mardi 1 septembre 2009

Le danger des blogs - mise à jour

Il y a eu une discussion chez l'Ermite au sujet d'un bouquin (http://lermitederigaud.blogspot.com/2009/08/96-un-tour-en-arkadie-francine.html). Si je comprends bien, le JC qui me tape sur les doigts n'est autre que Joël Champetier, le rédacteur en chef et directeur littéraire de Solaris. Disons qu'il est pas tombé sur la bonne fille pour ce qui est d'accepter avec le sourire de se faire faire la morale (surtout par quelqu'un qui reste partiellement anonyme).

Merde, le résumé du bouquin avait l'air très moyen (même si j'avais aimé le précédent de la même auteure), les pages que j'ai survolées ne m'ont pas convaincue de l'acheter et Richard me confirme qu'il a trouvé le tout ennuyant. Jusqu'à maintenant, je suis plus souvent qu'autrement d'accord avec lui (même sur le Vide, que j'ai pas aimé outre mesure, mais dont les pages me semblaient à moi aussi tourner toutes seules). Alors j'ai remarqué que même les grands peuvent se planter (sans avoir lu le bouquin... c'est vrai, c'était pas bien, je le referai plus jamais, j'ai eu ma leçon, merci). Le terme pouvait sembler un peu fort peut-être, mais bon... je crois qu'un roman est supposé divertir et que s'il ennuie, l'auteure s'est plantée. Le pire, c'est que je m'interrogeais surtout à savoir si ladite auteure ne s'était pas plutôt empêtrée dans les problèmes classiques des suites...

Enfin, disons que je viens d'être confrontée aux dangers des blogs et qu'à force d'avoir le courage de mes opinons, mon nom ne sera sans doute pas dans les petits papiers de la direction littéraire de Solaris pour les prochains mois (d'ici à ce que Champetier oublie toute l'affaire).

Oh well... J'en serai quitte à utiliser un pseudo pour soumettre (et me faire refuser) mes prochains textes ;p

Addendum : à défaut d'autre chose, ça met de l'action! hihihihi

Re addendum : Bon après que JC lui-même se soit manifesté, il semblerait que ce n'était pas Champetier (Richard m'avait induite en erreur en inscrivant @Joël). J'en suis quitte pour une belle frousse ;) Moi je prends la chose en riant en tout cas.

Re re addendum : Et Joël aussi, soit-il béni par toutes les puissances célestes! (Quoique... les éditeurs étant les divinités des auteurs, ma terreur au début de cette histoire le prouve, qu'y a-t-il au dessus d'eux?)

26 commentaires:

Vincent a dit…

Tant qu'à moi, une opinion à savoir que quelqu'un s'est planté ou non en écrivant un bouquin, ne devrait avoir aucune influence sur la réception des textes de la personne qui a émit son opinion.

Si tu te fais refuser des textes parce que tu as dis que quelqu'un s'est planté dans son bouquin et que cette opinion a déplût à la personne qui évalue tes textes: il a un grave problème de conflit d'intérêt et de discrimination à quelque part. Enfin, à tout le moins, c'est très peu professionnel.

L'important dans un texte, c'est le texte, pas la personne qui l'écrit ni ce qu'elle pense.

Ça fait gué-guerre de voisins ça. Pas chic. Enfin, si tu penses que ton nom va être snobbée, prend pas de chance et utilise un pseudo...

ClaudeL a dit…

C'est le danger de toute opinion émise en public. De tous côtés d'ailleurs. C'est ainsi qu'un lecteur se fait une idée des blogueurs mais des commentateurs aussi.

