jeudi 16 décembre 2010

Petite précision sur les arts martiaux mixtes

Alex m'écrivait l'autre jour (ici) qu'il avait vu son premier gala de la UFC... et qu'il n'avait pas réussi à voir une grande différence entre les styles des combattants.

Ce n'est pas le premier qui me fait une remarque du genre.

Mais dites-moi, amateurs de hockey, est-ce que lors de votre première partie de hockey, vous avez été capable de voir au premier coup d'oeil la différence entre le style d'un Patrick Roy et celui d'un José Théodore? Entre le coup de patin d'un Koivu et celui d'un Laraque? Entre la stratégie d'un Pat Burns et celle d'un Guy Lafleur? (Mes références datent, mais vous comprenez le concept je présume) Pour les amateurs de football, au premier coup d'oeil, est-ce que c'est évident à comprendre une partie des Alouettes? (Personnellement, entre deux match, j'oublie toujours le nombre de verges et de jeux requis...)

Quand on voit un sport pour la première fois, il faut essayer de comprendre les règles et le but du jeu. Avec le MMA, ça semble simple. Dans l'imaginaire populaire, tous les coups sont permis et le gagnant est celui qui met son adversaire KO, lui tord un bras ou une jambe ou l'étrangle.

Sauf que ce n'est pas vrai : ce ne sont pas tous les coups qui sont permis (ceux qui mettaient la vie des combattants en danger ont été proscrits, comme les coups de pied visant la tête d'un adversaire au sol). Si un combat se termine avant la cloche finale, pas besoin de la tête à Papineau pour comprendre le résultat, en effet. Mais si jamais on va en décision des juges, ça se complique. À la boxe, les juges comptent les coups : un direct à la tête vaut plus qu'un jab au corps et le gagnant est trouvé par une appréciation à peu près mathématique. Au MMA, c'est plus complexe : c'est l'adversaire qui a montré le plus d'agressivité, qui a contrôlé le combat, qui a porté les meilleurs coups et qui a mis son adversaire en danger au sol qui gagne.

Mais... C'est quoi les "meilleurs coups"? Ah ben, ça dépend des circonstances. Ça veut dire quoi "contrôler le combat"? C'est amener l'action là où vous la voulez : au sol, debout, au centre de la cage, dans la clôture... Et mettre son adversaire en danger au sol? Heu... là il vous faudrait sans doute un cours de jiu-jitsu pour comprendre!

Parce que, vous voyez, les arts martiaux mixtes sont nés de la volonté des combattants de confronter leurs disciplines de combat respectives. Au début, tout ce qu'il y avait dans la cage, c'étaient des hommes décidés à prouver que le karaté était meilleur que la boxe, que la savate valait la lutte, que le jiu-jitsu pouvait battre n'importe quoi...

Avec le temps, il est devenu clair qu'il était impossible de dominer en ne maîtrisant qu'un seul style de combat. Que chaque art avait ses forces, ses faiblesses. Alors les combattants se sont mis à faire des hybridations. À se former dans plus d'une discipline. À emprunter, ici et là, des techniques intéressantes pouvant compléter leur style. Le but de chacun est de devenir le combattant. L'arme humaine ultime. Celui qui dominera tous les autres, qui ne présentera aucune faiblesse.

Désormais, chaque combattant a donc un style unique, coloré par son histoire personnelle, ses préférences, ses entraîneurs, sa personnalité... Évidemment, pour un néophyte, c'est déroutant. Tout peut se ressembler au premier coup d'oeil (puisque les trois éléments les plus courants sont les coups de poing, les coups de pied bas et l'emberlificotage au sol).  C'est que le MMA, à la base, ne s'adressait pas à des néophytes. C'était une discipline faite par et pour des adeptes des arts martiaux (et pour les brutes qui voulaient juste voir du sang, mais bon...).

Pour arriver à faire de ce sport pour initiés la discipline populaire que nous avons aujourd'hui, les organisations ont employé une méthode formidable : ils ont engagé des commentateurs intelligents, qui avaient de l'expérience des arts martiaux et qui ont su éduquer les auditeurs. Peu à peu. Gala après gala.

