vendredi 12 février 2010

Il y a presque dix ans

Un petit message plus personnel aujourd'hui. Une fois n'est pas coutume...

Il y a dix ans (moins deux jours), une jeune étudiante un peu déprimée consultait ses courriels dans le local de l'association de jeux de rôle du cégep.

Elle était déprimée parce que ses relations familiales battaient de l'aile et qu'elle était en couple depuis six mois avec un gars qui ne lui disait "je t'aime" que du bout des lèvres et qui avait oublié de lui souhaiter "bonne Saint-Valentin" ce matin-là... Bref, c'était une de ces journées où tout semble aller mal, humeur qui ne s'accordait pas avec les coeurs roses affichés partout.

C'est alors qu'elle avait ouvert le courriel envoyé par un de ses meilleurs amis. Il lui offrait, disait-il, un petit quelque chose pour la St-Valentin, en toute amitié.

Ce petit quelque chose, c'était une superbe photo d'une rose blanche, fleur de l'amitié fidèle. Une fleur que la jeune étudiante aimait au point de se l'être fait tatouer sur l'épaule.

La jeune fille savait bien, et le jeune homme s'en doutait probablement, qu'une rose, même blanche, même virtuelle, n'est pas innocente lorsqu'elle est donnée le jour de la Saint-Valentin.

Quelques jours plus tard, la vie de famille de l'étudiante battait toujours de l'aile, mais sa vie amoureuse avait changé du tout au tout. Elle avait accepté de tendre la main à un garçon qui ne tentait pas de l'éblouir avec les éclats de la passion, mais qui préférait lui offrir la pureté d'un coeur fidèle, d'un amour-amitié fusionnel...

...et inaltéré, onze Saint-Valentin plus tard.

C'est à mon tour de lui rendre la pareille, avec un peu d'avance. Pour toi, Vincent : 

Bonne Saint-Valentin à tous! Profitez bien de la fin de semaine :)

22 commentaires:

richard tremblay a dit…

Félicitations à tous les deux. Maintenant je comprends le pseudo de ton courriel. Un mystère de moins !

Gen a dit…

C'est vrai, tu devais te demander d'où ça venait! Hihihi ;)

Karuna a dit…

Wow... Ton billet est aussi délicieux qu'une bouchée de bon chocolat, les calories en moins! Merci pour le partage et bravo à vous deux.

Gen a dit…

C'est étrange de se faire féliciter pour une chose qui me donne encore maintenant l'impression d'être arrivée toute seule, le plus naturellement du monde.

Le seul effort que nous ayons fait en dix ans, ça a été de ne jamais perdre de vue le bonheur que nous avions déjà sous le nez.

Vincent a dit…

Wow!!! Tu parles d'une belle surprise! Je n'ai pas de mots!

Je t'aime! :D

Gen a dit…

J'ai hésité avant d'écrire ce billet. J'avais peur que tu sois pétrifié de gêne, lol! :) Mais bon, c'est le temps de l'année propice aux grandes déclarations.

Je t'aime aussi! :D

Elisabeth a dit…

Je vous souhaite encore des dizaines de St-Valentin ensemble... Profitez de votre bonheur ;)

Vincent a dit…

Ah, y'a pas de doute, je suis pétrifié de gêne! Mais disons que c'est une pétrification positive! ;)

Je suis quand même moins gêné qu'il y a 10 ans lorsque je t'ai envoyé cette petite rose. :)

Gen a dit…

@Elisabeth : Promis, on va continuer à en profiter. Bonne St-Valentin à toi aussi!

@Vincent : lol! C'est intimidant des fois un piton "envoyer" ;)

Éléonore a dit…

c'est trop cuteeeeee ♥
Sérieux je trouve que c'est un beau témoignage tout plein de charme.

Gen a dit…

@Éléonore : Ben merci :) Je trouve qu'on évoque pas assez souvent de ce genre d'amour-amitié si simple. C'est pourtant lui qui assure le bonheur quotidien une fois la passion refroidie. J'avais envie de partager ça avec vous!

Elisabeth a dit…

C'est vrai que beaucoup de couples modernes ont perdu de vue que la passion n'est pas éternelle, même si elle revient faire son tour à l'occasion. Une relation de couple durable, c'est tellement plus!

Gen a dit…

@Elisabeth : C'est le roc auquel s'agripper dans la tempête! :)

Guillaume Voisine a dit…

Sweet :)

Pierre H.Charron a dit…

Que vous ne faites qu'UN pour tous les Valentins à venir et bien au delà.
Bon week-end d'amoureux !

ClaudeL a dit…

Encore une fois, j'arrive en retard, ben disons, 15 commentaires plus tard.
Même si on savait qui était la cegépienne et qui allait être le gars-à-la-rose, c'était tout tendre et mou comme du caramel.
Et ç'a coulé jusque chez moi!

Gen a dit…

@ClaudeL : Ben non, t'es pas en retard. C'est la beauté du blogue : on écrit quand on a le temps.
Hum... j'espère que tu vas arriver à te dépêtrer de cette coulée de caramel! lol! ;)
(Ça change de l'impitoyable adepte des arts martiaux, hein? ;)

Une femme libre a dit…

Que c'est charmant! Longue vie à votre couple.

Gen a dit…

@Femme libre : Merci ;)

François Bélisle a dit…

Nice!

Isa Lauzon a dit…

Ahhhhhh... Romantique à souhait! Longue vie à votre couple!

Gen a dit…

;)