Gen a dit…

Ben y'a un problème de conflit d'intérêt : Solaris et le roman sont tous deux publiés chez Alire. Mais bon, je suppose que si je suis assez bonne, il me publieront pareil. ;)

Gen a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rackham Le Rouge a dit…

Le pouvoir ne donne pas forcément le bon goût, et quelquefois quand une maison d'édition coule, c'est souvent la faute de ses directeurs, qui n'ont pas choisi les bons livres !
Tu as raison d'être toi-même, Gen. De toutes façons, le moment venu, ce monsieur se faer un plaisir de te dire :
"Ben, vous voyez, je suis tolérant d'avoir accepté votre manuscrit après cette histoire de blog !"
Non ? ^^

S@hée a dit…

Gen, je pense que vous êtes tous les deux des adultes. Les opinions sont personnelles. La complaisance est notre ennemie.

Vraiment... :-) Ya pas d'inquiétude.

richard tremblay a dit…

Il ne faut pas faire de procès d'intention à Joël. Depuis 20 ans qu'il est à Solaris, sa réputation est impeccable.

En ce qui a trait au blogue de Fractale Framboise, il faut prendre ça avec un grain de sel. Joël, Daniel et Claude sont des professionnels de l'écriture qui écrivent pour vivre et qui en vivent, bravo. C'est un travail avec ce que ça comporte d'inconvénients assez lourds.

Gen a dit…

Ça rassure quand même d'entendre ça! (surtout les encouragements à rester moi-même hihihihi)
;p

Frédéric Raymond a dit…

La morale de l'histoire, c'est peut-être juste qu'il ne faut pas critiquer un roman qu'on n'a pas lu...

Gen a dit…

@Richard : Ah là là! J'attaquais pas sa réputation quand même! Mais, comme toi, je remarquais qu'il aura pas de préjugé favorable en voyant mon nom la prochaine fois. On vient de taper sur un produit que la ligne éditoriale de Alire, qu'il doit appuyer puisqu'il travaille pour eux, a cautionné.

Et je remarque que ni Claude, ni Daniel ne vont jusqu'à dire qu'ils "haïssent" écrire. C'est quand même fort comme terme... ça illustrait mon propos des dangers des blogs (vite écrit, mais ça reste).

Gen a dit…

@Fred : je me cite moi-même :

"Le pire, c'est que je m'interrogeais surtout à savoir si ladite auteure ne s'était pas plutôt empêtrée dans les problèmes classiques des suites..."

Je me demandais si Richard aurait quelque chose à dire à ce sujet.

ClaudeL a dit…

Un truc de journaliste: pour ne pas avoir de procès (d'intentions ou autres) sur le dos, écrire au conditionnel et poser une question plutôt que d'avoir l'air d'affirmer.
Ne serait-ce pas mieux?

Alexandre Babeanu a dit…

Coucou, allez, je me jette dans le debat... Je n'ai pas non plus lu le livre de Francine Pelletier, donc la je n'ai pas grand chose a dire. Mais je souhaitais juste ajouter deux choses...

1. Nous sommes tous influences par les critiques des autres. C'est sur il vaut mieux tout voir/lire pour se fonder sa propre opinion, mais je trouve moi que le temps est precieux, et que si on peut eviter certaines oeuvres qui ne nous apporteraient pas ce que l'on recherche, et bien evitons les, gagnons du temps. Remercions les critiques pour leur travail, surtout si on est d'accord avec eux la plupart du temps. Ce sont d'ailleurs la les raisons du succes de sites comme IMDB ou Rotten Tomatoes, pour le cinema...

2. Un mot sur Joel, que je n'ai jamais rencontre personallement, mais avec qui j'ai eu la chance d'avoir quelques echanges dans le passe. Je trouve qu'il fait un travail epatant pour promouvoir les nouveaux auteurs SF au Quebec et au Canada. La revue Solaris est la plus vieille revue de SF francophone du monde, c'est pas si mal, et je pense que Joel y fait un bon boulot (a lire ce que j'y lis, mais la c'est mon opinion, hein). En ce qui me concerne, je ne me ferais pas de tracas a ta place Gen, tout au plus se souviendra-t-il de toi si tu lui soumet un texte, et cela piquera-t-il peut-etre sa curiosite? On ne peut pas maintenir un revue au top en n'etant pas professionel, donc pas d'inquietude a avoir, je pense.

