jeudi 29 septembre 2011

Les finances expliquées par un avocat

Un avocat du bureau, nommons-le Me Chose, à qui je demandais s'il était disponible pour une réunion impromptue sur l'heure du lunch me répond : "Non, je dois passer à la banque pour obtenir une nouvelle carte de crédit".
Le gentil monsieur étant notoirement distrait (on a déjà dû envoyer un messager récupérer son portefeuille oublié dans un restaurant et on a arrêté depuis longtemps de le laisser manipuler des documents originaux), je m'informe, d'un ton compatissant : "Oh, vous l'avez perdue?"

Et lui de me répondre : "Non, non, mais l'autre est pleine."

Euh...

Sa Visa Platine spéciale "avocats" avec une limite permettant de payer une hypothèque est pleine!?! Et son réflexe, en voyant ça, est de se procurer une autre carte?!?

Avant de passer un commentaire moralisateur qui aurait sans doute été très mal reçu (Me Chose est lunatique, mais il a une très haute opinion de son intelligence), je suis retournée m'asseoir à mon poste (comme quoi je sais me la fermer de temps à autre, surtout quand mon salaire pourrait être en jeu). Et c'est alors que j'ai remarqué que la réunion de dernière minute à laquelle il ne pouvait pas assister portait sur le droit financier.

Tiens donc, j'ai clairement perçu le soulagement des avocats quand je leur ai annoncé que Me Chose ne pourrait pas se joindre à leur réunion! :p

18 commentaires:

Prospéryne a dit…

Bordel, même moi, je sais que quand la carte est pleine, la meilleure chose à faire est de la payer et non d'aller en chercher une autre! :P Et il est en droit financier!!!!!!!!!

Isabelle Simard a dit…

Euhhh! Y'a des gens qui l'ont pas tout simplement.

Gen a dit…

@Prospéryne : Le droit financier n'est pas sa spécialité, non, sinon je me serais étouffée drette là! lolol!

@Isabelle : C'est le moins qu'on puisse dire!

Prospéryne a dit…

Heureusement!

Philippe-Aubert Côté a dit…

J’espère que Maître Chose ou ses éventuels « amis au courant » ne lisent pas ton blogue, Gen :-)

(Ça ferait une belle sous-intrigue pour ton roman de Chick-litt d’ailleurs : l’héroïne a parlé de Maître Chose sur son blogue sans le nommer et il trouve mille et une manière de l’embêter. En empruntant des trucs à la patronne pas fine du « Diable s’habille en Prada », tiens… :-) Et en s’acoquinant bien sûr avec Maître Patapouf de cet autre billet publié voici quelques semaines…)

Au fait, bon salon du livre au Saguenay! :-)

Gen a dit…

@Phil : Tu sous-estimes ma capacité à travestir suffisamment la réalité pour que vous puissiez en rire avec moi, sans que personne ne se reconnaisse! ;)

Mais t'as raison, l'idée d'intrigue serait bonne :p (quoique... y'a des avocats qui ressemblent à la patronne du Diable s'habille en Prada sans faire aucun effort conscient!!!)

Merci pour le Saguenay! :)

Philippe-Aubert Côté a dit…

"(quoique... y'a des avocats qui ressemblent à la patronne du Diable s'habille en Prada sans faire aucun effort conscient!!!)"

On veut des noms!!! :-D

;-)

ClaudeL a dit…

J'ai connu aussi un monsieur qui a écrit des tas de livres sur la finance, les dessus et les dessous des frais funéraires, il enseignait la comptabilité au secondaire, mais chez lui, c'est sa femme qui gérait le budget. Heureusement, le monsieur n'a jamais eu de portefeuille, il traînait quelques dollars dans sa poche et il sortait genre 50 cents pour acheter un livre de beurre et était tout surpris de voir que ça coûtait plus que ça.
(C'était mon père)

Luc Dagenais a dit…

ROFL!

Gen a dit…

@Phil : Les noms, c'est la chose que vous aurez jamais! ;)

@ClaudeL : Pwahahahahahaha!!! Ok, en fait de cordonnier mal chaussé, c'est imbattable je pense!

@Luc : ;)

ClaudeL a dit…

Que veut dire ROFL?
En fait mon père n'avait jamais d'argent, non seulement parce qu'il n'en connaissait pas la valeur, mais surtout parce qu'il la donnait au fur et à mesure. À ma mère, à nous, ses enfants. On n'a jamais manqué de rien. Surtout pas de livres, parce que chez nous entre un matelas et un livre, nous choisissions tous le livre!

Daniel Sernine a dit…

@ ClaudeL: ne t'en fais pas, Luc D. parle Ewok... :O/

Luc Dagenais a dit…

@ ClaudeL: c'est un acronyme internet signifiant "rolling on the floor laughing" (je me roule par terre de rire). C'est à peu près l'équivalent de LOL ("Lots of laughs", souvent traduit en français par MDR "mort de rire"). :)

@ Daniel: qu'est-ce t'as contre les ewoks toi? Si je me souviens bien, ils n'étaient pas très grand, rondouillets, poilus et mignons comme tout... Mon portrait tout craché quoi! ;op

Daniel Sernine a dit…

Si je me souviens bien, Luc, il avaient les cheveux pas mal plus long que toi... :O) :0) :o)

Lucille a dit…

Et après ça... ces avocats se retrouvent ministres des Finances !! ;)

Gen a dit…

@ClaudeL : Ah oui, y'a beaucoup de gens qui gèrent leur argent comme ça... Plus sympa, mais au final pas tellement plus utile que Me Chose! ;) Bonne idée de privilégier le livre au matelas : on dort toujours bien quand on s'endort en lisant de toute façon! ;)

@Daniel : C'est-tu ça un fossé générationnel? ;p

@Luc : Ah, maintenant que t'en parle, je vois la ressemblance! Hihihihihihihi :p

@Lucille : Ouaip, près de 50% de nos élus sont des avocats de formation si je me souviens bien. Ça fait peur!

Daniel Sernine a dit…

Geneviève, j'ai tenté de combler ce fossé générationnel en commettant deux fautes de français en seize mots.
Tu me diras que je suis loin du compte, mais bon, j'essaie! :o/

Gen a dit…

@Daniel : Je les mettais gentiment sur le compte de l'inattention! ;) (Ok, j'avoue : j'évite de les relever pour qu'on soit plus indulgent avec les miennes! :P)