lundi 20 septembre 2010

Un petit deuil

Quand on constate qu'on a un problème de santé, me semble que la dernière chose dont on a envie, c'est de se présenter à l'hôpital et de devoir y patienter pendant des heures dans l'attente d'un médecin. Si on a mal, on va souffrir longtemps sur notre chaise droite. Si on est inquiets, on va pouvoir broyer du noir en quantité et s'imaginer à l'article de la mort.

Et si on a un processus de deuil à faire, la salle d'attente c'est pas le meilleur endroit.

Pourquoi je parle de processus de deuil? Parce que depuis sept semaines, il y avait un petit être qui avait élu domicile dans mon bedon. Sur les conseils d'une sage amie, j'en avais pas parlé ici, au cas où... Le "cas où" s'est produit dans la nuit de jeudi passé : je me suis mise à saigner abondamment, signe que l'embryon venait de lâcher prise. Les médecins disent "fausse couche" ou "avortement spontané". Pour moi c'était surtout "adieu bébé".

À l'hôpital, on a découvert que j'avais probablement fait non pas une banale fausse couche, mais que je semblais avoir commencé à expulser une grossesse extra-utérine. Ils m'ont donné un médicament (un genre de chimiothérapie légère) pour s'assurer que je me débarasserais bien du reste. Je vais avoir des prises de sang de contrôle à faire dans les prochaines semaines pour être certaine que tout est réglé et que je ne risque plus l'hémorragie interne. Et je vais espérer ne pas avoir trop d'effets secondaires de la chimio.

Mais bon, vous inquiétez pas trop : je vais bien présentement. Je me sens globalement mal foutue à cause du traitement, je suis fatiguée de mes émotions et des longues heures d'attente et j'aurais aimé faire mon deuil ailleurs qu'aux urgences de l'hôpital, mais sinon ça va. Pour le bébé, ce n'est que partie remise. Au moins là Vincent et moi savons qu'on est tous les deux fertiles.

Enfin, bref, c'est pour ça que j'ai écrit un message cryptique vendredi et que j'étais pas au Saint-Bock pour le lancement de Brins d'éternité. Ce n'est que partie remise pour ça aussi, promis!

39 commentaires:

Elisabeth a dit…

Bien contente de savoir que tu vas quand même bien. Prompt rétablissement! Prends soin de toi et reviens-nous en forme et, éventuellement, enceinte... Je vous souhaite ce p'tit bonheur à tous les deux... ;)

Pat a dit…

Je suis désolé Gen. Sincèrement.

Pour ce que ça vaut, sache que je t'envoie toutes mes ondes positives.

Prenez soins de vous, Vincent et toi.

Philippe-Aubert a dit…

Mes sincères condoléances -- j'imagine que toi et Vincent étiez en train de former des projets autour de l'enfant à venir et d'envisager les changements de vie que ça allait apporter... Et maintenant tout ça disparaît -- pas juste un embryon qui part mais tout ce dont on l'entourait. C'est une forme de deuil, certes, mais un deuil quand même.

J'ignore les détails, mais si Dame Nature est intervenue à ce stade, c'est sans doute qu'elle avait une bonne raison. Mais surtout, comme tu dis, ce n'est que partie remise: vous pourrez en faire d'autres, des petits samourais :-)

Courage.

Gen a dit…

@Élisabeth : La forme va bien aujourd'hui. Pour le "enceinte", les essaies ne pourront pas reprendre avant quelque mois, mais oui, j'espère bien connaître ce bonheur là éventuellement! :)

@Pat : Toutes les ondes positives sont les bienvenues :) Après deux jours dans un hôpital, on n'en a jamais de trop!

@Phil : En effet, c'est surtout les projets qui prennent un coup avec cette histoire. En même temps, on s'entend qu'avec une grossesse ectopique, ma santé était assez gravement en danger. Alors Dame Nature a été très gentille de faire ce décroche ce petit embryon-là avant qu'il ne me cause une hémorragie interne!

