lundi 21 mars 2011

Tu sais que (littéraire)

Tu sais que t'as écrit un maudit bon boutte de texte quand ni la dir lit, ni la réviseuse ne l'ont commenté.

Pis qu'en le relisant après que 5 personnes l'aient vu, tu t'aperçois qu'il y a une grosse phôte en plein milieu d'une phrase pis que personne l'a remarquée, trop emportés qu'ils étaient par le récit! :p

Petit moment de félicité littéraire :)

Évidemment, c'était une scène de bataille! lol!

17 commentaires:

Vincent a dit…

Hahaha! Bravo! C'est vrai qu'il a été lu et relu multiples fois par plusieurs personnes. Ça doit être un super bon bout. :)

Alamo a dit…

Ouf ça sent la vantardise à plein nez... :P

Mais c'est quand même chouette que ça t'arrive héhé! :)

En divaguant un peu, comment vous sentez-vous lorsque vous lisez un livre d'un auteur connu dans une maison d'édition connu et que vous tombez sur des fautes de grammaires ou de syntaxe? Des fois la fautes est si flagrante que j'en suis presque gêné pour eux...

Gen a dit…

@Vincent : Ouaip, une passe pas pire pantoute je pense! ;)

@Alamo : Ben là si on peut même plus se vanter un peu sur son propre blogue! ;)

Et tomber sur une faute flagrante dans un texte, ça me dérange un peu, mais je comprends que le texte n'est jamais parfait. Par contre, ce qui m'énerve beaucoup, c'est tomber sur une faute d'accord qui change le sens ou, pire, sur un passage où l'auteur s'est trompé de nom entre deux personnages!!!

Elisabeth a dit…

Oubliez les livres parfaits du premier coup ;) Ils ne le deviennent qu'après de multiples réimpressions -si réimpressions il y a. Sur les 10 «erreurs» répertoriés dans mon tome 4 (sur 125 000 mots), une seule est une faute d'accord... Les 9 autres ne sont même pas de mon fait, mais des coquilles résultant de la correction d'épreuves. Personne n'est parfait...

Gen a dit…

@Élisabeth : 10 erreurs en 125 000 mots, c'est quand même pas un ratio trop terrible! :)

Et je suis très au courant de l'impossibilité de la perfection, alors je m'en fais pas trop! ;) J'ai plutôt peur aux oublis du genre : "Merde, j'ai utilisé deux fois le même mot en deux phrases! Comment ça se fait que j'ai pas mis un synonyme!!!"

Daniel Sernine a dit…

Autre hypothèse, Geneviève, ils ont peut-être tous sauté ce passage parce que les scènes de combat les ennuient... ;O)

Gen a dit…

@Daniel : lol! T'en rate pas une, hein? ;p

Daniel Sernine a dit…

@ Gen: Bien, c'est à ça que je sers, non?

Gen a dit…

@Daniel : À tester le sens de l'auto-dérision des blogueurs? C'est un bon créneau! hihihihihi ;p

Daniel Sernine a dit…

Les blogueurs ont un sens de l'auto-dérision?
Hmm. Pas tous, loin de là... :o/

Gen a dit…

@Daniel : C'est pour ça que je disais que c'est un bon créneau : ça va te prendre du temps avant de manquer d'ouvrage :p (Pis si ça dérape, je connais des body guard pas cher! lolololol!)

Anonyme a dit…

J'allais le dire! (Réf: relecteur ennuyé par les scènes de combat.) :-) Plus sérieusement, en ce qui concerne les coquilles, il y en avait dans les premières éditions de Proust, Beaudelaire et consorts. Dans les livres plus anciens encore, ça peut être charmant: on a parfois ajouté une petite lettre qui manquait, pour éviter de refaire entièrement le texte de la page, ce qui était long. À force de se faire réimprimer, je *pense* qu'il ne reste plus de coquilles dans La mémoire du lac.
Joël Champetier

Pat a dit…

Je sais que Gen est capable d'en prendre, mais permettez-moi de prendre une autre direction...

Génial, Gen. Moi j'crois que c'est bon signe ;P

Gen a dit…

@Joël : lol! Coudonc, entre toi et Daniel, j'suis allé vérifier pour être sûre que j'avais pas un logo ATF dans le front (c'est une marque de punching bag). :p Merci du vote de confiance! lol!

Disons que je ne vais pas parier sur de nombreuses réimpressions pour le roman ;) On va essayer de pas trop laisser de coquille du premier coup! hihihi

@Pat : lol! Ça prenait bien toi pour défier les Grands Anciens! ;) Merci!

Lucille a dit…

... et si c'était "volontaire" de leur part pour voir si tu te relisais ;o)

Anonyme a dit…

Gen,
C'est surtout qu'à nous deux, Daniel et moi, nous avons publié un total de plus de 50 livres et plus de 100 numéros de revue, sans compter la direction littéraire de plus de cent Jeunesse-Pop pour Daniel. T'imagines que des coquilles, on en a vues, mais pas toutes car on en retrouve encore dans nos livres... Enfin, surtout dans les miens! ;-)
Joël Champetier

Gen a dit…

@Lucille : lol! J'espère que non, parce qu'il va en rester des tas! Je connais un peu trop le texte par coeur.

@Joël : J'aime mieux cette explication-là! ;)