Rome s'est pas bâtie en un jour. Et on ne devient pas un amateur averti de MMA du jour au lendemain, même quand on pratique déjà une ou deux disciplines. Mais si le spectacle ne vous a pas déplu, revenez-y souvent et tendez l'oreille aux explications des analystes, vous allez voir : le plaisir et la compréhension croissent avec l'usage ;)

17 commentaires:

Vincent a dit…

Wow! Super billet Gen! Chapeau!

En effet, on ne peut pas comprendre le MMA du premier coup ni voir les différences de style des combattants quand on ne s'y connaît pas en arts martiaux. Il faut y avoir touché de près (en pratiquer quelques-uns et avoir combattu) ou de loin (avec les commentaires des excellents Joe Rogan et Mike Goldberg de la UFC par exemple) pour saisir les subtilités et apprécier le combat où qu'il se déroule.

C'est clair que c'est un sport de combat plus complexe puisqu'il est multidisciplinaire, comprendre la boxe ou le kick-boxing c'est plus évident: celui qui frappe plus et est moins abîmé gagne... Ce qui n'est pas nécessairement vrai avec les arts martiaux mixtes. Plus difficile à comprendre aussi qu'un combat de lutte ou de Judo puisque le combattant qui projette son adversaire au sol et se trouve par dessus n'est pas nécessairement en train de l'emporter.

Le MMA, le comprendre ou en faire, ça se fait par petits pas. Ça se découvre comme le vin finalement. :)

Gen a dit…

@Vincent : Ou comme n'importe quel sport télévisé tant qu'à moi. ;) Y'a personne qui trippe autant "hockey" qu'un ancien joueur me semble...

Le phénomène "billet sur les arts martiaux" se confirme ce matin : y'a personne qui commente :p

Pat a dit…

Hum!

Billet fort intéressant.

Ça donne envie de s'y intéresser de plus près (quoiqu'étant un amateur de boxe, je suis déjà à moitié converti).

Gen a dit…

@Pat : En effet, il te reste juste les coups de pied, de coude, de genoux, la lutte et le combat au sol à intégrer ;p

Si tu te mets à suivre le MMA, tu vas voir qu'un combat de boxe ça prend vite un air unidimentionnel. :)

Alexandre Babeanu a dit…

Hehe... me doutais bien que j'allais avoir des explications ;p...

Bon alors d'abord une précision quand même: je ne suis pas néophyte des arts-matiaux. J'ai fait 4 ans de karaté Wado-Ryu, + 1 an de Shuko-Kai, 4 ans de judo (bon tout ça remonte à des decennies maintenant, mais quand même, je me rapelle bien de tous les coups que j'ai reçu en sparring ou en compète), ET mes 2 enfants font du Tae Kwon Do (ma fille a d'ailleurs gagné la édaille d'or aux championnat de sparring provinciaux dans sa catégorie, on n'est pas peu fiers).

Donc, n'étant pas ce qu'on apelle un néophyte, je pense savoir bien reconnaitre les différences entre ces styles; je peux au moins reconnaitre un bon round-house kick (mawashi geri pour les adeptes), et autes o-soto-gari au judo.

Mais là, pour le MMA, ma position tient à ce que tu dis toi-même:

"Alors les combattants se sont mis à faire des hybridations"

C'est ça! Cette hybridation de jiu-jitsu + boxe thai semble dominer tout maintenant. Peut-être est-ce là la mixture de styles la plus efficace, au fond? Peut-être, mais toujours est-il que j'aimerais bien, moi, voir de la Capoera, du kung-fu ou autre Tae Kwon Do. Mais là, c'est quand même toujours pareil, les différences sont si subitles que ce ne sont plus des différences de styles, mais simplement des différence d'exécution personelles du même style.

Ah oui, une exception quand même, le "superman punch" de GSP, çui-là était fun!

Gen a dit…

@Alex : Ben non, les différences sont pas si subtiles, mais idéalement faut que tu saches différencier un mawashi d'un pchiyagi, d'un round house ou d'un circulaire (respectivement le coup façon karaté, taekwondo olympique, kick boxing ou taekwondo ITF). Les quatre ont leurs caractéristiques et leurs avantages/inconvénients. Sauf que quand tu es habitué d'en utiliser un, tu peux rarement utiliser les autres aussi facilement, alors tu dois apprendre à composer avec la faiblesse que ton coup amène.

