vendredi 22 octobre 2010

Bilan de l'arrêt de travail

Quand j'ai su que j'allais devoir passer deux semaines clouée au lit (bon, disons à mon sofa), je me suis dit : "Super, je vais écrire en masse!" :)

Ouais, c'est ça. Rêve en couleur, Gen!

La première semaine, les médicaments m'ayant rendue complètement amorphe, j'ai lentement blogué, surfé, écrit des courriels et lu un peu, entre deux siestes.

Cette semaine, par contre, j'ai commencée en lion. Les médicaments étant pratiquement terminés, j'avais regagné mes facultés. J'ai donc écrit le plan de mon projet pour le Nanowrimo, commencé à jeter les bases de la suite de mon roman jeunesse et travaillé sur deux nouvelles qui me trottaient dans la tête depuis un bout...

Malheureusement, le bilan final est décevant. Un gros bof! Le tome II du roman jeunesse a une chance de voir le jour (en assumant que l'éditeur ne me renverra pas le tome I par la tête en hurlant des bêtises...), mais les deux nouvelles avancent pas. Je vais les finir, par principe, mais j'ai pas l'impression qu'elles vont donner grand chose. Elles manquent de... je sais pas. Quelque chose.

Me connaissant, si j'arrive à trouver ce qu'il faut pour les sauver, l'éclair de génie va me tomber dessus dimanche soir ou, pire, lundi matin dans l'autobus qui m'amène au bureau.

Mes muses sont ben fines, mais elles ont eu l'air de penser que l'arrêt de travail les concernaient aussi...

Addendum : Je sais ben pas comment je vais arriver à faire une semaine de boulot la semaine prochaine. Je suis encore crevée et m'asseoir droite fait mal...

12 commentaires:

ClaudeL a dit…

Des muses groggy!!! Pas fiables!

Gen a dit…

@ClaudeL : En effet! :p

Pat a dit…

Vilaines muses!

Évidemment, c'est quand tu seras occupée à autre chose qu'elles viendront te quémander de l'attention.

Gen a dit…

@Pat : Elles sont comme les chats j'pense : elles se foutent de nous 90% du temps, mais si elles décident qu'il faut qu'on s'occupe d'elles, on les a constamment dans les jambes! Lol!

Frost.Blast a dit…

« les deux nouvelles avancent pas. Je vais les finir, par principe, mais j'ai pas l'impression qu'elles vont donner grand chose. Elles manquent de... je sais pas. Quelque chose. »

Elles sont pas mûres, c'est tout. Si ça sort pas, ça sort pas, faut pas forcer et les terminer « par principe. » Si la pomme est pas mûre, tu vas pas la peinturlurer en rouge en te disant « il faut qu'elle soit mûre! »

Gen a dit…

@Frost : C'est qu'elles m'encombrent la tête depuis longtemps, alors je veux les coucher sur papier pour faire de la place dans mes neurones ;)

Ensuite, peut-être, dans quelques années, elles seront mûres et je pourrai soit les retravailler, soit les ré-écrire de zéro.

C'est comme ça que ça marche pour moi.

Isabelle S. au boulot a dit…

Ah la la la la!! Les muses était à Québec hier. C'est pour ça. Et je peux te dire qu'elle étaient inspoirantes. (OK est plate ma blague!)

Je vais un peu dnas le sens de Frost.Blast la base est là, mais le punch est juste pas prêt.

Ça va venir et oui, l'inspiration a un brin de félin en elle.

Gen a dit…

@Isabelle : Ben renvoie-les vers la Rive-Sud svp! :P

François Bélisle a dit…

Elles sont au moins venues manger de la poutine!

Gen a dit…

@François : Oui, mais en vitesse!

Isa Lauzon a dit…

J'abonde dans le sens des autres : laisse-les dormir, tes nouvelles! Oui, termine-les pour te vider l'esprit, et après, au dodo, et passe à autre chose!

Moche, moche, de devoir rentrer au boulot quand on ne se sent pas encore tout à fait prête... Le café Starbucks va être bon en titi, hein? :D

Gen a dit…

@Isa : Ouais, mais ce sera pas cette semaine. Voir message qui sera publié dans 3, 2, 1...