mercredi 4 avril 2012

Livres étranges

Ariane s'amusait l'autre jour à faire la liste des livres de référence étranges qu'elle possède. Je me suis dit que si je me livrais au même exercice, ça donnerait un résultat plutôt ennuyant... mais non, j'ai fait des découvertes amusantes :

La cuisine japonaise, Éditions Manise, 2005.

Bouquin qui m'avait coûté un bras à l'époque, mais qui s'est révélé très utile, parce que bourré de capsules historiques sur l'histoire de la bouffe au Japon. Sans lui, les Hanaken auraient mangé juste du riz blanc! :p Pendant que j'écris, il trône pas loin de mon ordinateur, souvent sur le dessus de la pile d'ouvrages de référence.

Le tarot pratique, Gunter Hager, Éditions AGM, 1985.

Ouvrage rescapé de mon époque gothique où je me prenais pour une tireuse de carte. Sert à un projet en cours.

Le catéchisme des provinces ecclésiatiques de Québec, Montréal et Ottawa, imprimé à Québec en 1924.

Catéchisme authentique ayant appartenu à ma grand-maman. D'après son aspect, n'a pas souvent été ouvert à l'époque où il aurait dû servir! Très utile dans plusieurs situations, notamment lorsqu'on cherche la version latine complète du De profundis. Sert au même projet en cours que le livre sur le tarot.

Cessez d'avoir peur, guide d'autodéfense, Tran Trieu Quan, Éditions Libre Expression, 1981.

Source inestimable d'équivalents français à peu près passables pour des mouvements habituellement désignés par leurs noms coréens, japonais ou anglais. A servi moins qu'il aurait dû pendant la rédaction du Chasseur, parce qu'à chaque fois que je l'ouvre que passe trop de temps à me bidonner devant les illustrations qui datent visiblement de 1980 (j'vous dis pas l'ampleur des chevelures!).

Mettons que ces quatre-là ressortent au milieu de mes livres d'histoire, dictionnaires encyclopédiques et traités de mythologie!

Et vous, quels ovnis avez-vous dans vos piles de livres de référence?

8 commentaires:

ClaudeL a dit…

Ton catéchisme, est-ce celui avec les questions et réponses numérotées et avec le petit chiffre indiquant l'année de scolarité: 1ère, 2e, 3e jusqu'à 7e? Si oui, c'est celui que j'avais à l'école primaire, en 7e il fallait connaître toutes les réponses par coeur.
Livres étranges? Je cherche. Disons plus rares (comprendre dispendieux) qu'étranges: les 6 Robert de la langue française et les 10-12 livres rouges dictionnaire biographique. Héritage de mon père. Si le Grand Robert me sert, le dictionnaire biographique amasse plutôt la poussière. Suis à la veille de les donner à la biblio.

Vincent a dit…

Mes livres de référence:
- OpenGL Big Red Book
- Head First: Design Patterns
- Head First: Java
Heureusement, que je ne suis pas écrivain: je n'irais pas loin avec ça! :)

Ariane_Gélinas a dit…

Wow, je suis contente que tu te sois prêtée à l'exercice ! Et j'aime bien ta référence "Le tarot pratique" (un jour, nous pourrons en discuter, entre "rescapées" ;) ) Je suis bien curieuse de savoir ce que tu en feras dans ton projet actuel, en tout cas !

Joe_G a dit…

Barbie #1 (edition rose avec fausse carte de credit) et Strawberry Shortcake #1 dans ma bibliothèque ça comptes-tu?

Luc Dagenais a dit…

Les livres de tarots… Ouf, si t'as besoin d'élargir ta banque de référence fais-moi signe, moi aussi je suis un "rescapé".
:o)

Ceci dit, tu piques ma curiosité avec ce projet…

Gen a dit…

@ClaudeL : Oui, oui, c'est celui-là! lol! :) Et pour tes livres étranges... en tout cas, c'est des pièces de collection!

@Vincent : C'est encore drôle... y'a des gosseux de SF qui arriveraient sans doute à en tirer de quoi! ;) (et les Head First sont tellement rigolos qu'ils peuvent être très inspirants!)

@Ariane : Il reste d'autres ovnis, mais ils servent pas pour le moment. Et oui, faudra jaser entre rescapées! ;)

@Joe : Euh... oui! lololol! ;)

@Luc : Héhéhéhé! ;) On en jasera un de ces quatre... mais ça va prendre ben de la bière! ;)

Anne-Marie Bouthillier a dit…

Ayoye c'est dont bien une bonne idée!! Je te renverrai la balle sur mon blogue ;)

Et finalement, c'est bon, la cuisine japonaise?

Gen a dit…

@Anne-Marie : Très bon, mais aussi très long. Et c'est parfois assez difficile de trouver les ingrédients. La cuisine coréenne est plus accessible.