vendredi 3 mars 2017

Trapped et l'enquête policière dans la neige

Je viens de finir d'écouter la télésérie "Trapped/Ofaerd" sur Netflix. Une série policière islandaise en 10 épisodes.

Pas nécessairement une télésérie que je recommande, car elle avait un rythme très lent qui, ajouté à l'obligation de lire les sous-titres, pourrait en rebuter plusieurs. (Mon chum s'est d'ailleurs emmerdé royalement pendant la première heure et m'a laissé poursuivre l'écoute en solo).

Cependant, il y avait plusieurs éléments dans cette série que je voyais pour la première fois à l'écran. Et ils m'ont fait sourire, car ils auraient été parfaitement à leur place dans une série policière québécoise. (Si on avait le courage et/ou les moyens de tourner dans la neige nous aussi...) Notamment :

- Une poursuite en voitures sur chaussée enneigée et glacée. (De manière très réaliste, le véhicule du poursuivi prend le fossé et le policier le rattrape à petite vitesse.)

- Plusieurs poursuites à pied dans un mètre de neige. (Avantage : impossible de perdre la piste et le suspect pourra être plaqué violemment au sol quand on le rejoindra. Inconvénient : de manière fort réaliste, les deux coureurs s'arrêtent fréquemment pour reprendre leur souffle et il arrive que l'un d'eux perdre une botte!)

- Un personnage qui sort sans attacher son manteau et qui s'arrête pour le fermer comme il faut. (Je note aussi que tous les personnages fermaient soigneusement les portes derrière eux en quittant des bâtiments.)

- Des arrestations effectuées sans menottes, sans bousculade, sans cris.

- Un suspect pointant une arme à feu qui est désarmé par une manœuvre de corps à corps appropriée.

- Le personnage de fille sexy apparaissait le plus souvent vêtue d'un gros foulard, une tuque, des mitaines et un gigantesque manteau bien attaché. (Il n'est pas nécessaire de se geler pour être belle!)

- Des jeunes qui jouent au soccer sur une fine couche de neige. (Hé! Ils ont même pas peur d'exposer leur mini-comédiens au froid là-bas!)

Bref, le tout présentait un vent de fraîcheur (jeu de mot délibéré), ainsi qu'une culture climatique et policière très différente des produits américains habituels. Et pourtant si proches de la nôtre! Juste pour ça, j'ai adoré!

7 commentaires:

CJ a dit…

J'ai beaucoup aimé aussi. J'aime bien l'atmosphère un peu glauque des décors souvent le soir ou dans un temps de tempête. Ça se prêtait bien au sentiment de confinement que les personnages vivaient. J'ai aimé que les personnages ne soient justement pas des canons de beauté. Ça fait changement. Les scènes dans la neige aussi m'ont fait penser à la même chose, qu'on pourrait bien faire ça ici mais non, souvent on se limite à avoir des scènes d'été et d'automne. À part Série Noire dernièrement, je ne me rappelle plus quand on a vu de vraies scènes de neige et de tempête. Bref, j'ai bien aimé mais j'avoue que ça ne plaira pas à tout le monde.

Gen a dit…

@CJ : Série Noire non plus ne plaît pas à tout le monde tant qu'à ça. (Malgré trois essais, j'ai jamais réussi à toffer le deuxième épisode au complet. J'ai juste envie de pogner les personnages par la nuque et de leur taper la tête très fort sur une table... Alors j'ai renoncé.)

Mais je pense qu'un produit moins "de niche" pourrait exploiter l'hiver omniprésent chez nous.

Pascale Raud a dit…

Je vais prendre ça en note :-)

Daniel Sernine a dit…

Il y a «Cardinal», la série policière canadienne qui vient de finir sur CTV. Ça se passe en hiver dans l'Ontario des mines, et pour ce que j'en ai vu ça semblait bien fait... Ça a dû marché car on annonce une 2e et une 3e saisons.

Gen a dit…

@Pascale : Sachant que les sous-titre ne te dérangent pas, ça vaut le coup d'œil. Par contre, je te suggère de mettre les sous-titres en français, parce que (comme souvent dans les séries scandinaves) les sous-titres anglais ne sous-titrent pas les bouts où les personnages de diverses nationalités se parlent en anglais. Alors le temps de te faire l'oreille aux accents et/ou si tu l'écoutes le son très bas parce que y'a une bambine qui dort à côté, tu pourrais en manquer des bouts.

@Daniel : Elle va peut-être atterrir sur Netflix, on y trouve de plus en plus de contenu canadien. ("a dû marché", hein? ok, ok, tu peux pas te corriger, je sais... ;)

Mario Tessier a dit…

Bonjour Gen. Si les téléséries hivernales t'intéressent, je te suggère la série britannique «Fortitude», censée se dérouler dans la Norvège arctique. Il s'agit d'un heureux mélange de série policière, d'horreur et de science-fiction. C'est également très lent mais plein de bons acteurs. C'est toutefois moins réaliste que «Trapped», avec un personnage qui se promène dans la neige nu pied... Les Britanniques n'ont certainement pas le même hiver que nous. Notons cependant que les décors extérieurs ont été filmés en Islande. On nous promet une seconde saison.

Gen a dit…

@Mario : Oh, très intéressant, Mario, merci! :) J'aime déjà l'idée du mélange de genre! :) Je ne crois pas qu'elle soit sur Netflix (me seule source de télé!) pour le moment, mais je vais ouvrir l'œil!