lundi 21 juin 2010

Revoir 24

Récemment, j'ai eu une de mes pires idées : j'allais réécouter la série 24 (24 heures chrono pour ceux qui l'ont vu en français) dont je possédais les DVD (achetés à l'époque où la série était à peu près inconnue).

Après tout, mis à part quelques scènes avec Terry Bauer (la femme absolument gossante du personnage principal, Jack Bauer) à partir de la douzième heures, j'avais bien aimé la première saison...

Ouille! L'effet de surprise avait dû y être pour beaucoup... Ça et la jolie gueule de Kiefer Sutherland (pour lequel j'ai un faible depuis qu'il a joué Athos).

À la seconde écoute, mettons qu'on voit les câbles avec lesquels ils ont fait tenir l'intrigue de la série (faut dire qu'ils les ont recyclés dans les saisons subséquentes). On se rend compte aussi que les scripteurs n'ont pas travaillé trop fort. Jack Bauer répète encore et encore les mêmes phrases (notamment Damn it!; We're running out of time; You gonna have to trust me; et You gonna tell me what I wanna know). Mon chum m'a aussi fait remarquer qu'aucune femme n'a un rôle utile et positif dans la série (il y a seulement des traîtresses, des boulets et des éléments de décor) et que la performance d'acteur de Sutherland se résume souvent à avoir l'air essoufflé en regardant à gauche et à droite et en parlant au téléphone...

Mais le pire dans tout ça, c'est qu'une fois que j'ai eu commencé à réécouter la série, j'ai pas pu m'empêcher de me rendre jusqu'au bout (au grand désespoir de mon chéri). Pourquoi? Ben parce qu'il y a tout de même des personnages sympathiques dans cette série et que quelques scènes sont vraiment bien faites. Et puis c'est très amusant de voir à nouveau cette histoire, où on tente de protéger la vie d'un sénateur Noir qui sera peut-être le prochain président, après l'élection d'Obama. :)

Par contre, je dois dire qu'après un second visionnement je ne peux qu'être d'accord avec ceux qui disaient que la série 24 a probablement servi de cheval de Troie au gouvernement américain pour faire accepter l'idée d'un plus grand usage de la force. Je ne sais pas si l'auteur de la série avait vraiment cette idée en tête ou s'il est juste arrivé avec le bon concept au bon moment.

Mais on peut s'interroger...

8 commentaires:

Pat a dit…

J'ai vu la première saison: très bon. Mais je n'ai plus ou moins le goût de me lancer dans les autres saisons. Dur à expliquer.

ps: Kiefer est bon, mais je préfère son père Donald parce qu'il est souvent méchant:)

Gen a dit…

@Pat : Tu fais bien d'éviter les autres saisons de toute façon :)

Pour Kiefer, j'aime le fait qu'il joue souvent des personnages avec une grande part d'obscurité. Athos était loin d'être "le gentil", tandis que Bauer est un psychopathe (malheureusement adouci de temps à autre pour les besoins de faire une histoire cute).

Mais, de fait, le père joue d'excellents méchants! :)

Francois Lambert a dit…

C'est vrai que 24, saison après saison, c'est pas mal du pareil au même, mais je crois qu'il faut juste l'accepter, ne pas trop réfléchir et juste se laisser porter par l'histoire. Je suis de ceux qui ont regardé la série depuis le début à la télé (pas en DVD) et je suis très triste que ça soit terminé. Elle a quand même révolutionné ce type de série télé dont certains ont tenté de recréer (Priso break, will travel, etc.)

Pour le rôle des femmes, disons que positif, ok, mais utile, je crois que Nina et Sherry sont très utile à l'histoire dans la saison 1 (et 2 ou 3). Mais ça change dans les séries subséquentes alors que des rôles de femme plus positifs ont été créer, Michelle, Chloe, Renee, et et plein d'autres.

Enfin, moi je trouve que c'est une excellente série si on accepte les prémisses et le fait que c'est tiré par les cheveux et que c'est tout du pareil au même, mais que l'histoire est racontée de façon efficace.

Finalement, je ne crois pas que ce soit une apologie de la force plus que n'importe quel autre série ou film. Si ça influence vraiment la façon de penser des gens, bien disons que le peu de Foi en l'humanité qu'il me reste s'en trouvera complètement détruite. Faut faire une différence entre fiction et réalité.

Vincent a dit…

La première fois que j'ai écouté 24h, j'étais complètement écoeuré après 12h. En le réécoutant, je crois que c'était après 2h ou 3h. C'est trop pénible: des phrases clichées, la situation n'évolue pas, les personnages "expert" de l'unité anti-terroristes sont les moins professionnels qui soient, trop de dialogues de remplissage... Non, pas capable.

Gen a dit…

@François : Comme je disais, un coup embarquée, j'ai pas réussi à lâcher plus que la première fois! hihihihi Alors j'suis parfaitement d'accord pour le côté efficacité. Pour les femmes, utiles à l'histoire en effet, mais belle gang de traîtresses! :p (Cela dit, j'adore quand même le personnage de Nina. Tant qu'à être traîtresse, elle y va à fond!)

Et je suis désolée pour ta foi en l'humanité, mais je pense réellement que d'avoir présenté l'usage de la force comme "cool" via le personnage de Bauer a dû influencer une partie du public américain.

@Vincent : lolol! Désolée de t'avoir réimposé ça! Le ferai pu! hihihi

Pierre H.Charron a dit…

Moi le problème, c'est si j'écoute une série comme 24 et que j'accroche au début, je suis pogné pour la suivre jusqu'à la fin....trop peur de me rendre compte qu'après fait que c'était la série de la décennie.

Exemple: J'ai boudé la série québécoise Omerta et quand je me suis rattrapé, je ne l'ai pas regretter du tout car pour moi c'est la meilleur série québécoise que j'ai vu.

Alors, je dois avouer que présentement je suis accroc à deux séries...24 et LOST...Je serai en deuil bientôt ;)

J'aimerais bien me taper la série Heroes dont j'ai vu la première saison

Joe G a dit…

bah, c'est d'la bonne télé. Le style que je regarde en fesant autre chose. Mais après trois saison je riais de l'intrigue donc j'ai arrêter.

Personellement je doute qu'ils ait eu une influence marqué sur la politique extérieur des É-U lors de l'admnistration Bush, mais je trouve triste que les réalisateurs aient été convoqué la maison blanche entant qu'expert en "enhanced interrogation technique".

@Pierre H.Charron, y'a pas de quoi s'en faire, FOX à déjà commandé "CTU" pour cet automne.

Gen a dit…

@Pierre : Même si j'accroche à une série, il m'arrive d'abandonner avant d'arriver au bout des saisons.

Et Omertà, ça reste mon coup de coeur télé à vie! :)

@Joe : Même problème pour moi. Un moment donné, les intrigues sont vraiment devenues trop ridicules.

J'avais entendu cette histoire de convocation à la Maison Blanche, mais disons que je continue de penser que c'était une rumeur :p Et je ne dis pas que la série a influencé la politique extérieure : seulement qu'elle a aidé à la faire avaler à la population.

CTU? Pour vrai? lolol!