dimanche 14 août 2011

Compte rendu du lancement

Après une bonne journée de repos, faudrait bien que je vous raconte le lancement... (en espérant que j'oublierai personne!!! si oui, je m'excuse d'avance : c'est pas ma faute, c'est le saké!)

Bon, premièrement, je connaissais pas la brasserie où j'avais invité tout le monde. Elle m'avait été recommandée par une amie. En arrivant, (juste avant 5 heures) j'ai eu la surprise de constater que les chaises étaient inconfortables au possible. Puis j'ai vu les prix et j'ai failli faire un arrêt cardiaque... En attendant les autres, je me suis commandé une bière trop chère et une assiette d'edamame (des fèves de soya).

Jonathan Reynolds est alors arrivé. On a jasé. Puis j'ai vu retontir Pat-the-Cat. Puis Joe G, l'anonyme qui n'est est plus un et qui trouve ça triste et qui pense bien qu'il va changer de pseudo là... ;) Puis mon chum, Luc Dagenais et Daniel Sernine. (Je suis plus sûre de l'ordre d'arrivée). On a commandé du saké et les autres se sont pris de la bouffe (moi j'avais encore plein d'edamame, mais plus de bière).

Au cours de la jasette qui a suivi, Daniel m'a fait remarquer que la grosse nouvelle à propos de mon chum (le fait qu'il s'est rasé la tête) a complètement manqué son effet parce que personne se souvenait que Vincent avait une queue de cheval. Ben pour moi c'est un gros changement bon!

Élise, du bureau, est ensuite passée faire un tour. C'est alors que le serveur nous a informé que les factures marchaient par table, qu'il ne les séparait pas par client. On lui a expliqué que les gens allaient partir et arriver pendant toute la soirée, qu'il serait mieux de nous faire payer au fur et à mesure. Il a refusé. On lui a alors demandé la facture, qu'on s'est divisée. Et on a avisé ceux qui sont arrivés par la suite de la situation, histoire qu'ils commandent et demandent ensuite la facture et qu'en fonctionnant chacun leur tour il n'y ait jamais de grosse facture à diviser. (En passant, juste à cause du mode de facturation, moi j'y retournerai plus!)

Ben oui, je sais, j'aurais dû inviter tout le monde, à la mode japonaise. Mais j'ai pas (encore) le compte de banque de JK Rowlings! lol!

Je ne sais plus à quel moment, mais Femme libre est passée faire un tour. Puis ma petite soeur est arrivée avec sa blonde. Là il commençait déjà à y avoir plus de monde que ce que je prévoyais...

Et ce n'était qu'un début. Le congrès des ermites s'est déplacé au grand complet (soit Richard et Pat), Annie Bacon (qui compte vraiment pour deux au point où elle en est rendue dans sa grossesse!) est arrivée, puis ma famille paternelle (encore là quasiment au complet) est sortie de je ne sais où! Il y avait donc mon père, sa blonde, une amie de la blonde de mon père, ma tante, son chum, mon cousin, ma cousine et son adorable fiston qui fêtait justement ses deux ans!

Là on commençait à occuper pas mal plus de place que ce que j'avais réservé et le serveur savait plus trop où donner de la tête, facque je pense qu'il a commencé à faire des factures individuelles... mais j'en ai honnêtement aucune idée, parce qu'à ce point là de la soirée, j'étais encore plus étourdie que le serveur, je cherchais des coins de table sec pour signer des dédicaces, j'essayais de pas me tromper dans mes calculs d'argent, je prenais une gorgée de saké au vol, je commençais des phrases que je finissais jamais parce qu'un autre groupe m'appelait...

Et j'avais encore rien vu! Il manquait encore Guillaume Voisine, mes amis Geneviève et François, ma précieuse Isabelle Lauzon et son chum Martin (avec un gigantesque bouquet de fleur qui a survévu jusqu'à chez moi et qui embaume toute la maison et y'avait une petite carte avec que j'ai vue juste ce matin!), Federico (de l'atelier), Pierre H. Charron et sa Chantal, ainsi que, en fin de soirée, à ma grande surprise, ma petite Laurence, une de mes anciennes étudiantes du temps où j'enseignais. Je l'ai connu alors qu'elle était en secondaire 4. La voilà qui débarquait, à la veille de commencer l'université, très contente de me féliciter pour mon rêve accompli. À ce moment-là, j'ai vraiment eu les yeux pleins d'eau, alors que je pleure pourtant pas facilement d'habitude.

