lundi 16 août 2010

Les films vieux d'action

Il est de bon ton depuis longtemps de dénigrer les films d'action de la fin des années 70 et du début des années 80, en citant, comme exemples typiques de navets Conan, Rambo et Rocky.

Ben j'm'excuse, mais je comprends pas.

Ok, Schwarzenegger, ce n'était pas un très bon acteur. Quoique. Il n'a pas une très grande variété d'expression, sauf que quand on lui fait jouer la montagne de muscle avec beaucoup d'instinct, mais peu d'intellect, tout le monde y croit. Même les Républicains qui l'ont élu en pensant le manipuler aisément y ont cru. Et Conan, pour des amateurs de fantasy, c'est quand même parmi les bons films qui ont été faits. Les effets spéciaux sont cheap, l'histoire ne sort pas beaucoup des sentiers battus, mais c'était du boulot honnête.

Depuis, Hollywood nous a fait subir Donjons et Dragons, ainsi que les interminables Narnia et The Golden Compass. Tous de très bon exemple du fait qu'on peut faire pire que Conan en fait d'histoire et de jeux d'acteur, même en partant avec des matériaux solides. Et puis du côté des acteurs ayant un registre limité, personne ne rit de Denzel-le-flic-noir-de-service-Washington. Pourtant, mettons qu'il manque de renouvellement lui aussi...

Stallone est un cas semblable. Non, il n'a pas un grand registre d'acteur. Il n'a même pas un physique particulièrement impressionnant si on le compare à Schwarzenegger. Et il a une diction d'empoté, ce qui fait qu'on l'a souvent, lui aussi, pris pour un imbécile. Or, c'est loin d'être le cas. En fait, c'est un scénariste de talent.

Vous me croyez pas? Pourtant, le premier Rocky est l'oeuvre de Stallone. Au sens littéral : il a écrit le film en plus d'y jouer. Et contrairement à ce que plusieurs semblent croire, non, c'est pas une histoire cheesy. Contrairement à la croyance populaire, Rocky ne gagne pas à la fin du premier film. À la fin, Rocky, un gars issu du milieu ouvrier, pauvre, peu éduqué, réussit à tenir 13 rounds contre Appolo, un boxeur millionnaire un peu amolli par la gloire. Et Rocky est très fier d'avoir tenu la distance (même s'il s'est fait démolir la gueule). Ce film, c'est une illustration du clivage des classes sociales aux États-Unis. L'illustration du fait que les pauvres ont beau faire tout ce qu'ils peuvent, c'est pas nécessairement assez pour qu'ils remportent le gros lot à la loterie de l'american dream... mais que le gros lot n'est peut-être pas nécessaire pour les rendre heureux. Bref, c'est loin d'être juste un film d'action. Plutôt un drame en fait. Une histoire touchante. Dans la lignée du Million Dollar Baby de Eastwood. Et personne ne prend Eastwood pour un con...

Rambo est d'un autre genre, je vous l'accorde. Stallone ne l'a pas écrit celui-là, mais il l'a scénarisé à partir d'un roman. Dans Rambo, on se tire dessus, on se bat, ça explose, le sang gicle... sauf que le premier film met en scène non pas des armées ennemies, mais plutôt  un vétéran de la guerre du Vietnam (Rambo) qui passait tranquillement son chemin quand des policiers d'une petite ville prennent peur en le voyant et décident de le rudoyer pour lui montrer qu'il n'est pas le bienvenu. Les violences réveillent les réflexes et les traumatismes du vétéran. Il réplique et, bientôt, il se retrouve avec tous les flics du coin sur le dos, obligé de défendre sa vie. Tout ça à cause d'un préjugé, celui qu'une bonne partie des USA profonds avaient contre les soldats s'étant battus au Vietnam. Dans ce film, Rambo est un homme brisé, qui ne comprend pas pourquoi à la guerre il avait des responsabilités, du travail, mais que depuis qu'il est revenu on le méprise et le chasse. Encore une fois, il y a donc une morale sous les scènes d'action...

Évidemment, par la suite, les franchises de Rambo et de Rocky ont été traites comme des vaches à lait par ce même Stallone (ce qui est tant qu'à moi une preuve de son habileté à jouer le jeu hollywoodien). Passé les premiers opus, la critique sociale a pris le bord, je vous l'accorde. Sauf que ça reste des films honnêtes, cohérents, qui racontent une histoire avec un minimum d'intelligence. On est loin des Defiance, Dead or Alive et autres 2012.

Bref, je ne comprends pas pourquoi ces films sont autant snobbés, surtout les premiers opus. En fait, plus j'y pense, plus la seule explication qui me vient à l'esprit, c'est que les gens qui les méprisent ne les ont pas vus...

