "Selon les informations trouvées dans Internet....", j'ai l'impression que la phrase a été écrite par une vieille mémé. Vous savez, le genre de matante vieille fille qui dit aussi "Mon neveu travaille dans les ordinateurs".

Dans Internet, ça donne l'impression que la toile est un contenant fini, avec une quantité limitée d'infos à l'intérieur (comme si on disait dans le Larousse, quoi).

L'alternative aurait été de dire sur Internet. Cela aurait donné l'impression, beaucoup plus juste, qu'Internet est un support, une vitrine.

Mais non, on pouvait pas faire ça : ça aurait été une traduction littérale de l'anglais! Péché mortel!!! ... Surtout venant d'une gang qui préfère week-end à fin de semaine...

Des fois j'suis contente de ne plus essayer d'enseigner le français!

Je me contente de l'écrire, à mon goût, sur le Net et ailleurs ;)

31 commentaires:

Isa Lauzon a dit…

Cherche pas la logique, des fois, il n'y en a pas! D'ailleurs, je vais continuer de dire "sur Internet". On est tête de cochon ou on ne l'est pas... ;)

Gen a dit…

Avec un peu de chance, ça va passer dans l'usage à force de l'utiliser, règle ou pas.

claude b. a dit…

Dans le Robert, on accepte «sur Internet».

Gen a dit…

@Claude b. : Ah, intéressant! Il semble que ce n'est pas tous les dictionnaires qui le font alors.

Karuna a dit…

J'veux pas avoir l'air mémé, je vote pour sur.

claude b. a dit…

Mais le Robert est la référence pour les gens qui travaillent avec la langue.

Aussi, si tu vas sur le site de l'Office de la langue française, les deux prépositions sont acceptées, mais on apporte quelques nuances.

Gen a dit…

Hum... Claude m'ayant mis la puce à l'oreille, je suis allée consulter l'article de l'Office de la langue française à ce sujet. Voilà ce qu'on y trouve :

"La préposition sur est très fréquemment employée, même si la préposition dans offre l'avantage de lever l'ambiguïté qui existe dans des expressions telles que trouver un renseignement sur Internet, dans lesquelles on ne sait trop si sur Internet signifie « à propos d'Internet » ou « dans Internet ». "

Donc, eux non plus "n'interdisent" pas l'usage de "sur"... mais, franchement, comment peut-on penser que "sur" introduit de la confusion!?!

@Karuna : ;) Bonne décision

Gen a dit…

@Claude b : lol! Je viens justement d'aller voir.

Pour les textes légaux, malheureusement, on se réfère à l'Office de la langue plutôt qu'au Robert. C'est donc ça que je vois à longueur de journée! :S

Elisabeth a dit…

Ma directrice littéraire m'a donné un exemple encore pire que «dans Internet» selon certaines règles, on ne devrait pas dire on marche «sur» le trottoir mais bien «dans» le trottoir tout comme «dans» la montagne et non «sur» la montagne. Je l'ai appris lors de la révision linguistique du premier tome de Filles de Lune... C'est-tu assez laid à votre goût...

Gen a dit…

@Elisabeth : Ouache! Et je suppose que je vous lis "dans" mon ordinateur aussi?

Attention, je change de fenêtre, ça va brasser un ti-peu les amis... O_o

Ouais, en tout cas, ça explique pourquoi je me pogne une fois par jour (minimum) avec la réviseure (ça as-tu du sens ça?) linguistique du bureau...

Comme quoi peut importe le domaine, trop de théorie, c'est comme pas assez!

Frédéric Raymond a dit…

Une chance que je ne me pogne pas tous les jours avec ma réviseure... Ce serait invivable dans notre maison! Quand même, elle et moi sommes d'accord pour dire que la langue c'est dans l'usage et, même si dans certains circonstances il faut suivre l'OLF à la lettre, dans d'autres on reste libre de nos choix linguistiques. De toute façon, l'OLF et l'Académie française se sont souvent plantés avec de nouveaux termes...

Gen a dit…

@Fred : Lol! C'est vrai, j'oubliais que ta copine était réviseure. ;)

Ouais, les textes juridiques sont, semble-t-il, une des circonstances où on doit suivre l'OLF à la lettre... mais là j'ai très envie d'aller leur montrer le détail du texte à propos d'Internet...

Luc Dagenais a dit…

En fait, "sur" et "dans" sont utilisables les deux (sans qu'une formulation soit plus correcte qu'une autre). L'usage varie selon la circonstance, et c'est l'OLF qui le dit!

http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1638

Et, heu... Je suis pas mal certain à 110% que de marcher "dans" le trottoir est fautif (à moins, d'être un fantôme bien sûr ;-) )

Gen a dit…

@Luc : Regarde plus haut : j'ai mis la main sur le même article. ;) Mais on continue de me dire que pour les textes juridiques, je dois utiliser "dans". Misère!

Luc Dagenais a dit…

D'oh! Je m'en vais prendre un autre café de ce pas...

Luc "le Troll du lundi matin" Dagenais
;0)

Gen a dit…

Bon café! (Pffff... Encore trois mois sans café au lait et j'aurai enfin économisé le prix de mon nouveau mini-portable... C'est long...)

Luc Dagenais a dit…

Héhé, bon courage.