Enfin bon, les blogues sont souvent des debats, faut s'attendre a ce que les gens ne soient pas toujours d'accord :).

Gen a dit…

Alex, tu viens de résumer le tout je pense! :)
C'est toujours bien de te lire.

Les Moufettes a dit…

@ClaudeL: Pour avoir été journaliste pendant une douzaine d'années, on ne peut pas se cacher derrière le conditionnel. C'est pire! C'est soulever le doute, le flou, la supposition, etc.

Je retire maintenant ma grosse orteil du débat...

Anonyme a dit…

Salut Gen,

Juste une question comme ça : est-on sûr que le JC dont on parle est bien Joël Champetier ? Ça ne me paraît pas clair, si ?

Pascale

Philippe-Aubert Côté a dit…

Permettez-moi une petite remarque: d'où tenez-vous l'information que le JC en question est Joel? Celui-ci signe de son nom complet je crois. Ça peut être un tas de personnes -- Jésus CHrist peut-être mais ça m'étonnerait. Je vérifierai avant d'aller plus loin et de s'enfoncer les pieds plus en avant dans les plats (j'adore le libellé du billet :-) )

Philippe-Aubert Côté a dit…

Ah ben, Pascale, tu m'as battue! Mais mon commentaire est plus beau que le tien, na! ;-p

Pierre H.Charron a dit…

Gen, à la lueur de ce que je lis, je crois que ce JC (car jusqu'à preuve du contraire c'est d'un JC que l'on parle ) a émis son opinion et que c'est bien comme ca. les blogues ont cette vocation parfois de faire bousculer les discussions et de créer un débat,controverse ou tout autre interrogations. Dans ce cas, je comprends les propos que tu as voulu avancer et peut-être que JC a fait une autre interprétation qui se justifie très certainement et que maintenant que tu t'es expliqué plus en détails, il pourrait donner sa réplique et ce dans un but constructif. PAr contre,Le poids de l'argument ne devrait pas faire état du statut et de la notoriété de quiconque. Les propos de chacun ont la même valeur et la même prestance. Sur ce, j'espère que cette mésaventure n'altèrera pas le partage de tes opinions, car je les trouves très intéressantes. Et si ce JC est bien celui de Solaris, je crois sincèrement qu'il en a vu d'autre et le succès de son produit est garant de son intégrité.ALors, continue d'alimenter ton blogue À ta facon et j'espère de te lire dans Solaris un jour. Et À JC, continue d'émettre ton opinion dans les blogues du Québec, c'est la rancon de la gloire de tout blogueur et ton opinion a déclenché un bel échange ici, avec la houle que ca a donné mais aussi avec un respect que j'aimerais souligner ici.

Philippe-Aubert Côté a dit…

Je viens de trouver où il me semblait avoir vu un "JC", qui semble se dissocier d'ailleurs de "Joel C.", sur le blogue même de l'ermite, et pas dans le billet à l'origine de cette discussion.

http://lermitederigaud.blogspot.com/2009/08/94-brins-deternite-n-24.html

Ça prouve deux choses: de 1) que je jette souvent un coup d'oeil sur le blogue de l'ermite et 2) que si ma mémoire pouvait se souvenir de tout de la même manière dont elle se souvient des petits détails accidentels de ce genre, j'aurais toujours eu 100% à l'école :-)