Vous en avez peut-être une autre?

27 commentaires:

Anonyme a dit…

D'accord en partie. Commençons par débrouiller un peu le cas de Rambo. Le premier film mettant en scène le personnage de Rambo s'intitulait à l'origine "First Blood". C'est un bon film. Il a été rebaptisé "Rambo" dans certains pays, et quand la suite intitulée "Rambo: First Blood part II" a eu beaucoup de succès en salle. Cette suite est beaucoup plus simpliste et caricaturale que le film d'origine. La seconde suite est risible. Etc.
Pareil avec Rocky. Le premier film est bon. Je pense (de mémoire) qu'il était en nomination pour les Oscars. En tout cas, il a été nominé. dans certaines catégories. Ce sont les suites, de plus en plus niaiseuses, qui ont contribué à ce qu'on se moque de Stallone.
Pour Conan, par contre, j'ai revu quelques scènes à la télévision récemment. C'est un film mal foutu à quasiment tous les points de vue. Certaines maladresses sont dignes d'un film amateur. Pas facile à expliquer par écrit. Il faudrait qu'on s'installe avec un DVD; je te montrerais toutes les erreurs de réalisation, le montage tout croche, comment les combats sont poches, même pour l'époque (j'avais trouvé ça mauvais en allant le voir au cinéma).

Joël Champetier

Gen a dit…

@Joël : D'accord sur tous les points pour Rambo.

Pour Rocky, à part le tout dernier, il y a des choses très intéressantes pour des amateurs de combat dans chacun des films. Pas dans les combats eux-mêmes, mais dans la préparation, les impacts des aléas de la vie sur la carrière d'un combattant, etc.

Et Conan... J'ai pas besoin d'une séance avec un DVD : les combats sont horribles et, effectivement, la cinématrographie est digne d'une bande d'amateurs. ... Mais c'était un film de fantasy, chose rarissime quand même avant la vague "Harry Potter et émules". On dirait une partie de Donjons et Dragons avec un maître de jeu pas très inventif... C'est peut-être parce que ça me rend nostalgique des interminables parties de DnD du cégep, mais je m'en amuse encore en tout cas! hihihi :p

Luc Dagenais a dit…

Je suis pas mal d'accord avec ton billet; ces films avaient leurs qualités.

Par contre, pour le fantasy "rarissime" dans les années '80... De mémoire, je peux te citer dans la veine Sword and Sorcery: Dragonslayer, Excalibur, The beastmaster, The sword and the sorcerer, Clash of the titans, Krull et j'en oublie sûrement quelques uns.

Bon ça y est, je suis nostalgique, je travaille pas aujourd'hui et il pleut: vite vite au club vidéo!

M a dit…

Rocky a été très bien accueilli par l'industrie, si on se fie aux prix gagnés/nommés pour...

http://www.imdb.com/title/tt0075148/awards

Gen a dit…

@Luc : Oui, mais dans mon souvenir ils étaient tous encore plus mal faits que Conan! (J'ai Excalibur à la maison et dans les combats, les chevaliers se rentrent l'épée sous le bras pour faire comme s'ils avaient été touchés... :S)

@M : Par l'industrie, oui. Mon problème c'est plutôt le public. Ou disons les plus de quarante-cinq ans (génération de mes parents) pour qui Rocky c'est l'histoire-kitsch-du-bon-gars-qui-gagne-malgré-tout. À chaque fois, j'ai le goût de hurler. Il gagne pas dans le premier!!!

Luc Dagenais a dit…

@Gen: LOL pour Excalibur! Pour ce qui est de la qualité, oui... Je me rappelle que même a 9-10 ans, je trouvais souvent ça cheapo.

Pat a dit…

Je pleure en écoutant Rocky.

(Mais ce sont des larmes de vrai mâle)

Sinon, je suis d'accord avec ton billet. Et ce ne sont pas seulement les ''vieux'' qui snobent Rocky et Rambo. Ma blonde n'avait vu aucun de ces films et n'hésitaient pas à cracher dessus (mais s'il fallait que moi je chiâle contre Twilight... ;)).

Maintenant qu'elle les a visionné, son opinion n'a pas radicalement changé, mais au moins elle aime les premiers de chaque série (+Rocky 2 parce qu'il est très bon aussi).

Gen a dit…

@Pat : C'est exactement le phénomène dont je parlais : les gens qui crachent sur Rocky ne l'ont pas vu. Et je pleure dans les 3 premiers! (Micky meure dans le trois!!!)

Joe G a dit…

Juste pour dire l'inverse:

Quand on chiale sur Rocky on parle du 4, celui où le méchant Ivan Drago boosté au vilain stéroïde donne un coup de poing de 1850 lbs.