Et l'hybridation faite par les combattants est en constante évolution.

Présentement, une formule populaire est effectivement Thaï Boxe et BJJ (Alves est le meilleur exemple). Il y a quelques années, c'était plutôt Boxe et Lutte (Hugues ou Kosckeck). Depuis un an peut-être, on voit apparaître de plus en plus de gars qui ont des bagages en karaté et en taekwondo (plus de coups de pied) et qui mêlent ça à de la lutte ou du BJJ. GSP et Machida sont de ce courant-là.

Je pense qu'il n'y aura jamais une seule formule. Le sport sera toujours en évolution constante. Parce qu'il faut plusieurs années pour acquérir un style, alors c'est impossible de tout apprendre. Chaque combattant apprend donc les techniques avec lesquelles il est le plus à l'aise, puis il tente de combler ses faiblesses de son mieux... et avant un combat, il aiguise ses techniques pouvant lui servir au mieux contre son adversaire.

Le super man punch, il a été introduit par GSP. Ceux qui l'ont mangé en pleine face se mette souvent à l'utiliser ensuite! hihihi (Alves, qui a perdu contre GSP l'an passé, en a d'ailleurs fait un) Ça contribue à mélanger les styles et à donner une impression d'uniformité, mais quand on suit les galas, c'est très comique de voir ces récupérations-là!

Vincent a dit…

@Alex: C'est clair qu'il y a beaucoup d'éléments de boze thaï et de jiu jitsu qui sont très répandus puisqu'ils ont connus beaucoup de succès dans les combats.

Par contre, la copoera et le kung fu n'ont jamais réussi à percer dans le MMA parce qu'ils ne sont tout simplement pas de calibre. (Je fais un exception pour le kung fu de style Sanda qui est pratiquement du MMA aussi). La capoera et le kung fu sont des arts esthétiques, spectaculaires et d'excellentes disciplines de mise en forme, mais ne sont pas efficace en combat réel contre des combattants aguerris de certains autres styles. Je ne aprle pas au travers de mon chapeau quand je dis ça, les débus de la UFC ont proposé des combats avec des combattants de différents styles purs (dont le kung fu entre autre) et ces combattants ne se sont jamais démarqués. Par ailleurs, j'ai personnellement combattu plusieurs pratiquant de différents style de kung fu et ai toujours largement eu la main haute sur eux: tout simplement parce que leur style de combat n'est pas un bon style de combat. Leurs techniques sont mal adaptées à un combat réel. Je pourrais en discuter, l'expliquer et le démontrer pendant des heures, mais ce n'est pas l'objectif ici, alors je vais me contenter d'une simple observation: pour qu'un style d'art martial soit efficace dans un combat réel, il doit être praiqué dans un contexte de combat se rapprochant le plus possible de la réalité. Sinon, la pratique dans un contexte "irréel" change la donne et pousse à inventer et adapter des technique squi visent à performer dans ces environnement irréel et non dans un vrai combat. Si on ne fait que regarder le taekwondo olympique (avec casques et plastrons), c'est un combat irréel et un style assez inefficace dans un combat réel parce que les participants n'ont pas le droit de frapper avec les mains au visage (absence de garde défensive au visage donc: les combattans se fatigueraient pour rien à se tenir les bras dans les airs alors que nulle attaque ne viendra là), ont des plastrons et des casques pour se protéger (ils ont donc une mauvaise idée de l'intensité d'un impact réel et peuvent sous-estimer les attaques d'un adversaire) ne peuvent pas s'aggriper ou se jeter au sol (pas besoin d'expliquer ça, c'est évident le problème que ça apporte). Beaucoup de style de kung fu ne combattent même pas sous prétexte que c'est trop dangereux (ils sont donc pratiquement incapables de combattre lorsque le moment est venu). L'essentiel des problèmes des styles d'arts martiaux vient du fait que la plupart des styles avec frappe (boxe, taekwondo, karaté, etc) n'ont jamais le droit d'aggriper ou de projeter un adversaire et à l'inverse un style plus orienté sur le grappling (judo, jiu jitsu, lutte, etc) ne tiennent aucun compte des frappes. Donc, les sytles purs ne peuvent pas (ou très peu) survivre dans un combat ou beaucoup d'attaques et de maneuvres sont permises: il faut hybrider.

