lundi 2 novembre 2009

Je suppose que je suis rendue là...

C'est fait, je me suis lancée à corps perdu dans l'écriture de mon premier roman. Pas le premier que je commence, loin de là, mais le premier que j'ai bien l'intention de terminer.

Au cours des ans, j'ai souvent commencé des romans. Le plus souvent, c'était des histoires de fantasy. À la glorieuse époque de mes études secondaires, j'en ai terminés quelques uns (quoique c'étaient plutôt des novella puisque le plus long atteignait tout juste 35 000 mots). Sans doute parce que, à cette époque, j'écrivais avec innocence, sans réaliser tous les pièges qui me guettaient (et dans lesquels je suis joyeusement tombée).

Depuis que j'ai acquis un peu plus de jugement et de métier, je ne me suis pas risquée dans le territoire du roman. Ayant vu la quantité de travail que requérait une nouvelle, j'avais trop peur de la tâche colossale que ça représentait. J'ai bien commis quelques novella, mais rien de plus de 20 000 mots. Tous les embryons de roman sont restés à l'état de chapitres d'introduction et de plan détaillé.

Là, profitant de l'excuse du Nanowrimo et du fait qu'il m'est de plus en plus facile de mener mes nouvelles jusqu'à bon port, j'essaie de faire éclore l'un de ces embryons de roman. Si tout se passe bien, ce sera une fable fantatisque sur l'idée du bien, du mal et de la damnation. L'idée m'en est venue pendant mon année d'enseignement...

Après une journée de travail, j'ai un honorable 6000 mots de fait. Un dixième de la tâche. On dirait que je suis en bonne voie... (Faut dire que j'avais tellement de notes et de bouts de texte d'écrits que j'ai à peine écrit la moitié du total, mais bon, c'est le résultat qui compte!)

Une petite tape dans le dos pour m'encourager? ;)

10 commentaires:

S@hée a dit…

*tape tape*

Je sors les pompoms et je fais une danse de la victoire!!!

Vincent a dit…

Bravo! Lâches pas! J'ai hâte de lire ça! :)

Gen a dit…

Merci, vous êtes fins! :)

KGirard a dit…

Six Mille!

C'est très bien! Je t'encourage fortement à continuer, tu n'en sera que plus fière! Mais ne te mets pas trop de pression quand même...vas-y à ton rythme. On réalise un rêve en ayant du plaisir et non du stress...

Bon Succès

Keven
(un lecteur occasionnel de ton blogue)

Gen a dit…

Ah ben, bonjour Keven! :)

Merci des bons mots. Et non, je me mets pas trop de pression... Preuve : je suis même pas inscrite officielle au Nanowrimo. Je fais juste surfer sur la vague ;)

Isa Lauzon a dit…

Félicitations et bon courage! Ton expérience acquise avec les nouvelles te sera profitable, j'en suis certaine. Amuse-toi bien!

richard tremblay a dit…

J'ai vraiment la plus vive admiration pour ceux et celles qui sont capables de se lancer un défi de cet ampleur, et facultativement de le gagner.

Bravo, donc, Geneviève. Bon courage. Tu comptes mettre des extraits un moment donné ?

Gen a dit…

Oui, oui, je vais mettre des extraits de temps à autre, promis :)

Pierre H.Charron a dit…

Et Vlan ! pour la tape dans le dos ! Lâche pas et garde le focus et nous on fait les Pom-Pom Boys ! GO-GEN-GO pour une course NanoWrimo GO-GEN-GO un jour tu sera sur une tablette de Archambeault ! GO-GEN-GO.... bon OK ca suffit chu essouflé moé là ! ;)

Sans farce, Bonne chance !

Gen a dit…

Merci Pierre :) C'est plus du courage qu'il me faut que de la chance. Mais ça va pour l'instant...