mardi 26 janvier 2010

Les Scarifiés de China Mieville

Alex m'avait suggéré cette auteur il y a déjà un bout de temps, en me disant que c'était de la fantasy pas comme les autres. Au cours de mes missions de bouquinage, j'ai fini par tomber sur un de ses livres, Les Scarifiés (version français de The Scar), et je l'ai acheté.

Je dois donc remercier officiellement Alex : la suggestion était bonne et le livre a tenu ses promesses :)

L'histoire des Scarifiés commence par l'abordage d'un bateau qui faisait la traversée entre la ville la plus puissante de ce monde et l'une de ses colonies. Les passagers du bateau se retrouvent donc enlevés par des pirates et transportés jusqu'à la citadelle flottante qui forme le coeur d'une véritable nation de flibustiers. Les chefs de cette nation ont des projets ambitieux, qui pourraient mettre en péril la matière même de leur monde. Évidemment, Bellis et Tanneur, les personnages principaux du roman, se retrouveront mêlés, pour le meilleur et pour le pire, à ces projets.

Au fil des pages, nous découvrons avec émerveillement le monde créé par Mieville, avec ses races humanoïdes hors du commun (dont des hommes-cactus), ses cultures étranges, son histoire mouvementée. D'ailleurs, l'originalité du monde de Mieville est ce qui fait la force de son roman, parce que son style d'écriture n'a rien d'enlevant ou de mouvementé. Rien de désagréable non plus par contre. L'action nous est souvent racontée après coup, mais c'est suffisamment bien fait pour qu'on ne se sente pas trop lésés.

Bref, Les Scarifiés de China Mieville est à lire si vous avez envie de découvrir un nouveau style de fantasy et de faire cette exploration tout doucement, comme vous feriez une longue promenade tranquille un jour d'automne.

Addendum
Ma nouvelle policière est écrite au tiers. J'espère la finir cette semaine, histoire d'avoir le temps de la laisser reposer et de la retravailler un brin avant de l'envoyer.

4 commentaires:

The Citizen a dit…

J'ai hate de pouvoir te lire !

Gen a dit…

@The Citizen : Hé, contente de te revoir/lire ;) Je te tiendrai au courant des prochaines publications ;) (remarquez ici l'absence de conditionnel...)

Alexandre Babeanu a dit…

Content que ça t'ai plu... Je conseille vivement "Perdido Street Station" du même auteur. Ecrit dans le même monde, ce roman précède "The Scar" (il y a d'ailleurs dans "The Scar" quelques références aux évènements survenus dans New Crobuzon dans "Perdido Street Station").

Autre note, l'auteur (que je n'ai lu qu'en version originale) écrit en fait très bien. Je suis en fait toujours soupçonneux des traductions, surtout en Fantasy... Donc pour ceux qui veulent/le peuvent, je conseille sa lecture peut-être en Anglais?

Pis ta nouvelle va paraître dans 'Alibis'? ou tu ne sais pas encore? Bonne chance en tout cas!

Gen a dit…

Oui, j'ai l'intention de mettre la main sur Perdido Street Station.

Pour avoir lu beaucoup de traduction, je dirais que celle-ci était excellente (hormis un anglicisme ou deux qui ont semblé avoir échappés au traducteur). L'auteur a cependant l'habitude de nous raconter les événements après coup au lieu de nous les faire vivre (d'où mon commentaire). Et ça, la traduction n'y peut rien.

La nouvelle dont je parle aujourd'hui est en cours d'écriture et je compte la présenter au concours Alibis. J'ai d'autres textes en attente ici et là (dont une chez Alibis, c'est peut-être à elle que tu fais référence?), mais pour l'instant, je pratique le sport préféré de l'écrivain débutant : l'attente angoissée ;p