Et ouais, on va en fabriquer d'autres des petits guerriers! hihihihi

claude b. a dit…

Dure épreuve, Gen. Heureusement, tu vas bien. Je t'envoie moi aussi de bonnes pensées!

Karuna a dit…

Je suis avec toi. Je vous envoie moult pensées positives. Prends le temps de bien digérer tout ça.

Isabelle S. a dit…

Quelle dure épreuve... Je sais ce que c'est ce type de deuil. Tout le questionnement qui vient avec et toutes les phases. Je l'ai vécu, il y a bien longtemps.
On survie, et on en apprécie grandement plus ceux qui arrive après.

Je te souhaite que la suite des événements se passent selon tes désirs.

Gen a dit…

@Claude B. : Merci!

@Karuna : Je connais juste une manière de passer par-dessus les deuils : continuer à vivre. Je suis bien partie pour, si la santé veut bien suivre (pour l'instant, elle est hésitante, mais coopérative)

@Isabelle S : J'espère aussi que la suite va être plus facile. J'ai pas tellement envie de repasser par là une autre fois.

Annie Perreault a dit…

J'ai fait deux fausse-couches avant que ça colle pour de bon. Je suis toute avec toi, Gen, je comprends parfaitement ce que tu vis et je te souhaite un prompt rétablissement. :)

Gen a dit…

@Annie : Merci. Je sais pas si je vais avoir le courage de m'essayer encore deux fois si la prochaine s'accroche elle aussi dans une trompe de Fallope. J'ai été chanceuse de me sauver de l'hémorragie interne.

Yves a dit…

Je t'envoie quelques pensées positives durant cette triste épreuve..courage! :)

Gen a dit…

@Yves : Merci.

@Tous : C'est fou comme ça fait du bien de vous lire ce matin! :)

M a dit…

Je compatis énormément. Tu vas voir, bientôt tu vas l'avoir ton petit rayon de soleil!

Luc Dagenais a dit…

Ouille, ouille, ouille!

Moi aussi je vous suis avec vous deux de tout cœur. 8...-(

Gen a dit…

@M : Je me console en me disant que j'en ai pour quelques mois encore à pouvoir dormir! :p

@Luc : Merci.

Frédéric Raymond a dit…

C'est la vie qui décide et souvent elle décide pour le mieux. Prends soin de toi et ne perds pas espoir.

Gen a dit…

@Fred : Dans ce cas-ci, la vie m'a fait une fleur. Si j'avais pas eu des signes évidents de fausse-couche, c'est l'hémorragie interne qui m'attendait. Alors, en effet, je dois me dire que c'est pour le mieux!

Pierre a dit…

Dure épreuve. Surtout lorsqu'on espère notre premier enfant. Je compatis beaucoup aussi. Sylvie est passée par là. Et la grossesse qui a suivi a été merveilleuse pour elle, et le petit tout aussi merveilleux.

Prends soin de toi.

richard tremblay a dit…

Bon courage à tous les deux. Pour être aussi passez par là récemment avec ma tendre et douce, je peux dire que c'est dur. Je suis avec vous deux de tout cœur.

PS On t'a manqué au Saint-Bock, c'est sûr, mais nous avons trouvé un verbomoteur de remplacement : Jonathan R.

Anonyme a dit…

Je suis vraiment désolée pour toi, Gen... et je suis contente que tu ailles bien. Oui, Dame Nature a fait ce qu'il fallait, mais c'est un deuil à faire.
Je pense à toi, jumelle spirituelle guerrière ;-)
Pascale

Gen a dit…

@Pierre : Merci. Je me rends compte que c'est plus fréquent que je ne me l'imaginais. Dommage qu'on en parle pas davantage aux futures mamans : le choc serait moins grand!