Vincent a dit…

Cela dit, il y a quand même des combattants dont le style ressort comme étant très typique ou différent, j'en nomme deux par souci de concision: Randy Couture (lutte gréco-romaine) et Lyoto Machida (Karaté shotokan entre autre). Ce sont deux combattants aux styles particuliers et différents et qui connaissent beaucoup de succès.

De plus, le style "dominant" présentement au MMA (les style dominants finissent toujours par changer au cours de quelques années) c'est la lutte. Les lutteurs sont bons pour contrôler le combat qu'il soit debout ou au sol. Ces temps-ci les lutteurs ont plus de succès que les combattans qui font du jiu jitsu ou de la boze thaï.

Sans vouloir t'offenser Alex (je t'assure que ce n'est pas du snobisme ou de la condescendance) 4 ans dans un style d'art martial, c'est très peu. Pour arriver à bien maîtriser un style et connaître, je considère que ça prend environ 10 ans de pratique sérieuse. Ça peut être moins long si c'est une formation intense, mais elle doit être très intense... Maintenant, faut-il avoir 10 ans de pratique derrière la cravate pour comprendre un combat de MMA? Non, bien sûr. Mais pour repérer les subtilités d'emblée? Je dirais oui et même c'est limite. Il y a tellement de volets à comprendre qu'il faut s'adapter, observer et écouter les analystes pour bien saisir ce qui se passe.

Cela dit, je ne suis pas d'accord que ces différentes viennent d'exécution personnelles d'un même style: un coup de pied circulaire (ou mawashi ou round-house kick) donné par un pratiquant de karaté, de boxe thaï ou de taekwondo sont tous différents et je n'arrive personnelement pas à les confondres. La boxe thaï lève le genou droit devant, pivote en se servant beaucoup de la hanche pour convertir une trajectoire verticale en trajectoire horizontale, frappe avec le tibia et apporte la main opposée au visage. Le taekwondo groupe le coup de pied au niveau de la hanche en un mouvement circulaire, frappe avec le pied avec une trajectoire horizontale du début à la fin. Le karaté (mais y'a plusieurs styles) va pivoter le pied au sol et même le déplacer pour amorcer le coup de pied, frappe avec le tibia et lève la jambe assez tard dans la frappe. Tout ça a une grande influence dans le combat. Le pratiquant d'un des style peut arriver à placer un coup dans une situation ou un autre n'arriverait pas à le placer à cause des différences techniques mentionnées plus haut. (Je peux malheureusmenet pas faire de schéma, alors il faudra se contenter de mes mots pour se donner une image).

Il faut aussi se dire, au niveau des coups de pieds, que se sont des attaques dangereuse pour celui qui les lance s'il n'est pas très confiant. L'équilibre est en danger pendant la frappe et la moblité s'en ressent. C'est pourquoi on voit plus souvent les coups de pied les plus simples (coup de pied circulaire, coup de pied avant), mais les autres coups de pied sont de plus en plus utilisés aussi (voir le dernier combat de Mirko Cro Cop qui nous a bien démontré le coup de pied crocheté ou le coup de pied marteau) ou encore Anderson Silva avec ses pressing kick typique du taekwondo.

Wow... Super long comentaire finalement.

Sur une note finale, je pense que tu n'as tout simplement aps eu la chance de voir des combattants très typiques ce soir-là.

Voilà!

Vincent a dit…

Ah ben!!! Gen m'a battue d'une minute pour répondre... Bon commentaire Gen, on dit essentellement la même chose encore une fois. :p (C'est marrant, on soulève pratiquement les mêmes points... Je reconnais bien mon élève! :)

Gen a dit…

@Vincent : lol! Ouais, mais moi je l'ai fait en moins de mots ;p hihihihi

Vincent a dit…

@Gen: Le pire, c'est qu'à chaque fois je me dis "Je vais répondre brièvement" et là le sujet m'emporte, je m'enflamme et voilà, je dépasse la limite de 4096 caractères et je dois couper mon billet en deux... oups!

Que veux-tu? Le sujet me passionne, m'habite. Je le vis depuis tellement longtemps que j'en ai énormément à dire. C'est un sujet où j'en sais beaucoup et où la plupart des gens en savent si peu, alors je n'arrive pas à me retenir de vouloir transmettre mes connaissances et ma passion. C'est tellement mystérieux pour plein de gens alors qu'en fait c'est si scientifique...

