mercredi 2 juillet 2014

Éloge des super infirmières

L'hôpital où je suis suivie pour ma grossesse utilise beaucoup d'infirmières praticiennes, dites "super infirmières".

Et, tant qu'à moi, elles méritent pleinement leur épithète de "super".

Quand on est enceinte et qu'on se présente à l'hôpital à cause d'un symptôme inquiétant, c'est elles qui nous accueillent. Elles qui nous expliquent les tests qu'on va subir. Elles qui font la prise de sang, prennent la tension, nous installent. Elles qui accompagnent le médecin lorsqu'il arrive en coup de vent, nous donne le résultat des tests et repart. Elles restent pour nous expliquer et nous rassurer.

Quand on a une grossesse à risque (diabète, hypertension, grossesse multiple, combinaison de tout cela), c'est elles qui assurent le suivi. Souvent à distance, par le biais du téléphone ou du courriel. Parce que oui, avec une super infirmière, c'est parfois possible de communiquer par courriel!

Quand notre conjoint atteint d'une maladie chronique est sur une liste d'attente depuis presque deux ans pour obtenir un médecin de famille, il est fort possible qu'on nous propose les services d'une super infirmière plutôt que ceux d'un médecin. Et si on les accepte, on ne regrettera pas notre choix. La super infirmière sera chapeautée par un médecin, mais les chances sont qu'on aura jamais besoin d'y faire appel. Notre conjoint aura enfin un vrai suivi de santé. Meilleur que celui que nos cinq minutes annuelles, réservées six mois d'avance, avec notre propre médecin de famille ne peut nous assurer.

En plus, quand notre conjoint, désespéré, dira à sa super infirmière que sa femme attend leur premier bébé et qu'ils ne trouvent pas de pédiatre, la super infirmière pourrait bien proposer de prendre le bébé en charge.

Ce qui fera pleurer un ti peu les deux parents.

Bref, quand on est découragés du système de santé engorgé et déshumanisé, suffit de croiser le chemin d'une super infirmière pour se dire qu'il y a encore des raisons d'espérer!

11 commentaires:

Nomadesse a dit…

Je suis bien d'accord. Il y a encore quelques médecins comme ça aussi, heureusement. Souhaitons qu'on croise plus de super-infirmières!!!

Gen a dit…

@Nomadesse : Tant qu'à moi les médecins du genre tiennent de la légende urbaine (j'pense que je suis pas chanceuse avec mes médecins), mais les super infirmières, ça me semble vraiment une solution à nos problèmes d'accès aux soins!

Une femme libre a dit…

Dans mon expérience à moi aussi, les médecins attentifs, compréhensifs et accessibles tiennent totalement de la légende urbaine.

Il y aurait cependant de l'espoir à l'horizon. Mes deux filles qui s'étaient inscrites par internet pour se dénicher un médecin de famille, en ont trouvé (pas vraiment trouvé, on leur a assigné le médecin disponible le plus près du domicile!)des tout jeunes, à peine sortis de l'école et qui dans les deux cas, semblent vraiment à l'écoute. Leur enthousiasme de débutants va-t-il se tarir devant l'ampleur de la tâche? Seul le temps le dira.

Les pédiatres sont devenus une denrée rare, en effet. Tant mieux pour la super infirmière!

Gen a dit…

@Femme libre : Dans mon coin, le jeune médecin tient aussi de la légende urbaine! ;) (sauf si on va à l'urgence de l'hôpital, auquel cas quand la petite interne se présente, on a le goût de lui demander si sa maman est avec elle...)

Mais bon, tant mieux pour vos filles. ;)

Shadow_x99 a dit…

Pour ce que tu décris comme étant une "Super Infirmière", c'est ce que les infirmière bachelière devrait toute être.

Gen a dit…

@Shadow : Oui, mais les super infirmières ont en plus des pouvoirs de prescription et de diagnostic étendus. Ce serait bien que ce soit permis à toutes les infirmières bachelières, mais pour le moment ce n'est pas le cas. Un petit pas à la fois.

Carl Rocheleau a dit…

C'est vraiment cute. La moitié de ma famille travaille dans le système de santé et je confirme qu'ils se donnent tous du mal pour aider les gens.

Par contre, je suis très cynique en ce qui concerne les gestionnaires du système qui, eux, nuisent à la réputation de toutes les généreuses personnes qu'on peut croiser.

Claude Lamarche a dit…

Idem pour quelques techniciennes en...tout. Tu parles tu rigoles tu déstresses avec les techniciennes alors quand le médecin passe en coup de vent, il ne fait que confirmer ce que la technicienne t'a déjà laissé entrevoir.
Exemple en radiologie encore cette semaine.
Contente pour vous. Ton conjoint y aura-t-il accès même après la venue de Fillette?

Gen a dit…

@Carl : J'ai vu plein de gens dévoués, en effet, mais l'avantage que j'ai vu aux super infirmières, c'est qu'elles peuvent agir en plus de nous soutenir moralement!

Et peu importe le domaine, notre monde actuel comporte trop de gestionnaires.

@ClaudeL : Ah, j'ai pas assez fréquenté de techniciennes je crois! ;) Et oui, la super infirmière de mon chum va le suivre à long terme. Elle lui a été assigné comme médecin de famille. Qu'elle puisse suivre la puce, c'est un bonus inespéré!

idmuse a dit…

Très beau billet. Et tellement vrai.

Gen a dit…

@idmuse : Fallait que j'en parle! :)