vendredi 20 mai 2011

Un autre petit deuil

Ceux qui m'ont offert d'aller prendre un verre l'ont su. De même que la personne qui s'est étonnée de m'entendre dire, en quittant le Boréal dimanche après-midi, que je m'en allais me coucher.

J'ai pas voulu partager ma joie toute neuve avec les autres, parce que je la trouvais encore trop fragile. C'est si incertain un début de grossesse.

J'ai bien fait de ne pas en parler : mon bonheur a à peine duré plus longtemps que le Boréal.

Mardi, quelques crampes et un peu de sang m'ont annoncé la nouvelle qu'un séjour à l'hôpital m'a confirmée : fausse couche. Si tôt survenue, c'est sans doute pour le mieux. Et ce fut sans complication cette fois. 

Rien de plus qu'un autre petit deuil à faire.

Trois jours de congé et un peu de soleil devraient aider.

31 commentaires:

idmuse a dit…

Je connais cette peine et je partage la tienne à distance. Le temps. Il n'y a que ça, il paraît.

ClaudeL a dit…

Petite tristesse.

Philippe-Aubert Côté a dit…

Au moins la nature a bien travaillé à ce stade et il n'y aura pas eu de complications... Repose-toi bien et reprend du mieux.

Vincent a dit…

Je suis bien content que tout se soit déroulé sans complication cette fois-ci. C'est mieux comme ça.

Sylvie a dit…

Misère. Côté gestation, la nature ne te fait vraiment pas de cadeau.
On est avec toi. xx

Gen a dit…

@idmuse : Je trouvais important d'en parler ici justement parce que c'est fréquent. Et me semble qu'on est jamais prévenue à l'avance d'à quel point c'est fréquent!

@ClaudeL : Oui, mais ça passera.

@Phil : En effet, c'est ce qui me console cette fois.

@Vincent : Contente moi aussi.

@Sylvie : Ouais, mettons qu'elle a pas l'air décidée à propos de ce qu'elle veut faire avec moi!

lucdagenais a dit…

8...o(

richard tremblay a dit…

C'est vrai qu'on parle rarement du nombre de fois que ça se produit. C'est arrivé deux fois à ma mère, deux fois à Suzanne. Mais le fait de savoir ne console hélas pas.
Je suis de tout coeur avec toi. Prend du repos. La troisième fois sera peut-être la bonne.

Michel Gingras a dit…

Je suis sans mots... À part que je sympatise avec toi.

Émilie a dit…

J'ajoute ma voix à celle des autres. Bises.

Gen a dit…

@Richard : Oui, espérons pour la troisième fois. Parce que les montagnes russes émotionnelles, ça fatigue.

@Luc, Émilie et Michel : Merci.

M a dit…

On pense à toi très fort.

Gen a dit…

@M : Fait un gros câlin à Rosanne pour moi.

Philippe Roy a dit…

Ouch! Je si de tout cœur avec toi.

Gen a dit…

@Philippe : Merci.

idmuse a dit…

Effectivement: après 35 ans, 1 grossesse sur 3 se termine en fausse couche. Je suis tombée en bas de ma chaise en l'apprenant (et le médecin de me regarder comme si c'était rien du tout, du genre: reviens-en, le prochain sera le bon) WTF? Les statistiques ne consolent de rien et il y a quand même un deuil à faire.
Il n'y a pas de mots, mais je suis de tout coeur avec toi.

Frédéric Raymond a dit…

Je suis revenu sur ton blogue plusieurs fois aujourd'hui pour écrire un petit mot de soutient, mais je ne trouvais pas les mots... Je présume que ce silence doit vouloir dire quelque chose.

Gen a dit…

@idmuse : 1 sur 4 ou 1 sur 5 avant 35 ans. J'trouve qu'on devrait nous prévenir avant qu'on fasse la première mettons. Mais bon, même prévenues on espère toujours.

@Fred : Y'a rien à dire je suppose, même pour moi. Le billet a été dur à écrire. Fais des gros câlins à tes deux puces pour moi.

Pierre H.Charron a dit…

Je suis désolé. Garde le moral.
...Silence .....

La tête dans les étoiles... a dit…

Oh, je suis désolée. Je pense à toi. :-(
Caro

Gen a dit…

@Pierre et Caro : Vous avez pas à être désolés (c'est pas de votre faute! lol!), mais je prends les bonnes pensées!

Pat a dit…

Argh :(
Prends soin de toi, Gen.

Annie Bacon a dit…

C'est toujours triste, on les désire tellement ces grossesses! Ça m'est arrivée également il y a trois ans. Comme toi: en tout tout début de grossesse. Deux mois plus tard, ça y était pour de bon! Courage!

Prospéryne a dit…

Prends soin de toi Gen, c'est le mieux que tu peux faire pour l'instant et en prenant soin de toi, tu augmentes tes chances pour que la prochaine soit la bonne. Je suis de tout coeur avec toi! :)

Gen a dit…

@Pat et Prospéryne : Je me repose, mais j'ai surtout hâte d'arrêter d'être fatiguée pour rien. Pas habituée d'être arrêtée ;)

@Annie : Merci de partager. Oui, on les désire tellement et on s'y attache si vite. Mais bon, ce n'est que partie remise.

Isabelle Lauzon a dit…

Je te le redis, ma belle : j'aurais vraiment aimé que cette fois-ci soit la bonne... Et aucun mot, si réconfortant soit-il, ne sera suffisamment fort pour t'exprimer à quel point ça me désole... Je me rappelle bien l'effet que ça fait... pour l'avoir vécu 3 fois successivement... Et puis un jour, ça y est, c'est la bonne. On oublie (presque) ces deuils, on vit à plein le bonheur de voir enfin grandir en nous cette petite vie. C'est ce que je te souhaite, ma belle, pour la prochaine fois. Et en attendant, profite de tout ce que la vie a de beau à t'offrir et prends soin de toi! :)

Lily a dit…

Bises et prends soin de toi ! :)

Gen a dit…

@Isa : Oui, je suppose que ça va finir par marcher. Mais le pire dans tout ça, c'est la peur que ça vire encore mal, avec hospitalisation et tout... Le deuil lui-même, il se fait bien une fois qu'on m'a confirmé que tout était normal cette fois.

@Lily : Merci.

Une femme libre a dit…

Je sais que je n'ai pas à être désolée et que ce n'est pas de ma faute, mais je suis désolée pour vous quand même, bon! J'ai le droit. ;o)

Hélène a dit…

Je lis ceci bien en retard puisque je me suis bien aperçue que j'en avais manqué un bout...Sincèrement désolée d'apprendre ça. Moi je l'ai vécu trois fois avant que le médecin décide de faire des tests génétiques (ils ne font généralement rien avant 3 fois), et nous avons trouvé un élément clé qui une fois corrigé a donné deux grossesses sans problèmes. Chaque histoire est différente mais chaque fois un deuil à vivre comme tu le dis. Rien d'autre à faire que de laisser du temps au corps et au cœur de se refaire une santé.

Bonne chance et bon courage.

Gen a dit…

@Hélène : Ah tiens, c'est bon à savoir. Merci beaucoup d'avoir pris la peine d'écrire, même en retard! ;)