Quand on crache sur Conan on a tendance à mélanger le tout avec le très mauvais Red Sonja et bizarrement Beastmaster.

Quand on dénigre Rambo, c'est le 3e. Celui avec LA scène de la flèche explosive à 36 pouces du méchant. Et dificile de ne pas avoir le sourire quand Rambo aide les insurgeants afghans à se débarasser des méchants russes.

Pour les talents de Stalone derrière la caméra... il a perdu beaucoup de crédibilité après Stayin' Alive, la suite de Saturday Night Fever.

... maintenant j'ai la triste envie de me tappé Commando et Cobra.

Gen a dit…

@Joe G. : Le 4, c'est effectivement pas le meilleur Rocky! hihihihi :p Et la flèche explosive... Mouhahahahahahahaha!

Commando! "Just bodies!" Dans le genre film d'action boosté, y'a pas mieux! :P

Alamo a dit…

Je suis un fan fini des films d'actions de la "belle époque" du cinéma d'action, soit, les années 80... Et je vais faire comme si tu n'avais jamais écris ce billet. Blah blah blah! :p

Ce sont tous des films cultes et ce sont les défauts qui les rendes si sensas! :D

Anonyme a dit…

Luc cite: "Dragonslayer, Excalibur, The beastmaster, The sword and the sorcerer, Clash of the titans, Krull et j'en oublie sûrement quelques uns."

Je ne te le fais pas dire. En tant que fan de fantasy, j'ai effectivement trouvé les années 80 longues! Le seul de ces films qui est bien réalisé est "Excalibur", malgré quelques irritants. C'est certainement le plus beau -- la cinématographie, à l'époque, était vraiment surprenante -- et le seul bien interprété. Tous les autres cités, vus en salle, m'ont déçu. Et "Conan" était un de ceux qui m'avait le plus déçu. Je me disais, "Coudonc, est-ce que c'est impossible de réaliser un bon film de fantasy???"

Joël Champetier

Gen a dit…

@Alamo : Parfaitement d'accord! :)

@Joël : Ah ouais, faut admettre que Excalibur, ils avaient des acteurs, eux ;) Pour Conan... il avait peut-être suscité trop d'attente? Parce qu'à côté des autres, il est pas si pire.

Et quand est-ce que tu nous réalises un film de fantasy québécois? ;P

Gen a dit…

(Je compte "La peau blanche" comme fantastique)

Joe G a dit…

On est dans le cinéma fantastique des années 80 et personne mentionne Jim Henson (Labyrinth, The Dark Crystal)?

Pour être fair des films fantastiques c'est extrêmement couteux, puis je doute que le truc de remplacer des chevaux par des noix de coco fonctionne une 2e fois.
Aucun de placement de produit facile, puis avant les années 90 les effets de magie devait souvent être peint frame par frame.
Reste plus que des costumes en latex et du stop motion 50's style à la Ray Harryhausen.

Gen a dit…

@Joe : OUUIIIII! The Dark Crystal! :) C'était bon ça! :) (remarque, je le trouverais ptêt mauvais maintenant) et Labyrinth, c'était un précurseur de la vague Harry Potter avec un héros-ado (quoique la fille était plus vieille que ce que les héros de film sont maintenant).

Le look de Davie Bowie m'a donné des cauchemars quand j'étais petite! hihihihi Il avait l'air vraiment weird! (Sans tomber dans le classique des cheveux noirs avec la cape noire...)

Alamo a dit…

Je me suis procuré The Dark Crystal sur Blu-ray récemment. Donc avis au fan, l'achat en vaut ficthrement la peine, le niveau de détail visible sur les marionnettes et les décors est simplement phénoménale!

Gen a dit…

Wow! Moi je l'ai toujours vu en version VSH usée. Faudrait que je fasse un achat! :)

Alamo a dit…

Si tu as un lecteur blu-ray et une télé HD. Ça vaut la peine, en plus je crois qu'il est encore 14.99$ chez Archambault! ;)

Moi aussi je ne l'avais vu qu'en VHS (frissonne à l'idée répugnante d'avoir utilisé cet impure médium...)!

Gen a dit…

@Alamo : Heu, j'ai la télé HD, mais pas le lecteur... mais ça doit bien exister en DVD...

Pierre H.Charron a dit…

je suis un Fan fini de Rocky. surtout le 2 et le 3. Je ne me tanne pas de les revoir encore et encore.
Tu parlais de 2012 dans ton billet...Le pire film que j'ai vu ces dernièrs années...des trucages à la con et de l'invraisemblance à l'état pur.C'est même insultant pour mon intelligence.
J'ai regardé encore récemment la vielle séries de la Planète des Singes et je trouve tellement que ces films sont tellements bien faits et intelligents compte tenu des moyens de l'époque....Si je dois choisir entre Cornelius (Roody McDowall) et n'importe quel acteurs des films bidons à la 2012...Le choix n'est vraiment pas difficle faire.