Je sais pas comment les autres ont trouvé la soirée, mais moi j'ai vraiment eu du fun. Je me suis senti comme une vedette, à pas savoir où donner de la tête. Ce que je trouve plate, c'est que je suis pas mal sûre que toutes les personnes présentes auraient aimé que j'aie plus de temps pour leur jaser et moi aussi j'aurais bien voulu!

Vers 10h, alors que j'avais dans le corps une bière, une poignée d'edamame et un tiers de bouteille de saké (plus les deux lattés et les deux muffins qui avaient constitué mon alimentation depuis le début de la journée), Joe et mon chum ont proposé qu'on aille manger un morceau quelque part de moins bruyant, moins cher et plus confortable. J'ai donc dit au revoir aux irréductibles qui étaient encore là (Pierre, Chantal, Isa, Martin, et Pat-the-Cat) et on est allés s'installer dans un pub non loin.

Là on a commandé de la Guiness, je me suis retrouvée avec des filets de poulet inmangeables tellement ils étaient épicés (je me suis rendue à l'évidence : les astres n'étaient pas alignés pour que je mange ce soir-là, mais au moins j'avais des frites). On est partis à je sais plus quelle heure et vers minuit et demi je me suis évanouie dans mon lit.

Le lendemain, en voulant regarder les photos prises par Vincent pendant le lancement, on s'est aperçus que mon chéri avait utilisé la caméra en mode "film" sans s'en apercevoir, ce qui fait qu'on a plein de films flous où tout le monde regarde la caméra en souriant, puis parle entre ses dents (en se demandant si le flash s'en vient), puis la caméra se met à shaker parce que mon chum se demande pourquoi ça marche pas!

Alors les photos ci-dessous sont une gracieuseté de Richard qui, malgré ce qu'il en dit, ne peut pas être le pire photographe du monde puisque mon chum existe! lololololol! (Je rassure tout le monde, Vincent a d'autres talents! ;)

Une idée de l'ambiance en début de soirée, quand tout le monde était assis. Moi je suis la personne qu'on voit pas au bout de la table. La fille en chandail noir avec les lunettes à l'avant-plan, c'est ma petite soeur. De dos, en chemise à carreaux, c'est Pat-the-Cat et, en face de lui en chemise lime, vous avez Daniel Sernine.

Votre blogueuse, en blouse asiatique qui matche la couverture du roman (oui c'était voulu), en train de discuter de la direction littéraire du prochain roman avec Guillaume Voisine, tandis que Luc sourit à la caméra. À l'arrière-plan, Vincent et sa nouvelle coupe de cheveux.

Jonathan Reynolds, l'écrivain le plus amusant à prendre en photo. J'ai aucune idée de ce qu'il pouvait raconter, mais j'pense que ça devait être "big"! Ou alors il invitait des membres de secte à la prière...

19 commentaires:

ClaudeL a dit…

Merci bien. J'ai senti l'ambiance. Je te dis ça pour le prochain: à un lancement, c'est mieux de déléguer quelqu'un pour l'argent (payer le livre je veux dire, pas la bière!) parce que l'auteure, elle, si elle est normalement constituée, elle n'a pas toute sa tête, ce soir-là!!!

J'espère que les hiéroglyphes derrière, ce n'est pas le menu, hihi!

Gen a dit…

@ClaudeL : Comme le roman coûtait 15$, c'était pas trop dur de tenir la comptabilité. J'arrive dans mes comptes, alors tout est beau! lol!

Pour les bannières, traditionnellement, oui ce serait le menu. Mais là mon japonais est trop rouillé pour que je te dise ce qui en est! Et on avait un gentil menu trilingue sur les tables.

Prospéryne a dit…

Wow,tu as eu l'air d'avoir un super lancement Geneviève! Je suis vraiment déçu de ne pas avoir pu y être, mais je suis tellement contente pour toi que ça compense largement :D

Gen a dit…

@Prospéryne : Oui, ça a été super, mais je crois que s'il y avait eu une personne de plus, j'aurais pas survécu! lol!

Pierre-Luc Lafrance a dit…

Je suis déçu de ne pas avoir pu être présent. Par contre, si je me fie au compte-rendu, je ne crois pas que ma présence ou mon absence ont pu changer quoi que ce soit.

Par contre, j'ai bien hâte de lire le livre.

Pierre-Luc

Isabelle Lauzon a dit…

Aaaahhh! C'était donc Joe, le gars assis en face de ton chum à qui j'ai jasé!!! Ça, ça fait tout le temps rigoler mon chum : je jase avec du monde sans même savoir qui c'est... LOL!

