mercredi 1 septembre 2010

Changement de rythme

Je pensais écrire beaucoup pendant mes vacances. Pourtant, jusqu'à maintenant, je n'ai pas été tellement productive. J'ai écrit un peu, oui, mais j'ai surtout fait des activités que je n'avais pas fait depuis longtemps... comme m'écraser sur le divan avec un livre déjà lu et le savourer, sans essayer de l'analyser ou de prévoir un billet à son sujet. Délicieuse sensation!

Je me rends compte que mon rythme de travail des derniers mois a été infernal. Boulot, tâches ménagères, écriture, entraînement, blogue ici et blogue sur Côté Blogue... Épuisant.

Je prends donc des résolutions pour la rentrée. Je vais sans doute être un peu moins souvent sur le blogue. Oh, je vais continuer mes billets hebdomadaires (quoique... il est encore possible que j'arrive à me résoudre à ne faire que trois billets par semaine... je vous avertirai), mais vous aurez sans doute des réponses à vos commentaires seulement une fois par jour. Le midi ou le soir, j'ai pas encore décidé... mais une chose est sûre : je vais arrêter de me précipiter ici durant mes pauses. Faut que j'apprenne à m'aérer l'esprit!

D'ailleurs, je retourne de ce pas faire circuler un peu d'air frais entre mes deux oreilles (y'en a qui vont dire que ça doit pas être trop dur...) :p

Addendum
Aux autres amis-blogueurs : vous consacrez quoi comme temps à votre blogue, vous? C'est quoi le cadre que vous vous êtes donné pour que ça vous bouffe pas trop de temps?

19 commentaires:

Frédéric Raymond a dit…

Bonne chance avec tes nouvelles résolutions! Ça va être dur, mais on va s'habituer...

Gen a dit…

Le problème avec les résolutions, c'est toujours de les tenir! :p

Philippe-Aubert Côté a dit…

La farniente sur le divan, parfois ce n'est pas un luxe :-) Un ami m'a dit qu'il s'en imposait de courtes séances fréquentes pour éviter de crouler d'épuisement et là, de devoir passer une semaine entière sur le divan... (Hé pas celui de M. Freud, quoique...)Hé hé.

Pour ce qui est du temps passé sur les blogues... Perso, quand c'était nouveau pour moi le blogue, je m'obligeais à pondre un billet par semaine -- et il m'est arrivé parfois de placer deux billets, trois une fois. Ça dépend si je trouve de quoi d'intelligent à dire et surtout si j'ai le temps de le formuler intelligemment :-) (Je veux dire par là que rédiger un bon billet demande du temps et que je préfère souvent m'abstenir). Parfois j'ai des idées, mais je n'ai pas l'énergie ou le temps de faire un travail valable, alors... C'est pour ça que je rédige moins de billets scientifiques ou éthiques, parce que ça demande du travail et des vérifications que je n'ai pas le temps de le faire avec mon travail.

Ces temps-ci, si je place un billet par semaine ou par deux semaines, je trouve ça bien correct. Un jour, je me suis en effet posé cette question: qu'est-ce que je veux être dans le milieu SFFQ? Un auteur publié ou un blogueur? Parce que le temps consacré au blogue, c'est du temps non-consacré à l'écriture. Comme je veux être un auteur publié, j'ai choisi de consacrer mon temps à l'écriture d'histoires et j'ai mis le blogue de côté -- et je ne regrette pas. Je parviens quand même à placer un billet de temps en temps et j'avance d'autres projets -- d'où cette maxime que j'écris parfois sur mon blogue: "Le temps que je ne mets pas ici, je le mets ailleurs" :-) En fin de compte, les gens du milieu me connaissent, les autres peuvent tomber sur ce site qui est mis à jour de temps en temps et je travaille mon art dans la discrétion.

Tout ça pour dire, Geneviève, que si tu tombes à un billet par semaine, je crois que tu auras quand même une présence suffisante sur ton blogue et qu’en plus tu pourras avancer d’autres projets (comme ce petit roman dont tu nous a entretenu l’autre jour… hé hé…) Mais bon, à toi de choisir, ça dépend de la hiérarchie de tes valeurs personnelles...

Bon, me semble que je dois retourner au boulot. Assez de temps de blogue pour cette semaine :-p

Gen a dit…

@PA : lol! Merci d'être passé! ;)

Disons qu'un billet par semaine, pour moi ce serait trop peu pour le moment. Le blogue me sert à me faire connaître du milieu, oui, mais surtout à nouer des liens, à aller vers les gens.

Sortie de l'univers virtuel, je suis une solitaire dotée de goûts peu partagés (écriture et entraînement), ce qui réduit beaucoup mon réseau social ;)

Mais bon, c'est vrai que ça me bouffe du temps de relaxation et d'écriture. J'ai un équilibre à trouver.