Hey, tant qu'à faire mon troll, petit commentaire sans rapport avec le présent billet: Je me suis loué les premiers épisodes de "The Wire" dont tu avais parlé en bien ici-même... À date, c'est excellent! Merci de m'avoir fait découvrir cette série.

Gen a dit…

@Luc : De rien voyons! :D J'ai tellement aimé cette série-là qu'il fallait que la bonne nouvelle se propage :)

ClaudeL a dit…

C'est beau de vous voir aller: 18 commentaires pour une préposition! Si j'avais eu la moitié de votre aide, sollicitude, intérêt au moment où j'étais graphiste pour (dans? à? hihihi)un hebdomadaire, ça m'aurait fait du bien. Par contre, à cette époque, on pouvait appeler directement l'Office et avoir une réponse au bout du fil. Ce qui n'est plus le cas.
Mes références demeurent toujours Marie-Éva de Villers et l'Office de la langue française. Je ne perds plus mon temps à regarder ailleurs.

En passant Luc: "À date" est un anglicisme. Et bravo, Gen, pour "longueur de journée". Mais je m'arrête là, c'est un sujet sans fin et qui change, non c'est vrai qui évolue... En tout cas ymorrontpaspourlognon. Mâêtremouruavant.

Frédéric Raymond a dit…

Ah, cette Marie-Éva... Si j'étais un zombie, je n'oserais même pas y goûter... C'est dire comme je n'aime pas sa vision de la langue.

Gen a dit…

@ClaudeL : Désolée, "longueur de journée" et "à date" ne faisant pas partie du vocabulaire juridique, j'ai pas à me préoccuper de savoir si c'est un anglicisme, un québécisme ou un autre truc en isme plus ou moins interdit, alors je les utilise sans vergogne :p

Pour ce qui est de la réforme de l'orthographe... Il y a du bon et du moins bon là-dedans, mais l'ognon, je la pige pas non plus. ...et à ce que je sache (j'ai eu une tite formation là-dessus, mais j'en ai dormi un bout) "mouru" est une légende urbaine, non? Il est toujours pas accepté. (Ouf!)

@Fred : lolol! De toute façon, ton zombie mourrait de faim : elle est déjà fossilisée ;)

Luc Dagenais a dit…

@ClaudeL: Roooh. Kk, ty pr l'anglicism. C vrè ke j fè pa vrmnt att comnt gcris sur lé blog D fois. Surtt avnt mon 2e café...

Guillaume Voisine a dit…

Il y a beaucoup d'animation dans ce billet :)

ClaudeL a dit…

Merci Luc: fait du bien de rire.
Gen: "à date" est un anglicisme, il faut dire jusqu'à maintenant. Mais "longueur de journée" c'était très bien. La plupart dise: "à la journée longue", ce qui est fautif. Bon, je passe au prochain appel!

Gen a dit…

@Guillaume : Hé oui, que d'activité pour une préposition... Je suppose que c'est parce que je suis pas la seule à trouver cet usage très laid ;)

@ClaudeL : Hihihi! J'étais pas sûre d'avoir compris ta remarque, alors j'ai cherché ce que "à longueur de journée" pouvait avoir de fautif... Je le trouvais familier, au pire ;) Je comprends maintenant que la félicitation n'était pas ironique (j'en avais douté).

Pour "à date", je savais que c'est un anglicisme, mais en même temps, il est devenu si courant...

Ah, c'est toujours le dilemne de ceux qui doivent parfois "écrire comme il faut" et d'autres fois "écrire pour que ça sonne vrai".

Éléonore a dit…

Marcher dans la montagne ? ha bon ça sonne "creux" à mon oreille lol

Très intéressant cette discussion et instructive.

Je suis nouvelle ici, j'ai aterri ici parce que j'ai lu "historienne" à propos de Gen sur un autre blog. Alors je me présente, Éléonore historienne ayant fait une maitrise en histoire sociale à l'uni de sherbrooke, ayant fait aussi 3 enfants et étant devenue maman à temps plein avant de faire le saut en région éloignée, aimant les blogs et la communication, mais qui avoue à sa grande honte faire beaucoup de fautes.

Je vais revenir vous visiter :)

Gen a dit…

@Éléonore : Hé bien, bonjour et bienvenue Éléonore :)

Je suis effectivement historienne (M.A. en histoire ancienne, UQAM) et quoique l'histoire ne soit pas mon sujet de prédilection ici, je crois que ma formation teinte ma vision de l'actualité, ainsi que mon écriture.

Au plaisir de vous revoir :)

... et on peut se dire "tu" ;)

Éléonore a dit…

le vous c'est parce que vous êtes deux auteur si j'ai bien compris lol

Histoire ancienne ? Moi c'était histoire des marginaux au Canda sous le régime français avec André Lachance.

Vincent a dit…

C'est bien gentil de me saluer aussi Éléonore! Mais pour rendre à César ce qui lui appartient, c'est plutôt le blog de Gen que le mien! Alors le "tu" conviendra parfaitement. :)

Je me contente de commenter en long, en large et en travers habituellement. :P Oh, et proposer des sujets quelques fois.

Gen a dit…

lolol! Ah oui, c'est vrai, Vincent blogue avec moi... des fois ;)

Éléonore a dit…

Alors je vous dit tu à tout les deux :)

serais-ce indiscret de te demander ton sujet de mémoire et sur quoi tu écris maintenant (si j'ai bien compris)