Bon ça y est, me voilà reparti. Je m'abrège et je ronge mon frein jusqu'à la prochaine discussion... :)

Alexandre Babeanu a dit…

Oulala, oui effectivement, un réponse bien complète!!

@Vincent: Non, mais j'"étalais" mes 4 ans de karaté et de judo juste pour dire que je n'étais pas néophyte (puis-je dire ça quand même, me l'accordez vous??), de là à dire que j'étais un master, ya tout un monde... Pour dire: en 4 ans, je me suis hissé à ceinture bleue. Quand on est bleu, on n'est pas maître, et on le sait! J'ai arrêté pour des raisons perso... Cela dit, je persiste, tout ce que tu expliques rajoute encore de l'eau à mon moulin: ce que j'essaye d'exprimer, c'est que les differences entre les combatants vont en s'amenuisant et en devenant de plus en plus subtiles, preuve ton explication, interessante pour le moins, des differences entre round-house kicks (que je connaissais en partie, au moins. Mais c'est sans doute un exemple facile, au sol ça se complique encore plus).

En gros il me semble qu'on arrive à une "hybridation" (quel mot bizarre) de tous les styles "full contact" (boxe Thai, Taekwondo, karaté), les autres styles, ceux qui ne sont soit pas full contacts, ou pour lesquels il n'y a pas de compète (voir Aikido) ne sont pas représentés. Pourquoi?
--> Parce que les styles full-contact sont, à mon avis, les moins dangereux pour le pratiquant. Car sinon, s'il y avait des morts à chaque entraînement ou match, bin il y aurait beaucoup moins d'apeptes!

Par exemple, le kung-fu: un master d'ici, à Vancouver, m'a dit une fois dans son école (j'ai dû prendre 1 cours une fois je crois) que c'était parce que chaque coup au kung fu est conçu pour tuer (ils frappent directement à la gorge, etc). Donc un vrai maitre Kung Fu devrait, en théorie, te tuer du premier coup, s'il arrive à te toucher, et un sparring de kung-fu pourrait clairement être fatal à chaque combattant...

Et de plus, vous le dites vous même: on a bannis les coups potentiellement mortels, comme les coups de pieds sur les gars à terre, etc... Bin y-en a vachement plein d'autres, des coups mortels, et les styles MMA ne les comprennent pas. Prend le Krav Maga par exemple, chaque coup est conçu pour péter un os ou exploser la tête de l'adversaire. M'étonnerais qu'on voit beaucoup de compètes de Krav Maga.

Donc, vous voyez-bien que cette hybridation (quel mot!) est (heureusement) limitative, et uniformisante.

Bon, enfin bref, oui c'est interessant, oui, faut que je vois tout ça de plus près (j'y retourne dès que possible!) et finalement, qu'ils y comprennent grand-chose ou pas, ça plaît visiblement à beaucoup de monde!

Gen a dit…

@Alex : Alex, relis svp. Non, les différences ne vont pas en s'amenuisant. Simplement, chacun essaie de combler sa technique avec autre chose. Alors plus personne n'a de trou immense dans son jeu, mais chacun garde ses particularités.

Maintenant, les coups de Krav Maga n'ont rien d'extraordinaires : ce sont simplement des coups qui visent des cibles plus faibles (directement les articulations, les tempes, les parties génitales). Ils sont très bien, mais ce sont des coups de full contact classiques, simplement dirigés vers des cibles précises, les plus faibles du corps humains. (D'ailleurs, la tempe est une cible légale en MMA : c'est pas pour rien qu'ils se tiennent les mains aussi hautes).

D'ailleurs, dire que les coups mortels ont été interdits au MMA, c'est mal s'exprimer : ce sont les cibles dangereuses qui ont été bannies.

Pour le Kung Fu, oui, on s'est fait raconter la même chose (les maîtres peuvent tuer d'un coup, donc le sparring est dangereux) très souvent. Malheureusement, comme ça fait plus de 100 ans qu'ils sortent à tout le monde cette explication, leurs styles n'ont pas été testés depuis longtemps et ne valent plus grand chose. Si leur technique de coup était si bonne, elle serait utilisée en full contact (parce qu'il y a pas grand cible interdite).