Anonyme a dit…

Rectifions tout de suite le tir ! JC = Jean-Claude (merci maman !).
Pour ce qui est du reste, ce n'était qu'une opinion — la mienne. La critique de Richard est la sienne, celle de Gen… A-t-elle émis une opinion ? De lecture, j'entends ? Je ne crois pas, non… C'est son droit de dire ce qu'elle veut, c'est notre droit à tous sur le Net… Mais quand nos propos (critiques, jugements, etc.) sont fondés, quand on a fait l'effort de lire ce qu'on rabroue publiquement, pour moi, çà toujours plus de poids. Il ne faut pas mélanger droit de parole et lâcheté intellectuelle. Oui, c'est raide comme terme, je l'admets, mais se cacher derrière la critique d'un autre ressemble dangereusement à ça. Utiliser une critique pour lire ou non un livre, je veux bien, mais en remettre dessus, oui, à travers ton chapeau, Gen, c'est totalement gratuit ! Et ta montée de lait… franchement !
C'était mes derniers mots là-dessus, amusez-vous à en remettre si ça vous fait du bien ! Je carbure aux coups de cœur, pas aux coups de pied.
Cela dit, curieux qu'une petite intervention cause tout ça… Une crisette ridicule, vaine, et sans fondement, selon moi.
Désolé d'avoir les mêmes initiales que quelqu'un d'autre… Je ne recommencerai plus.

Jean-Claude, dit aussi JC.

Pierre H.Charron a dit…

@ JC. Je ne vois pas où vous avez vu une " montée de lait" Je cois présentement que vous prenez beaucoup de mots au pied de la lettre et monter le tout en épingle mais encore là c'est votre droit et défendable. Ceci sera mon dernier commentaire à votre égard et je ne le fais pas , comme vous dites pour "m'amuser."
Merci d'avoir donner réplique à ces propos, c'est de bonne pratique et apprécié. Dommage de ne pas avoir saisi cette deuxième chance de vous faire connaitre par votre nom complet. est-cela aussi une lâcheté intelectuelle ? Faut savoir peser ces mots parfois...

Anonyme a dit…

Gen,
comment oses-tu t'en prendre si injustement et par erreur à notre maître chéri, Joel Champetier, le seul, l'unique, méfiez-vous des imitations???
Argus et Martha, chiens de Joel et Valérie
P.S. Tu sens même pas bon et nous sommes sûrs que tu as des chats...

Anonyme a dit…

Bonjour Gen,

Oups! pardonne à mes chiens leur commentaire sur ton odeur corporelle, ils se sont laissés emporter. Une chose est sûre, c'est que le titre de ton billet "Les dangers des blogs" était encore plus justifié que tu le pensais.

Plus sérieusement, si jamais l'un d'entre vous lit des échos de cette histoire ailleurs sans rectification au sujet du JC approprié, j'apprécierais qu'on me prévienne pour un correctif. Même si tout ceci ne me fera pas perdre le sommeil!

Sans rancune,

Joël Champetier

Gen a dit…

@Pascale et Philippe Aubert : comme ajouté dans le post principal, c'est la réponse de Richard qui m'avait induite en erreur. lol! Quel quiproquo quand même. Je le laisse en ligne, parce que ça en est presque romanesque comme histoire.

@JC : Rien à ajouter. Vous avez accroché sur le terme "planté". Relisez mon premier commentaire chez Ricahrd, vous verrez où je voulais amener la discussion.

@Argus et Martha : lol! Bien contente que tout cela n'ait été qu'un quiproquo et si jamais Joël Champetier me lit, il saura que le seul soupçon de sa présence arrive à me faire trembler! ;)

Sur ce, je ferme les commentaires (si j'arrive à trouver comment faire), parce qu'on s'est vraiment trop étendus sur cette histoire de fous qui se révèle le plus grand non-event de l'année!!!

Gen a dit…

@Joël Champetier, notre grand maître à tous auprès de qui je m'excuse bien humblement.

Nos commentaires se sont croisés. Quelle histoire de fous.

J'en profite pour m'excuser et là je ferme tout. Mets un commentaire sur un autre de mes posts si tu veux que j'efface toute cette histoire. Sinon, je la laisse, parce qu'elle est au final vraiment trop cocasse (les pieds dans les plats? je suis plutôt en train de m'y noyer!!!)