Bien contente d'apprendre que les fleurs ont survécu au voyage! :D

Oui, c'était une super soirée, et moi aussi je regrette de ne pas avoir eu l'occasion d'échanger suffisamment longtemps avec tout le monde (et surtout avec toi, mais bon, ça je savais déjà que ce serait le cas!). J'aurais bien continué ça après, mais gardienne oblige, on a dû écourter la soirée. Dommage!

Gen a dit…

@Pierre-Luc : C'est plate que tu aies pas pu être là, mais d'un autre côté si on se croise au Boréal ou dans un salon, j'aurai plus que 30 secondes à t'accorder! :) Alors on se reprend!

@Isa : Ben oui, c'était Joe! lol! Et t'en fais pas, j'suis pareille : je jase et je demande après (euh... c'était qui?) Comme à ton chum à qui j'ai soigneusement évité de donner un prénom! lolololol!

Deux jours plus tard, les fleurs sont toujours belles et le deuxième lys a ouvert! :)

Et pour le "continuer après"... euh... j'étais plus de très bonne compagnie une fois sortie de la brasserie : j'ai failli piquer du nez dans ma Guiness. On se reprendra à la place! :)

Pat a dit…

Yeah! Cool!

Je voulais amener un biscuit géant, habillé d'une cagoule de ninja, mais je me suis ravisé.

Isabelle Lauzon a dit…

Lololol! Tu le sais bien pourtant, le nom de mon chum, c'est "chéri"!!!! :D (OK, j'avoue que ça peut te gêner de l'appeler ainsi!)

C'est sûr qu'on va se reprendre bientôt... Avoir ma Gen à moi toute seule, c'est tellement mieux! (égoïste, la Isa!) :D

Gen a dit…

@Pat : Miam! Un biscuit géant! :) Ptêt que j'aurais réussi à en manger un bout! ;)

@Isa : Ben oui, justement, on appelle toujours nos chums "chéri" quand on se jase, alors là j'étais un peu mal à l'aise! lololol! ;p

Moi aussi je veux ma Isa juste à moi! ;)

Elisabeth a dit…

Bien contente que tu aies eu un lancement réussi! Je ne pouvais y être, mais on se verra sûrement en salon cet automne... ;)

Luc Dagenais a dit…

C'était super comme lancement! Pour Jonathan, sur la photo, il faisait un appel à tous du genre: "Oyez, oyez! Y as-tu quelqu'un qui veut me payer la bière? Je sais plus il est où Luc, pis mon verre est vide!" LOL! ;ob

Anonyme a dit…

Contente de lire que ça s'est bien passé ! Bien hâte de le lire. :-)

Caro L.

Gen a dit…

@Élisabeth : T'as assez à faire de ton côté, alors t'es entièrement pardonnée! :) Et oui, on se verra sûrement dans un salon bientôt! :) (Je serai au Saguenay)

@Luc : Ah, c'était donc ça! ;)

@Caro : J'ai hâte que tu m'en parles! :)

Elisabeth a dit…

Pas de Saguenay pour moi parce que le tome 5 ne sera pas sorti. Si tu as le goût de venir à Sherbrooke par contre (c'est chez nous ça!), j'aurai amplement de temps à te consacrer - le 5 n'y sera pas non plus - et je signe peu... ;)

richard tremblay a dit…

Super sympa ce lancement. À la fin, avec tout ce monde, ça devenait bordélique pour les serveurs !

En passant, la Asaki est comme le photographe : pas terrible :-)

Gen a dit…

@Élisabeth : Je pense que ça sera pas possible pour Sherbrooke... semblerait que je serai pas au pays! ;)

@Richard : Tant mieux si c'était le fun pour vous autres et tant pis pour les serveurs! lol! Pis ouais, en fait de bière japonaise, c'était pas la meilleure. La prochaine fois je nous trouve un bar qui sert de la Sapporo et qui remet les factures à mesure!

Hélène a dit…

Félicitations pour ton lancement Gen, je suis bien désolée de n'avoir pu y être. Je reviens tout juste de vacances et je n'ai pas lu grand chose sur le net depuis une éternité. Ça me fait plaisir pour toi et je compte bien me procurer un exemplaire de ton premier né au plus tôt et le faire dédicacer à la première occasion.

PS: je note pour le moment où mon tour viendra, tester le resto au préalable! lol!

Gen a dit…

@Hélène : Au plaisir de te voir pour la dédicace alors! :) Et oui, tester le resto, c'est primordial!