dimanche 12 juillet 2009

Dur lendemain de combat...

Ce matin, Vincent et moi on a mal partout, on est déshydratés et on a l'impression d'avoir refait le combat dans notre tête toute la nuit... Dire que c'est St-Pierre qui se battait et pas nous! On a eu des lendemains d'entraînement moins difficiles! hihihihi
Après avoir regardé trois heures de combats ultimes, on a toujours un surplus d'adrénaline, mais après le combat de Georges St-Pierre d'hier, on était vraiment gonflés à bloc... faut dire que l'ambiance dans la Cage aux sports était survoltée. GSP n'a pas donné une seule chance à Alves... mais celui-ci a quand même été impressionnant, arrivant, pendant 25 minutes, à encaisser les coups et à se débattre comme un beau diable au sol. Je ne pensais pas qu'il durerait 5 rounds, mais oui, il l'a fait. Chapeau!
À la sortie du resto, il y en a qui ont pas trop bien géré leur trop-plein d'émotions : une bagarre a éclaté dans le stationnement. Coudonc, au Québec, on semble avoir bien du mal à digérer les victoires de nos champions.
Dommage : c'est des incidents comme ça qui donnent une mauvaise image du MMA.
En fait, c'est d'autant plus regrettable que le "demi-dieu" québécois qui règne sur la UFC, lui, est un parfait gentleman. Trop beau pour être vrai ce St-Pierre. Faudrait pas essayer de faire un personnage de roman qui lui ressemble : on se ferait dire qu'il n'est pas réaliste ;)

12 commentaires:

Vincent a dit…

Bon bon bon, faut quand même pas le diviniser ce GSP.

Et on était pas si maganés que ça, juste une petite gueule de bois. :P J'ai déjà eu des lendemains de training pas mal plus rough.

Gen a dit…

J'ai mis les guillemets! ;) Mais c'est vrai : si j'essayais de faire un personnage à son image, je me ferais dire qu'il a pas assez de défaut pour être crédible :P

Vincent a dit…

C'est parce que tu ne vois que son visage public. On a aucune idée de ce dont il a l'air en privé...

Gen a dit…

lol! Tu penses pas qu'il peut être vraiment aussi gentil et charmant qu'il en donne l'impression? :p

Alexandre Babeanu a dit…

Dites, j'ai des questions, disons c'est pour une recherche pour une histoire (écrite bien sûr)... Voilà:

- Alors d'après vous, quel est (sont?) les styles d'arts martiaux le (les) plus efficace(s) en MMA?

- Est-ce que les style genre judo/brazilian Jiu Jitsu sont plus efficaces que les styles debout?

- Celle-là est bizarre, mais bon: combien un bon combattant MMA peut-il mettre de coup de poings en 1 seconde, en 1 minute? Et de coups de pieds (genre en taekwondo)? J'essaye d'estimer la frequence possible des coups pour un fighter rapide... comme ça en gros...?

Sinon, bin bon rétablissement :).

Gen a dit…

Voilà mes réponses à tes questions Alex :

L'idée du MMA (mixed martial arts), c'est justement qu'il n'y a pas un style plus efficace qu'un autre. Les combattants doivent être prêts à se battre debout à longue et courte portée, au sol en position de désavantage, au sol en avantage...
La plupart des champions actuels ont une grande connaissance d'un style debout ET d'un style au sol. Les styles debout les plus courants sont le karaté, le mui thai, la boxe et le taekwondo. Les styles au sol sont la lutte olympique ou gréco-romaine, le judo et le jiu-jitsu, habituellement brésilien.
Mais ce qui fait la force d'un combattant en MMA, ce n'est pas tant son style que sa capacité à faire appel au bon style au bon moment pour contrer son adversaire (frapper un gars qui veut lutter, lutter avec un gars qui veut frapper, etc...)

Le judo et le brasilian jiu-jitsu ne sont pas plus efficaces que les styles debout, mais ils sont nécessaires. Les combattants de sol savent toujours comment amener leur adversaire au sol, mais la plupart des styles de combat debout n'enseignent pas comment se défendre contre un "takedown", ce qui constitue une grosse lacune. Par contre, si cette lacune est comblée, rien n'empêche un combattant debout d'être très efficace (le champion actuel des mi-lourd de la UFC, Lyoto Mashida, fait du karaté et ne se bat pas au sol).

Pour la dernière question... Bon, je l'aime pas beaucoup, parce qu'elle fait plutôt penser au folklore kung-fu... Avant de noter la réponse, considère aussi ceci : il est important d'être capable de frapper rapidement quand on se bat, mais il faut savoir doser entre la rapidité et le poids qu'on met dans un coup. Un coup trop rapide n'aura pas assez de poids, tandis qu'un coup avec trop de poids sera trop lent. C'est sûr qu'en règle général, on va travailler surtout la vitesse (puisque la force est égale à la masse x la vitesse au carré), mais il ne faut pas exagérer non plus.

En entraînement, Vincent ou moi arrivons à donner 60 coups de pied (type circulaire ou "round house") en 30 secondes, avec une force d'impact décente. Pour les coups de poing (en enchaînement jab-direct style boxe), si je me souviens bien, j'arrivais à monter à 100 en 30 secondes et Vincent fait un peu plus. Sauf qu'aucun de ces coups ne sont des "knock out hit". C'est des coups d'une bonne rapidité pour commencer un enchaînement. Ensuite, si l'adversaire est mis hors d'équilibre ou ouvre sa garde ou commet un autre genre d'erreur, on peut enchaîner avec un coup plus lourd (qui prend grosso modo le double du temps).

Voilà, c'est tout pour moi... peut-être que Vincent aura d'autres détails pour toi.

