mardi 20 septembre 2011

J'aime les westerns

J'aime les films de cowboys, les bons vieux westerns, parce que quand on voit arriver une fille dans le décor, on sait que les problèmes vont commencer bientôt! Hihihihihi

(Ayant passé ce commentaire à haute voix durant un film, mon chéri m'a mis au défi de le répéter sur le blogue... voilà, c'est chose faite, les féministes peuvent me pitcher des roches, je les attends de pied ferme ;)

Bon, farce à part, j'affectionne vraiment les westerns "classiques" (comme Règlement de compte à OK Corral), j'apprécie les westerns les plus récents, mais je trouve les westerns spaghettis particulièrement délicieux (et Clint Eastwood était plutôt séduisant quand il était jeune : il avait des airs de Hugh Jackman en Wolverine).

Et j'ai, évidemment, un amour tout spécial pour les westerns qui sont des adaptations de films de samouraï ou les films de samouraïs qui sont des adaptations de westerns. Ce qui fait que dans ma collection de films, j'ai parfois plusieurs versions de la même histoire (par exemple le Yojimbô d'Akira Kurosawa, avec Toshirô Mifune en vedette, est devenu, aux États-Unis, For a fistful of dollars de Leone, premier volet de la série de l'Homme sans nom figurant Eastwood, pour renaître ensuite sous la forme de Last Man Standing avec Bruce Willis dans le rôle titre, tandis que Les sept samouraïs de ce même Kurosawa a inspiré le western The Magnificient Seven).

Ces liens entre les films de samouraï et les westerns sont aisés à comprendre : tandis qu'à une certaine époque, au Japon, la seule loi était celle du sabre et des hommes capables de le manier, le développement de l'Ouest américain a créé pendant un temps une région où l'ordre régnait grâce au plomb. On pourrait discuter de la véracité ou de la durée de ces époques quasi mythiques (ou du fait que certaines zones des États-Unis l'ont plus ou moins quittée), mais la parenté saute aux yeux. Deux contextes où la justice est absente, deux armes redoutées, deux classes d'hommes qui se faisaient une joie de chercher la bagarre... difficile de faire plus riche comme arrière-monde où situer des intrigues!

Bref, j'aime les westerns. La netteté des intrigues, les conflits francs et ouverts, la simplicité des personnages, la virilité caricaturale des héros... tout ça m'amuse et me faire sourire.

Je me demandais dernièrement... est-ce qu'il y a de bons romans situés dans l'univers du western? (à part la magistrale Tour Sombre de King?)

22 commentaires:

Vincent a dit…

Bravo, tu as relevé le défi. :)

Tu t'es mélangée dans la chronologie de certains films: Yojimbo (1961) - For fistful of dollars (1964) - Last man standing (1996).

Les films de Kurosawa datent d'un peu avant les western spaghetti.

Gen a dit…

Ah tiens, je pensais vraiment que Fistful of dollars avait inspiré Kurosawa! Je vais corriger! :)

Pat a dit…

Le bon, la brute et le truand. Le roman. :)

Toombstone est tiré d'un fait vécu; peut-être y-a-t-il un roman (bio)?

Lordius a dit…

Le film Cowboys vs Aliens est tiré d'un roman.

Pat a dit…

J'ai entendu du bon et du mal de «Méridien de sang» Cormac Mccarthy. Mais je l'ai pas lu.

Marie-Claude Charland a dit…

BON! Enfin! Quelqu'un qui trouve que Clint Eastwood dans son jeune temps ressemblait à Hugh Jackman dans Wolverine! Je me demandais si j'étais la seule à l'avoir remarqué torieux! hahahaha
Euh... j'ai aussi remarqué qu'il était plutôt mignon dans son genre... LOL :)

richard tremblay a dit…

Je te recommande The Friends of Pancho Villa de James Carlos Blake. Ça va te décoiffer.

Gen a dit…

@Pat : Hum... Je vais regarder ça pour Toombstone et Méridien de sang.

@Lordius : Euh... ah ouais? Pas sûre...

@Marie-Claude : Sexy en diable quand il était jeune le Eastwood, en effet! ;)

@Richard : Oh yeah! T'est tombé dans ma talle là! Je veux ce bouquin!

Daniel Sernine a dit…

Hmmm... «Mignon» et «Clint Eastwood» (même jeune) ne vont vraiment pas dans la même phrase.
Séduisant ok (d'une certaine façon), belle gueule ok (d'une certaine façon), mais «mignon»...?
Cela dit, Eastwood était le portrait de référence (avec Gabriel Byrne) pour mon personnage de Blackburn dans Chronoreg.