L'Aikido n'est pas représenté parce que l'aikido pur n'est pas assez complet. Mais plusieurs combattants japonais ont un fond de judo ou d'aikido.

C'est très drôle cette discussion en fait, parce que c'est le genre de mythes que tu nous répète qui ont été réglé par les UFC. Tu vois, au début des UFC, il y avait seulement ça des styles "purs". Même des grands maîtres de Kung Fu et à l'époque il n'y avait pratiquement aucune règle. (Le premier UFC disait : pas le droit de mordre ou de mettre les doigts dans les yeux).

Les UFC ont permis de démystifier deux choses : 1- un style pur, c'est jamais bon dans toutes les situations 2- un humain, c'est facile à mettre KO, mais contrairement à ce que prétendaient les maîtres de Kung Fu et de Karaté c'est dur à tuer en maudit en frappant dessus sans arme!

Il n'y a eu qu'un mort à date en MMA. Par contre, les fractures des orbitres (Koscheck en a eu 2), des mâchoires, des mains, des pieds, des bras, des côtes, etc, se comptent à la pelle. Ça c'est sans compter les genoux, coudes et bras disloqués, ainsi que les nombreuses coupures. C'est dangereux un match de MMA, parce que le corps est poussé à bout.

Par contre, le sparring, à moins d'accident, est beaucoup moins risqué, parce que tous les pratiquants connaissent leur corps, leurs capacités et qu'ils y vont pleine rapidité, mais pas pleine puissance ou alors pleine puissance, mais pas pleine rapidité.

Finalement, tu vois, ce qu'on aime du MMA, c'est qu'ils ont enfin amené un aspect scientifique, une confrontation directe, dans toute la mystique entourant les arts martiaux. Les règles des combats se rapprochent le plus possible des situations de confrontation réelle.

Je te suggère de t'informer un peu sur l'histoire des UFC avant de dire que les arts qui n'y sont pas représentés sont les plus dangereux sur les pratiquants. Parce que, désolée, mais tous les styles se sont essayés. Alors tu parles à travers ton chapeau ;)

Vincent a dit…

@Alex: ... Je tombe des nues... Tu es vraiment sérieux quand tu nous sors des conneries de maître de kung fu? C'est pathétique.

C'est exactement le genre de chose qui ne tient pas debout. Et exactement ce que les premiers UFC ont démenti: ces prétendus maîtres ne valent rien en combat réel. Ça tient de la religion leur affaire: on te demande de croire sur parole sans preuve. Et tu n'en aura jamais de démonstration ou de preuve, tout simplement parce qu'ils n'oseront jamais se battre pour vrai. N'importe quel coup peut viser une cible plus ou moins mortelle et n'importe quel coup peut être donné avec plus ou moins d'intensité. Quand quelqu'un te dit: "Je suis trop fort, je ne peux pas me battre parce que sinon je vais tuer." C'est de la bullshit: il ne veut pas se battre parce qu'il a peur de perdre et de perdre la face en même temps.

En plus de vingt de pratique, j'en ai vu des prétendus maîtres. Tout ceux que j'ai combattu ont perdu ou ont toujours refusé de combattre, et j'ai beau être doué, je ne suis pas surentraîné comme les types de MMA.

En passant, l'aïkido c'est légal en MMA. Pourquoi on en voit pas alors: parce qu'ils se font casser la gueule en MMA.

Sans blague, si c'est pour nous tenir des propos pareil, tu pourrais les garder pour toi.

Gen a dit…

@Vince : Ouille, la dernière phrase...

@Alex : Sans blague, tes propos sonnent à nos oreilles comme un type qui se pointerait dans une convention de paléontologue en niant l'existence des dinosaures et en disant que c'est un complot des américains! Alors tu excuseras les débordements.

On a entendu tous ses arguments-là 100 fois... et ceux qui ont mis les UFC sur pied les avaient entendus aussi! lol!