Vincent a dit…

Pas de doute, Gen est ma digne élève. Tu as fait un excellent résumé. :)

Je ne vois pas grand chose à ajouter. À part peut-être quelques précisions.

Au niveau des styles "les plus efficaces", je n'ai rien à ajouter. C'est effectivement un mélange de style qui fonctionne bien.

Au niveau de la vitesse et la capacité à donner le maximum de frappe dans un temps donné, je crois qu'il faut clarifier quelque chose. Comme Gen dit, il faut doser vitesse et poids de la frappe, dans un combat.

Le fait de donner un maximum de frappe en un temps donné est uniquement un exercice d'entraînement. C'est inutile, et contre-indiqué, de faire ça en combat. Frapper souvent, ça vide beaucoup. En combat, il faut savoir placer ses coups et non pas se transformer en moulin à vent en frappant très rapidement et partout.

Pour placer un bon coup, un combattant force son adversaire à se découvrir. Il peut le faire en se déplaçant (l'adversaire peut être frappé au moment où il est hors d'équilibre), en feintant (de faux coups, des mouvements d'une partie du corps pour faire croire à une frappe), ou en plaçant des coups légers pour forcer la garde de l'adversaire à se déplacer (jab, coups de pied dans les jambes, etc). Les coups légers, s'ils atteignent leur cible, sont payants, mais à la longue. Ça en prend plusieurs pour que ça inflige des dégâts sérieux.

Lorsque l'adversaire se découvre, il faut frapper vite et fort. De là l'intérêt d'enchaîner après avoir donné un coup léger. Mais l'enchaînement doit être "contrôlé" aussi. Il faut frapper vite et fort pendant que c'est payant, mais quand l'adversaire se ressaisit et esquive ou bloque, il faut briser l'enchaînement, sinon au premier temps mort, c'est l'adversaire qui va avoir l'occasion de frapper à son tour.

Il ne faut pas oublier que lorsqu'on frappe, on se découvre. Un bras occupé à frapper n'est pas un bras utile pour bloquer ou dévier des frappes.

Donc, frapper vite est important, parce que ça permet de saisir les occasions quand elles se présentent. Frapper vite avec un bon transfert de poids, c'est le secret de la puissance (voir équation de physique présentée par Gen). Frapper vite continuellement est un signe d'inexpérience.

Vincent a dit…

Ah, tandis que j'y pense, je dois ajouter un détail qui m'a échappé:

Un bon combattant varie la vitesse de ses frappes. Frapper toujours à la même vitesse fais que l'adversaire sait quand les coups vont arriver. En frappent plus ou moins vite, on peut le prendre de court en frappant lorsqu'il ne s'y attend pas.

Un combattant très rapide peut donner des frappes moins rapidement pendant un certain temps, dans le but d'habituer son adversaire à cette vitesse ralentie et lorsqu'il voit l'occasion de placer une série de bons coups, il explose et frappe à toute vitesse. Les chances de prendre l'adversaire par surprise sont bien meilleure s'il ne s'attend pas à cette vitesse de frappe.

Dans le même ordre d'idée: ne jamais faire la même attaque 3 fois de suite ou plus. La première fois, l'adversaire ne connaît pas le mouvement. La deuxième fois, il a toutes les chances de bloquer et de s'ajuster à cette attaque. La troisième fois, c'est certain qu'il va trouver le moyen de dévier et contre-attaquer. Il est déjà habitué.

Sachant cela, un bon combattant peut "habituer" son adversaire un en enchaînement comme ça aussi. Il fait une série de mouvement "typiques" et facile à repérer une première fois. Puis une deuxième fois. À la limite une troisième fois si cet enchaînement permet quand même une bonne défense. Puis, lorsque visiblement, l'adversaire a apprit l'enchaînement et l'attend de pied ferme, on le lance à nouveau puis on change complètement d'attaque. Puisque l'adversaire a probablement commencé les mouvements pour se défendre contre cette attaque lancée plusieurs fois, il a de fortes chances d'être complètement prit au dépourvu par la nouvelle attaque.

Tandis qu'on y est: on ne commence pas un enchaînement avec une technique arrière. Ce n'est pas une règle universelle, parce qu'on voit certains combattants expérimentés le faire, mais c'est clairement imprudent. Tourner le dos à son adversaire lorsqu'il attend de pied ferme, c'est lui donner une occasion en or de frapper à sa guise. Les techniques arrières sont très bonnes parce qu'elles donnent généralement une plus grande portée et une très grande puissance (rotation de tout le corps), mais elles devraient être lancées lorsque l'adversaire est en déséquilibre ou déjà occupé à se défendre ou se repositionner.

Alexandre Babeanu a dit…

Merci a tous les deux pour les reponses completes :). Ce que j'avais en tete, avec ma derniere question, c'est exactement ce sur quoi Vincent met le doigt:

"Un bon combattant varie la vitesse de ses frappes. Frapper toujours à la même vitesse fais que l'adversaire sait quand les coups vont arriver."

Je suis en train de developper un style de combat (fictif) base sur le rythme (que voulez vous, je suis batteur) pour mon projet d'ecriture du moment... Vous en dirai plus plus tard, mais c'est amusant comme excercice.

D'ailleurs, 60 coups de pieds en 30 secondes, 2 par seconde... woua, chuis impressionne. chapo!

Gen a dit…

Belle idée (pour un texte)! Pour ce qui est du mélange rythme et combat, renseigne-toi sur le capoeira. C'est un style brésilien, très proche de la danse, qui se pratique traditionnellement en musique.

Alexandre Babeanu a dit…

Je connais la Capoeira, mais ce n'est pas ca que j'ai en tete. Je garde la surprise, hehe. Note, je te demanderai peut-etre de verifier que ca tient debout, si ca t'embete pas?

Gen a dit…

Pas de problème! C'est toujours un plaisir de te lire. :)