vendredi 16 avril 2010

Pas une super semaine

Ouais ben ça a pas été une super semaine.

D'ailleurs, ça c'est ressenti dans l'écriture des billets, qui étaient plutôt sombres je trouve. J'ai des moments comme ça, désolée.

Mon humeur noire avait plusieurs motifs :
1- Le manque de sommeil chronique suite à une fin de semaine de fous (comme je dors peu la semaine, parce que j'apprendrai jamais à me coucher tôt, si je ne peux pas faire la grasse matinée au moins un matin de fin de semaine je deviens une vraie loque pour les sept jours suivants)
2- Une sous-dose de présence de Vincent (pris au bureau à faire, encore, du surtemps)
3- Le stress venant du fait que je commence un nouveau boulot lundi (dans une ambiance assez tendue merci)
4- L'absence de réponse d'un membre de la famille maternelle (dont j'espérais qu'il avait décidé de renouer la communication... en vain on dirait)
5- Les muses enfuies dans un monde parrallèle (où, j'espère, une autre moi-même a pondu une oeuvre géniale)
6- La privation d'endorphines générées par l'annulation des entraînements d'arts martiaux (étant donné l'absence du chéri)
7- Le désert qui semble régner sur les blogues ces derniers temps (je manque d'occupation dans mes heures de dîner... si ça continue, j'aurai pas d'excuse pour ne pas me remettre à écrire sérieusement)

Une partie de ces facteurs devant se résoudre dans les prochains jours (je devrais dormir et voir mon chum en fin de semaine), je vous reviendrai sans doute plus en forme lundi! ;)

7 commentaires:

Frédéric Raymond a dit…

Bon... C'est un cas de cheerleaders à ponpon, ou de cheerleadeux musclés si tu préfères... ;-)

ClaudeL a dit…

Y a des semaines comme ça! Comme si, attiré par quelques jours de chaleur et de ciel bleu, l'ours était sorti de sa tanière et s'aperçoit qu'il a été floué: c'est encore frisquet et tout gris. Et il grogne.
Mais le vendredi, jour d'espoir de toutes les possibilités pour les travailleurs, non?

S@hée a dit…

Moi aussi je trouve ça dur quand je suis privée de mon chéri et mon humeur s'en ressent. Je compatie.

Gen a dit…

@Fred : Merci, tu m'as fait rire.

@ClaudeL : Ouais, vendredi, jour de tous les espoirs. Même si je stresse pour lundi.

@Sahée : Au moins je suis pas toute seule à être dépendante affective ;)

Alexandre Babeanu a dit…

Bin si tous les jours étaient roses, ils ne seraient pas interessants... J'espère que la semaine prochaine sera meilleure pour toi. Bon courage.

Gen a dit…

Disons que ça fait longtemps que j'accumule la grisaille. Le printemps traîne de la patte, mais juste au-dessus de ma tête!

Merci pour les encouragements. Le nouveau boulot commence lundi... mais c'est simplement un changement de patron, pas d'environnement... J'angoisse un peu (beaucoup).

Benoit Bourdeau a dit…

Bonne chance!