lundi 30 juin 2014

Offrir, définition

Mon chéri travaille souvent de la maison ces temps-ci, histoire de pouvoir m'accompagner à mes divers rendez-vous. Et la vitesse de notre connexion Internet (pourtant annoncée comme Totale Performance par Bell) le faisait régulièrement sacrer.

Il a donc résolu de nous magasiner un meilleur service. Ça a pris deux semaines et notre nouveau fournisseur nous a installé une connexion Internet 10 fois plus rapide (pis c'est même pas de la fibre optique!), avec une limite de bande-passante 3 fois supérieure, et, en prime, une ligne téléphonique résidentielle avec de meilleurs tarifs d'interurbain, l'afficheur et la boîte vocale. Le tout, pour moins cher que ce qu'on payait avec Bell (où on avait juste une ligne téléphonique "de base", sans services associés).

On a donc appelé chez Bell pour faire annuler nos services. C'est mon chéri qui s'en est chargé.

Mon chum - Bonjour, j'ai Internet et le téléphone avec vous et je voudrais annuler mes services.

Téléphoniste - Euh, tous?

Mon chum - Oui.

Téléphoniste - À partir du 1er juillet?

Mon chum - Non, dès maintenant.

Téléphoniste - Puis-je connaître la raison de cette annulation?

Mon chum - J'ai trouvé moins cher ailleurs pour un service bien meilleur.

Téléphoniste - Mais nous offrons nous aussi un service moins cher! Pour six mois, à raison de seulement *montant un poil plus élevé que ce qu'on a avec le nouveau fournisseur* nous pouvons vous brancher la fibre optique!

Mon chum - Je sais, j'ai reçu vos pamphlets. Mais le prix que j'ai obtenu, il est moins cher que ça et il est permanent.

Téléphoniste - Mais là, ça se peut pas un service moins cher de façon permanente!

Mon chum - Je vous demande pas de me croire, juste de me débrancher.

Téléphoniste - Mais notre offre peut être reconduite si vous nous appelez avant l'expiration du...

Mon chum - Ça ne m'intéresse pas. Pis passant, une offre, c'est supposé être une proposition que vous me faites, un cadeau que vous donnez. Pas un marché à durée limitée que vous essayez de passer une fois que je vous ai dit de me débrancher.

Téléphoniste - Euh....

Mon chum - Je vais être débranché à partir de quand?

Téléphoniste (d'une voix piteuse) - Dès la fin du mois, monsieur.

Mon chum - Merci, bonne fin de journée!

Non mais, un moment donné, y'en a marre de devoir sans cesse lire les petits caractères des "offres" ou passer notre temps au téléphone avec le service à la clientèle pour faire prolonger des "promotions", appels au cours desquels on se faisait constamment offrir de nouveaux services!

Les diverses compagnies de service devraient vraiment commencer à se concentrer sur la satisfaction de leur clientèle actuelle. Parce qu'avec la baisse démographique, la chasse aux nouveaux clients, ça a fait son temps.

13 commentaires:

Prospéryne a dit…

Quand j'ai magasiné un nouveau service Internet, je me suis vite rendue compte que les services de Bell et Vidéotron étaient tous les deux offerts avec des prix «pour six mois» qui étaient en partant plus chers que les prix des compétiteurs indépendants et qu'il fallait payer en plus pour avoir Internet illimité... Ce qui faisait grimper la facture à pour Internet seulement... Le double de ce que je payais avant pour le téléphone et Internet! J'ai été voir ailleurs, en prime, j'ai un très bon service. :) Comme quoi il ne faut pas que se fier aux gros dans le marché.

Gen a dit…

@Prospéryne : En effet. Le danger avec les "petits" est cependant de se retrouver avec un service à la clientèle qui laisse à désirer (quoique si on compare avec celui de Bell ou Vidéotron...). Faut donc se fier beaucoup au bouche à oreille.

Prospéryne a dit…

Bizarrement, dans ce domaine, j'ai toujours eu un meilleur service avec les petits...

Gen a dit…

@Prospéryne : J'peux pas dire que je suis surprise, mais depuis que j'ai changé pour un "petit", j'ai entendu plein d'histoires d'horreur... colportées par des clients des "gros"... :p

richard tremblay a dit…

C'est qui ton nouveau fournisseur ? Parce que moi aussi Bell j'en ai plein de Q.

Gen a dit…

Je te réponds par courriel! :)

Guillaume Voisine a dit…

Moi aussi je suis avec un petit, et ça va pas mal bien. Je reçois régulièrement des appels de Bell ET Vidéotron, et eux non plus me croient pas quand je leur dit que je reçois un meilleur service pour moins cher ailleurs (mais la plupart du temps je leur raccroche pas mal ça au nez).

Je me souviens d'un vendeur qui avait insinué que si je cherchais à avoir plus de bande passante que ce qu'il offrait, c'était pas mal louche (Heu... Allo, Steam, Netflix, alouette? Avec ton [je sais plus là] 70 gig par mois ça chie pas loin!).

Gen a dit…

@Guillaume : En effet, chez Bell et Vidéotron, ils ne semblent pas comprendre que si tu as pas de service télé avec eux, tu as probablement besoin, en toute légalité, de plus de bande passante que ce qu'ils offrent de base (et pour laquelle faut payer un bras et une jambe quand on veut un supplément).

Mettons que chez nous, entre moi qui écoute Netflix pendant que mon chum joue sur Steam, fallait anciennement faire un suivi pas mal serré!

Nomadesse a dit…

Oui, on y pense aussi. Mais on dirait que hors de la région de Montréal, les choix sont assez limités.

Gen a dit…

@Nomadesse : C'est sûr qu'avec toutes les entreprises techno à Montréal, ça doit augmenter l'offre de services.

idmuse a dit…

Moi aussi je veux ton fournisseur!
on veut tellement switch! Mais je suis trop paresseuse pour dire pourquoi ;-)

Carl Rocheleau a dit…

Ah ah! J'ai roulé sur Internet gratis pendant la moitié de l'université grâce aux « offres » d'AOL et Sympatico. Quand je me suis finalement décidé à avoir un bon service, j'ai lâché Bell et j'ai jamais été déçu. Pas besoin d'appeler chaque mois parce que la vitesse ralentit ou parce que la ligne ne fonctionne plus (!). En tout cas, je suis content pour vous.

Gen a dit…

@idmuse : Je t'écris pour te donner son nom alors! ;)

@Carl : Chez nous, la "vitesse" de Bell, c'était une vraie joke. Me semble que plus on payait pour l'augmenter, plus ça ralentissait! O_o Pas mal contente moi aussi du changement!