Gen a dit…

@Daniel : J'suis d'accord, "mignon" est pas vraiment approprié! lol! (mignon, c'est Sam de Supernatural)

J'ai juste un vague souvenir de Blackburn, mais je dois dire que ça coïncide très bien! :)

Marie-Claude Charland a dit…

Bah, j'ai employé le mot "mignon" pour souci de retenue, sinon j'aurais dit "grrrrrrrrrrrr", ce qui fait un peu "madame hormones dans l'tapis" LOL

Philippe-Aubert Côté a dit…

Intéressant: je trouve que c'est Dean qui a un air mignon, à cause de son petit air "voyou"... :-) Et on peut tout à fait dire "Grrrrrrr" dans son cas :-) Quant à Sam... :-) (Bon, je suis mieux de me taire avant que les fans invétérés de Sam me tombent dessus :-))

(Si ça continue, Geneviève, ça va devenir 16+ ce blogue :-) Bientôt 18+... :-p)

Philippe-Aubert Côté a dit…

Oh, mais au fait, il y a 10 ans j'ai lu un roman, "Nadia" de Pat Murphy. C'était une histoire de loup-garou dans le Far West. Ce n'était pas la première que je lisais (i.e. lycans dans le far west) mais je me souviens que l'auteure s'était très bien documenté sur tous les périls du voyage vers l'ouest. Le roman était plus un livre d'histoire doté de quelques éléments fantastiques. Un amateur de fantastique-épouvante pouvait en ressortir déçu mais quelqu'un qui s'intéresse à l'existence à cette époque pouvait y trouver son compte. Je ne sais pas si ça se trouve encore par contre. Ni si ça t'apporterait satisfaction, bien sûr.

Gen a dit…

@Marie-Claude : Retenue partagée et encouragée.

@Phil : J'ai un faible pour l'air voyou (incluant Dean donc...), mais je sais pas si c'est vraiment "mignon" le terme approprié... Pour moi "mignon", c'est comme... "pas assez pour être qualifié de beau ou séduisant ou de... Grrrrrr!"

Et pour ce qui est du blogue qui va bientôt se mériter une entrée restrictive, je signale que c'est toujours toi ou Daniel qui partez le bal! :p

Gen a dit…

@Phil : J'suis pas une fan de loups-garous, mais j'aime le concept de ce roman :) Je vais voir si c'est a) trouvable et b) si ça a l'air fréquentable! ;)

Philippe-Aubert Côté a dit…

J'ai une mauvaise réputation à entretenir :-) (C'est pas évident parfois: quotas de mauvaises actions quotidiennes à respecter, sans compter qu'il faut diversifier la nature desdites actions, déclarer tout ça, remplir les formulaires, faire approuver par son supérieur hiérarchique, copie au syndicat... alouette.)

Pour "Nadia", c'était un roman qui pouvait se révéler ennuyeux pour un amateur de fantastique: l'héroïne se change en un paisible loup à quatre pattes seulement aux pleines lunes (et ça n'arrivait pas souvent dans le roman), et le reste du temps ce n'était que la relation de son périple vers la californie, avec forces détails. À la limite (extrême limite, disons), je comparerais plus ce livre à un récit d'aventures à la Joseph Conrad (Au coeur des ténèbres) qu'une histoire fantastique: récit lent, force détails, introspectifs. On a l'impression de vraiment vivre le voyage vers l'ouest.

Pierre H.Charron a dit…

Moi aussi, j'ADORE les westerns!!

Western moderne par une québécoise...Western au coeur du Montana par Claudine Douville.

Je l'avais emprunté à la biblio, mais je n'ai pu le lire.

Su tu en lis un..partage-nous tes impressions. Moi aussi ca me dirais de lire un Western ces temps-ci ...

Gen a dit…

@Phil : lol! Dis comme ça, c'est tout un boulot d'être aussi mal perçu! ;p (darn, là je voudrais que "infamous" ait une traduction)

Hum... pour Nadia, je note, mais peut-être pour plus tard.

@Pierre : Ah, un autre amateur! :) Western par une québécoise? Je vais regarder ça. J'ai pas de séance de bouquinage de prévue prochainement, mais je me promets de m'acheter un western ou deux, alors oui, je vais partager! :)

Lordius a dit…

L'auteur de Cowboys & Envahisseurs est Scott Mitchell Rosenberg.
C'est pas un roman en effet mais un comics.

Gen a dit…

@Lordius : Ah, un comic, ça ne me suprend pas. ;)

Alexandre Babeanu a dit…

"Duck, you sucker" (1971 - http://www.imdb.com/title/tt0067140/), génial Coburn... enfin, Sergio Leone, quoi. Mais à part Leone/Kurosawa, je ne sais pas s'il s'en est adapté beaucoup en westerns des films Japonais...

Ah, et faut éviter à tout prix "Cowboys vs Aliens", ça c'est du temps perdu que je ne récupèrerai, hélas, pas :(...

Gen a dit…

@Alex : Ben "The Magnificent Seven" n'a pas été adapté par Leone, mais par John Sturges.