vendredi 3 juillet 2009

Les moustiques ou la preuve que Dieu n'existe pas

Depuis quelques semaines, j'ai installé un air climatisé dans le fenêtre de ma chambre. Au début, c'était parfait! L'air frais, le sommeil plus profond parce que pas besoin de se battre avec les draps à cause de la chaleur... Magnifique! Mais au bout de quelques jours, je me suis découvert des piqûres de moustique. Bon, je me suis dis que ça devait être un hasard, que je me suis fait piqué en étant dehors ou autre... Mais j'ai bientôt dû me rendre à l'évidence: ils entrent par la fenêtre de la chambre. Alors, avant de se coucher chaque soir, je me suis mis à faire le tour de la chambre pour les éliminer avant de dormir.

Ah, j'ai oublié de dire, je ne suis pas allergique aux piqûres de moustiques au point d'en mourir, mais je dois l'être un peu quand même parce que si je compare mes piqûres à celles de Gen, les miennes gonflent 4 ou 5 fois plus que les siennes et j'ai l'impression que ça démange en proportion. Une piqûre, ça va. 2, je grogne. À 3 piqûres ou plus, je finis par devoir en sacrifier une. Ça pique tellement que j'en choisis une dans la gang et tant pis si ça sera pire plus tard, il faut que je gratte!!! Ça me rend dingue.

Retour à l'histoire, donc, chasse aux moustiques avant de dormir. Les moustiques ont décidé de répliquer et d'augmenter les hostilités. En effet, les dernières nuits, ils se sont mis à me réveiller. Ils s'amusent à me tourner autour des oreilles au point que ça me sort de mon sommeil. Et l'engourdissement du réveil en pleine nuit me fait me secouer dans tous les sens pour m'en débarasser. Et finalement, me cacher sous les couvertures pour me protéger. Avant-hier, c'était la goutte qui a fait déborder le vase: même chaché en dessous des draps, ils arrivent à entrer dessous et me bourdonner autour des oreilles encore!

Alors hier soir, j'ai augmenté les hostilités à mon tour: technique d'élimination des moustiques ninja-sous-marin! Je me couche la lumière ouverte, je ne grouille pas mais je garde les yeux ouverts et j'attends. J'attends qu'ils sortent des coins de murs, de sous les meubles, des gardes-robes et des cadres de fenêtres... Armé de ma tapette à mouche bien cachée et feignant le sommeil, je les laisse approcher. Puis je me lève et les massacre à grands coups de tapette à mouche!!! ARGH!!! Mort aux moustiques!!!

J'ai tellement pas envie de me faire piquer que finalement, je ne dors pas tellement mieux avec l'air climatisé. Au début les moustiques se nourrissaient, mais maintenant c'est une guerre psychologique. En fin de semaine: j'augmente encore les hostilités, je mets du moustiquaire autour de l'air climatisé et je scelle la fenêtre avec un tube de silicone!!!

Et pour explique le fameux titre de ce récit: quel Dieu aurait penser inventer les moustiques? J'en conclus donc que soit il est sadique, soit il est inexistant. J'opte pour la deuxième option. Même un sadique n'inventerait pas les moustiques...

2 commentaires:

Gen a dit…

Polythéisme antique et guerres de religion à l'appui, moi je vote pour "les dieux sont des sadiques".
Je soupçonne que le moustique doit être l'invention gagnante d'un concours de cruauté où la bureaucratie et les talons aiguilles se sont rendus en finale.

Alexandre Babeanu a dit…

"Je soupçonne que le moustique doit être l'invention gagnante d'un concours de cruauté où la bureaucratie et les talons aiguilles se sont rendus en finale." ... Hahaha...excellent!

Si ca peut vous aider, les moustiques détestent le vent et adorent l'air stagnant, du coup. A tel point qu'a Tena, en pleine jungle amazonienne équatorienne (entendez des moustiques s'apparentant plutôt aux dragons mythiques qu'aux presque sympathiques petits machins de nos latitudes), ils utilisent simplement des ventilateurs de plafond pour les éloigner. Et oui, pas de moustiquaire, un simple ventilo au-dessus du lit vous garantit un sommeil d'ange, et bien au frais en plus...