Alexandre Babeanu a dit…

Ouch... On ne vous apprend pas à garder votre sang-froid, dans votre dojo ? Me semblait pourtant ne pas être monté sur mes grands chevaux... « si c'est pour nous tenir des propos pareil, tu pourrais les garder pour toi. ». C’est typiquement moi ça, je fais faire le contraire de ce qu’on me dit de faire… C’est que ça fait froid dans le dos cette phrase, et pour une discussion sur le MMA ?? Et bin, je suis vraiment déçu là , vraiment. Je ne pensais pas…
Le MMA n’est vraiment ce n’est pas une religion pour moi. A vrai dire, je m'en fous bien au fond que des types trouvent ça plus efficace de se taper dessus en jiu-jitsu qu'en boxe thaï ou qu'en kung-fu. De toute manière on dirait bien que ce sont les styles genre lutte/Jiu-jitsu les plus forts :
http://www.youtube.com/watch?v=JjK0g-cDJI4&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=JGcJSzp-Utk&feature=related
ET justement !! Oui, ET justement. Vous n’avez PAS compris mon propos, j’en suis navré. Je réessaye…
Petit scénario : vous êtes un p’tit jeune qui rêve d’être champion de MMA, vous allez choisir quel style ? Kung-fu, Karaté, Judo ou Brazilian Jiu-jitsu ??
Vous vous renseignez.
Et puis, bien vite (vous n’êtes pas fou) vous prenez Jiu-jitsu, parce qu’ils font même ça chez les marines et que oui, c’est prouvé ET efficace, même contre tous les autres styles.
Et puis voilà, le MMA devient une arène de Jiu-Jitsu ! Plus de question là-dessus, un gars qui se présente en MM sans un bagage jiu-jitsu est complètement inconscient.
Et debout ? Bin karaté ou autre, on s’en fout, ou pas loin, c’est à peu près la même chose, la boxe anglaise suffirait bien en fait, du moment qu’on met l’autre par terre et qu’on essaye de lui tordre le bras ou la jambe !
C’est exactement ça que je dis : le MMA devient uniforme !
Oui, on a, comme vous le dites vous-mêmes, essayé les arts « purs » avant. Et au fil de son l’évolution Darwinienne, ne sont restés que les styles vraiment efficaces. Voilà, c’est l’uniformisation des styles vers ce qui marche, et c’est tout à fait normal, c’est pareil en ingénierie informatique (Googlez « Java Design Patterns » par exemple), il faut vraiment être aveugle pour ne pas le voir !!!!!!!!
Par ailleurs, et de plus, je reviens à la popularité du MMA : vu la panoplie de téléspectateurs présents dans le bar quand je regardais les matchs, ce soir là, je suis prêt à parier que 90% d'entre eux ne captaient rien non plus à toutes ces subtilités qui vous font frémir. La boxe aussi c’est populaire, n’empêche, niveau style, c’est aussi toujours pareil et 90% du public s’en tape bien des petites subtilités techniques.
Et puis, s'il vous reste un brin d'humour (ce reste à déterminer), vous pouvez toujours jeter un œil à ça (mon préféré c’est le vieux qui est spécialiste du « Yin Technique », trop fort):
http://www.spike.com/video/whats-deadliest/3045385
Finalement, et tout de même, tout master d’art martiaux que tu sois, Vincent ; note que même si je parle à travers mon chapeau (et je n'en suis toujours pas convaincu, au contraire) ? JE SUIS RESTE POLI, CE QUI N'EST PAS TON CAS. Et même là, je reste poli. C'est le yogi en moi, je pense...
"You must be the change you want to see in the world" disait Gandhi.

Gen a dit…

@Alex : Je te ferai remarquer que j'ai souligné que les propos de Vincent étaient problématiques.

Sauf que tu persistes et signe en une chose Alex : tu continues à parler à travers ton chapeau. Tu le fais très poliment, bravo, mais c'est tout aussi insultant pour nous qui essayons de te donner une information factuelle. Ce n'est pas notre premier article sur le sujet et pourtant à chaque fois tu sembles avoir oublié tout ce qu'on a pu dire la fois d'avant!

Le MMA, c'est un sport de stratégie, de coups et de contrecoups. Non, il n'y a pas d'uniformisation, au contraire. Mais bon, tu ne veux pas entendre l'explication.

Et peut-être que 90% des amateurs ne comprennent pas tout ça (quoique j'ai un doute étant donné que les bars où on sort sont pleins des gars avec qui on s'entraîne), mais est-ce que tu tiens à continuer à faire partie de ce 90%?

Enfin, passons à autre chose.