lundi 14 septembre 2009

Plaidoyer pour le taekwondo

Dans La Presse, on mentionne que des commissions scolaires ont décidé de ne plus offrir de cours de taekwondo en parascolaire, parce que l'activité est jugée trop risquée pour être assurée.
La liste des activités trop dangereuses pour être assurées incluent aussi : les descentes en eau libre, les voyages en petits avions, le bungee, la trampoline et tous les sports de combat avec contact, à l'exclusion de la lutte olympique et du judo (pourtant, j'ai déjà fait des chutes assez solides au judo...).

Les écoles qui offraient les cours de taekwondo sont découragées (et je suppose que celles qui donnaient du karaté ne sont pas heureuses non plus). L'activité était vue comme excellente pour la discipline des jeunes, leur estime d'eux-mêmes, leur gestion de la colère...

Pas besoin de spécifier que ce sujet me touche de plus d'une manière. Avant de rencontrer Vincent et de découvrir le taekwondo, j'étais hyper-tendue, craintive, j'accumulais les émotions négatives, je ne m'aimais pas et je ne faisais presque pas d'exercice... Bref, la petite boulotte-première-de-classe-stressée-mal-dans-sa-peau typique.

Dix ans et une ceinture noire plus tard, mes amis de l'époque ont du mal à me reconnaître. Je suis devenue sportive, beaucoup plus calme, sûre de moi... encore dix ans et je devrais avoir le droit de me considérer zen. ;)

Mon seul regret dans tout ça : ne pas avoir découvert ce sport plus tôt!

Alors ça me décourage de voir que des jeunes pourraient être privés de cette discipline merveilleuse à cause d'un désir bébête et maladif de sécurité et de surprotection... doublé des objectifs mercantiles de compagnies d'assurance qui ne veulent pas inclure les sports de combat dans leur couverture de base.

Fallait que j'en parle.

6 commentaires:

S@hée a dit…

Je suis d'accord avec toi.

Fallait que je te le dise ;)

Vincent a dit…

C'est sûr que ça rend l'accès à la discipline plus compliqué et que ça donne moins de visibilité. C'est dommage, mais heureusement pas catastrophique. Ceux qui ont aimé ça pourront poursuivre à l'extérieur du cadre scolaire.

Pour ce qui est des compagnies d'assurances qui ne veulent pas offrir de couverture pour des cours de taekwon-do en activité parascolaire, je ne vois aucune bonne raison! Les cours de football ou de hockey sont-ils moins dangereux? J'en doute fort!

S@hée a dit…

Les gens deviennent parano de la protection. Ça me tue parfois, On tombe dans les extrêmes. Pendant le carnaval d'hiver à l'école, les plus vieux peuvent aller patiner dans un aréna du coin... mais le port du casque est obligatoire. Quoi? Je suis bien placée pour connaître les risques des taumas crâniens, mais y a des limites non?

richard tremblay a dit…

On vient d'enregistrer Benjamin dans un cours de TWD. Ça commence le 21. Pour les raisons que tu explqiues, Gen. On a hâte de savoir s'il va aimer ça.

Gen a dit…

Oh! Tu viens de lui faire un superbe cadeau Richard. :) J'espère aussi qu'il aura à la piqûre (à cet âge-là, ça dépend beaucoup du prof)

Alexandre Babeanu a dit…

Ouaip, les assurrances inventent n'importe quoi pour pas payer, classique. Je suis bien content que ma fille fasse du tae Kwon Do en tout cas, ceinture bleue et elle aime ça. Elle ne s'est pas encore vraiment pris de méchant coup, mais elle n'a que 10 ans. Elle a le temps!

En ce qui me concerne, je découvre le rugby, me suis même fait mon premier claquage à la jambe officiel au rugby. "Ca, c'est un sport d'Homme" comme dirait mon père ;).