@Richard : C'est vrai, vous avez vécu ça récemment vous aussi, je me rappelle. ... et pour le Saint-Bock, même moi j'arrive pas à interrompre Jonathan :P

Gen a dit…

@Pascale : Merci beaucoup, consoeur guerrière. :) Pour le moment, je fais comme après n'importe quelle défaite : on panse les bobos et on se prépare à reprendre pour le match de revanche ;)

Michel Gingras a dit…

Je compatis. Dis-toi que ce n'est que partie remise.

Pierre H.Charron a dit…

Bon courage à toi et Vincent. Je te souhaite un prompt rétablissement et une belle grosse bédaine dans les mois futurs. Prends soin de toi .

Gen a dit…

@Michel : Oui, je vais me concentrer là-dessus.

@Pierre : Ouais, on dirait que j'ai pas le choix d'apprendre à prendre soin de moi :p

Alexandre Babeanu a dit…

Vraiment désolé d'apprendre ça Gen. Mais il faut sans doute se réjouir tout de même de cette etonnante "intelligence" qu'a nos corps. Ils nous défendent, souvent malgré nous, des dangers internent qui nous guettent... D'après ce que tu décris, c'est sans doute pour le mieux...

Mes pensées pour vous deux, en tout cas, et comme tu le dis, la prochaine fois sera la bonne! Bon courage.

Vincent a dit…

@Tous: Merci, pour les bons voeux, c'est bien apprécié. :)

Gen a dit…

@Alex : Mouais... je trouverais mon corps plus intelligent s'il s'était rappelé où il est supposé mettre l'embryon! :p Non, sans farce, en effet, ce qui s'est passé est, au final, pour le mieux.

Benoit Bourdeau a dit…

Il n'y a pas grand chose à dire dans ces moments tristes. Les mots sont faibles comparativement à l'émotion que tu dois vivre.

La tête dans les étoiles... a dit…

Je vous envoie plein d'ondes positives aussi. Et je vous souhaite que la prochaine fois arrive rapidement !

Gen a dit…

@Benoit : Le deuil est déjà plutôt résolu. Si tôt dans la grossesse, ce n'est pas comme si j'avais eu le temps de m'attacher.

@La tête dans les étoiles : Merci pour les ondes. On en a jamais de trop. Je pense qu'elles font effet : je vais déjà pas mal mieux.

Céline a dit…

C'est une étape difficile, mais on en sort plus fort. J'ai connu cette affreuse expérience, et elle nous apprend à être patient et à accepter ce qui est arrivé. Bon courage à toi!

Gen a dit…

@Céline : Merci.

ClaudeL a dit…

Je n'ai pas vécu l'expérience personnellement, mais je sais ce que c'est la salle d'attente et encore plus tout ce qui nous passe par la tête.
Mais au moins vous êtes deux. Et puis on finit toujours par être après... Heureusement que le présent aussi finit par passer.
Suis de tout coeur avec vous deux.

Gen a dit…

@ClaudeL : En effet, on fini toujours par être après. Faut d'ailleurs décider d'y être au plus vite je crois! :) Merci!

CJ a dit…

Un peu en retard mais sache que je compatis également. En espérant que tout aille pour le mieux. Prends soin de toi.

Gen a dit…

@CJ : Merci.

Gabrielle S. a dit…

Mes condoléances Geneviève.

La vie nous réserve bien des surprises et quand celles-ci ne sont pas heureuses et qu'on l'apprend au jour le jour, il faut l'accepter sur le coup, mais pas s'y apitoyer perpétuellement. Dans ta situation, il y a toujours des solutions - qu'elles viennent de toi ou de la vie. J'espère que tu recouvriras la santé, et retrouvra la chance (ou possibilité) d'avoir un nouvel être en toi, qui, cette fois, sauras tenir bon, et faire de toi, la plus heureuse des mamans! (Yé, la rime!) Prends soin de toi! ;-) Mes amitiés, GS.

Gen a dit…

@Gabrielle : Merci des bons mots! :)L'apitoiement n'est jamais mon fort, alors oui, je regarde déjà en avant.