Finalement, On a beacoup a gagné à revisiter nos vieux classiques!

Gen a dit…

@Pierre : À chaque fois que j'écoute un film pré-effets-3D, j'ai l'impression qu'à l'époque ils étaient obligés de nous prendre un peu moins pour des cons, parce que sinon le film s'écrasait.

Cela dit, Inception et le premier Matrix étaient là pour nous prouver que bonne histoire + beaux effets, c'est vraiment hot! :)

Alamo a dit…

@Gen: un lecteur blu-ray de base de Sony se vend environ 150$ (ce que j'ai), soit le même prix qu'un lecteur DVD de bonne qualité. Sérieusement si tu as une télé HD sans lecteur Blu-ray, tu manque quelque chose grave! :P Au pire, demande un lecteur BD pour noël la différence est incroyable en plus que la plupart des films coûte la même chose en BD qu'en DVD et que les lecteurs blu-ray upscale la résolution des DVD ce qui augmente légèrement la qualité de l'image! ;)

PS: Oui il doit encore exister en dvd normal par contre... ;)

Isabelle S a dit…

Oh Wow! Les Rocky, ils nous les repassent tous en rafale à ESPN Classique. Mon chum et moi on se lève systématique le matin de bonne heure pour les regarder café à la main. Ce sont des classiques pour moi et je ne suis pas une fanatique de combat.
Les années 80 sont pour moi aussi les années de Willow, Princess Bride (dans les parodies), L'histoire sans fin (j'adorais le dragon), The Last Unicorn (animation) et de mémoire, il me semble qu'il y avait une animation du Seigneur des Anneaux.
Je lis vos commentaires et je me rend compte que je ne suis pas aussi maniaque que vous.

En passant Geneviève, j'aime bien ton blogue. Je viens souvent faire un petit tour =).

Gen a dit…

@Alamo : Heu, si tu voyais ma collection de DVD, tu comprendrais pourquoi je n'ai pas encore de Blue Ray :p Je veux surtout pas pogner le goût de remplacer toute ma collection! lololol! Et je vois très bien le potentiel de ma télé sur le Xbox.

Sans blague, pour avoir expérimenté le Blue Ray chez des amis, oui, l'image est débilement claire, mais... mais la différence est pas assez grande pour que je change mon lecteur DVD tant qu'il toffe (faut dire que je m'étais payé un très bon Sony). Et non, les films Blue Ray continuent d'être plus chers. Même en location dans mon coin.

@Isabelle S: Ah bien bonjour et bienvenue chez moi! :) Tu as raison pour Willow, l'Histoire sans fin, Princess Bride, The Last Unicorn et l'animation du Seigneur des Anneaux! C'était dans les mêmes années (ah tiens et il me manque juste The Last Unicorn dans ma collection...) Par contre, c'était plutôt pour les jeunes ces films-là (sauf le Seigneur des Anneaux).

Et oui, on est un ti-peu maniaques :p

Anonyme a dit…

Pour répondre à la question de Gen, je rappelle que je ne suis qu'un scénariste, pas un réalisateur. J'ai participé à un projet de long-métrage d'animation de fantasy historique avec des vampires à Venise: le financement a été refusé par Télétoon et Téléfilm Canada. Suite à l'invitation d'un producteur, j'ai proposé un film fantastique mettant en scène des coureurs des bois au XVIIe siècle. Intéressant, mais beaucoup trop cher, même en co-production avec la France. Avec le même producteur, je propose un film basé sur les contes québécois. Ça fait deux ans qu'on essaie d'avoir une vision commune : pas facile. Mon roman "Les Sources de la magie" a été lu par un producteur de dessin animé, qui n'a pas donné de suite.
Depuis cinq ans, j'ai passé plus de temps sur ces projets que sur mes roman. Comme je ne crois pas qu'un seul de ces projets aboutira, je t'avoue que je suis en train de réviser mes priorités. Je ne regrette rien, c'est fascinant tout ça, mais on peut y perdre beaucoup beaucoup de temps. J'adorerais faire un autre film, mais mes romans, eux, ils sont publiés...

Joël Champetier

Gen a dit…

@Joël : Ah flûte alors ;) Une fille s'essaie! (Et je savais pourtant que tu n'avais "que" scénarisé jusqu'à maintenant... mais dans mon enthousiasme, je t'ai imaginé faisant le saut en réalisation! ;) hihihihi)