Philippe-Aubert Côté a dit…

C'est exactement le bon mot: équilibre. Tu dois avoir un point d'équilibre ou de rupture temps de blogue vs temps d'écriture personnel qui sera différent chez les autres, et le tout sera de le trouver... Un bon petit exercice pour les prochains mois :-)

J'ai pas dit que je retournais au boulot moi? Je viens de dépasser le point de rupture temps de boulot vs temps de blogue, je vais me gronder moi-même si je persiste... :-p

Alexandre Babeanu a dit…

Comme Phil, pareil.

De plus, tu dis que le blogue te sert à te faire connaitre du milieu...En ce qui me concerne, je mettrai le turbo sur mon blogue dans cette optique quand j'aurai publié mon bouquin (qui a bien trîné la patte cet été aussi, le bougre, moins de divan, plus de plage, mais bon, faut se resourcer, hein?) - avant c'est vrai que la priorité est dans le bouquin, moins le blogue.

ClaudeL a dit…

Trop de temps mais j'aime ça.

Je pourrais quasiment copier coller le commentaire de Philippe-Aubert. À part le SFFQ qui signifie probablement science fiction fantasy du Québec?

Mais je dois me piler sur le coeur et sur les doigts pour ne pas succomber. Heureusement, je veux que mes billets aient un certain contenu, donc j'attends... Comme j'écris d'abord mes billets dans un fichier Word (ne serait-ce que pour avoir une copie sur mon disque dur), il m'arrive souvent de ne pas les publier. Le lendemain, je les trouve souvent ronchonneurs ou insipides.

Benoit Bourdeau a dit…

Philippe-Aubert a raison, le mot-clé est équilibre. C'est à toi de choisir. Quand tu te sens inspirée tu écris.

Je n'ai pas de fréquence pour écrire sur mon blogue. Jusqu'à date ça roule, mais il ne faut pas que ça devienne un fardeau.

Gen a dit…

@PA : En effet, mon équilibre est à trouver ;) Et va vite récupérer le tien là avant de m'accuser de ralentir le développement de la bio-éthique! ;p

@Alex : Ah mais se faire connaître avant de publier le roman peut être très utile aussi ;) Cela dit, si j'ai commencé le blogue dans cette optique-là, ça a changé depuis. J'ai découvert une communauté avec laquelle partager mes questionnements sur le style de narration, la teneur des contrats, les rythmes d'écriture, etc. C'est extrêmement précieux!

@ClaudeL : Oui, SFFQ = Science-fiction-fantastique-fantasy-Québec des fois on écrit SFFFQ ce qui est plus correct au fond... Et habituellement, mes billets sont prêts d'avance. J'en écris 5 le dimanche et je les publie dans la semaine, mais des fois, comme toi, en les relisant, je décide d'en faire sauter quelques-uns. Je suis pas encore tombée à court de sujet... sans doute parce que je papillonne entre les tranches de vie, les arts martiaux, les films, les livres et l'écriture. ;) Mais je suis la première à admettre que c'est pas souvent génial ;p

@Benoit : T'en fais pas : si c'était un fardeau, j'arrêterais. Mais j'aime la discipline que je m'impose avec mon billet quotidien. De toute façon, ce qui bouffe le plus de temps, c'est les discussions qu'on a ensuite en commentaires... mais c'est aussi le plus intéressant! lolol! ;)

Pat a dit…

Tu ne disais pas justement que ton blog avait permis à ton éditeur de découvrir ton existence?

Alors dans ce cas (même si je suis d'accord pour l'équilibre et tout), je crois que Gen ne gaspille pas son énergie en entretenant cet endroit comme elle le fait.

Et bloguer (quel infinitif atrocement laid) n'égale pas nécessairement botcher le reste de ses activités littéraires.

Ça ou je suis simplement égoïste et je veux continuer de lire La plume et le poing tous les jours :)

Gen a dit…

@Pat-the-cat : En effet, Pierre de Trampoline a découvert mon existence via mon blogue. D'où mon commentaire disant que se faire connaître ne doit pas nécessairement suivre l'écriture du roman... mais bon, j'avais quand même quelques textes publiés déjà.

Et non, je pense pas qu'écrire ici m'amène à botcher le reste... mais c'est sûr que des fois je consacre beaucoup de temps au blogue... est-ce que j'investirais nécessairement ce temps en écriture? Pas sûre... Enfin, je vais tenter l'expérience et on verra ;)

lolol! Dans ce cas-ci, je te donne le droit d'être égoïste ;p

Benoit Bourdeau a dit…

Oui, c'est vrai que répondre ça plus long... mais au moins, de tannant comme moi qui ont la mauvaise habitude de couper la parole (je m'efforce de corriger ce défaut) doivent lire avant de répondre!

Gen a dit…

@Benoit : Et les gens qui parlent peu ou pas vite ont une chance égale de s'exprimer! ;)

Isabelle S. a dit…

Effectivement, c'est difficile de trouver le point d'équilibre.

Personnellement, je blogue quand je peux. Je travaille un bon 37½h par semaine, j'ai 3 enfants et une maison 2 étages et un sous-sol à entretenir. Pas facile. Alors je blogue quand ça m'adonne.

Personnellement, je lis toujours sans analyser le livre, lire est un plaisir personnel et écrire un billet sur le sujet, c'est complémentaire. Je le fais souvent après une semaine ou deux quand j'ai le temps.
Je ne veux pas que l'écriture prenne toute la place, j'ai d'autre passe-temps qui me sont aussi nécessaire. Je peins, je fais du crochet, je lis, j'écris : j'accorde un peu de mon temps pour tout.

Contrairement à ce que dit Dominic Bellavance dans son dernier billet, j'ai besoin de faire un peu de tout. Je ne vise pas l'excellence dans chacun de ces arts et le temps que je leur accorde est différent car l'effet que chacun m'apporte est différent. La peinture me permet de me relaxer et c'est un beau cadeau à donner à Noël; le crochet me permet de me tenir les mains occuper en regardant la télé, cela me déculpabilise de rester assise là à ne rien faire; l'écriture est ma passion et la lecture me permet de faire le vide dans ma tête avant de dormir.

Je trouve l'équilibre quand je fais ce qui me plaît. La fréquence n'est pas un objectif : selon moi. Comme mon conjoint me dit : fais-le, tu le fais bien, mais organise-toi pour que ça ne devienne pas obsessionnel.

Gen a dit…

@Isabelle S : En effet, tu dois avoir un horaire chargé. Pour moi, par contre, il est clair que je ne me consacre qu'à deux passions : l'écriture (sous forme de blogue ou de roman) et les arts martiaux. La lecture est là comme pendant à l'écriture, qu'elle nourrit et complète.

Mais comme tu le dis : chacun son équilibre ;)

Yves a dit…

Je ne blogue pas aussi souvent que je le voudrais, mais comme j'ai lu dans certains autres commentaires, mon emploi du temps est très chargé : enfant, boulot (souvent + de 40 heures/sem), activités sportives, écriture de mon deuxième roman...bref le blogue tombe souvent bien bas dans l'échelle des priorités.

J'ai cependant pris la résolution de l'alimenter de façon régulière pour deux raison. Premièrement pour conserver mon intérêt et deuxièmement pour que les autres conservent un intérêt à le visiter. Je pense que c'est important de rester actif dans la communauté des auteurs québécois présents sur le web et dans les réseaux sociaux (Je suis aussi sur Twitter (wyvess).

Gen a dit…

@Yves : C'est exactement pour cette raison (conserver mon intérêt et celui de mes visiteurs) que je me dote d'un cadre fixe (tant de billets par semaine). Si j'adopte le "je blogue quand je suis inspirée", je vais cesser complètement assez vite.

Pour Twitter... y'avait un bon nombre d'auteurs un moment donné, mais plusieurs ont abandonné si j'ai bien compris. Mon incapacité personnelle à exprimer quoique ce soit en moins de 300 mots fait que vous m'y verrez jamais! hihihihi

Isa Lauzon a dit…

Moi, je blogue quand je peux, entre l'écriture et mes correspondances courriel... Des fois, je suis absente longtemps, mais j'ai plein d'idées de billets, juste pas le temps de les peaufiner comme du monde. Et parfois, pour d'autres, je mets tellement de temps avant de me décider à les mettre en ligne qu'ils ne sont plus d'actualité... alors je les jette à la poubelle!

Pour cotéblogue, j'ai beaucoup de mal à me discipliner à faire mes critiques de livres. Je lis beaucoup, mais je critique peu, parce que ça ressemble un peu trop à du travail et je n'ai pas toujours le goût... Va falloir que je me motive un peu... Parce que là, je suis égoïste : je lis de super trucs et je ne les partage même pas! ;)

Pas facile de trouver l'équilibre. Moi aussi, j'ai deux enfants, je travaille 33 h semaine, j'ai une maison nouvellement construite, deux chats, bref, je ne m'ennuie pas! Pour bloguer, je me couche plus tard... Je me lève plus tôt... et je me fais pousser des cernes sous les yeux, parce que ça fait joli je trouve! :p

Gen a dit…

@Isa : lololol! :) J'aime bien la remarque au sujet des cernes ;P

Côté blogue, tu as parfaitement raison : ça ressemble à du travail. En fait, je considère ça exactement comme du travail. J'y passe quelques heures la fin de semaine en me disant que je serai payée au bout du compte. Le mois où je recevrai rien, je sens que je vais abandonner aussitôt! :p

Seule différence dans mon horaire par rapport au tien : pas d'enfant ni de chat, mais des semaines de boulot plus longue, misère!